En haut !

Le Phare aux oiseaux : petit bijou à dévorer

[Carozine dévore l'album Le Phare aux oiseaux - Michael MORPURGO - Illustrations de Benji DAVIES - Dès 8 ans]

Carozine lit Le Phare aux oiseaux - Michael MORPURGO ; illustrations de Benji DAVIES
Quoi de plus beau, pour terminer ces vacances ensoleillées, que de parler coup de coeur ? Que dis-je ?! Coup de foudre. Baboum. Baboum. J’ai reçu il y a quelques jours une petite merveille dans ma boîte aux lettres : Le Phare aux oiseaux. Et ce qui m’a fait l’aimer encore un peu plus (mais oui, c’est possible, j’ai un coeur énooooorme), c’est l’histoire de ce livre : Michael Morpurgo dédie son petit bijou jeunesse à Allen Williams Lane, le fondateur des éditions Penguin (un monument outre-Manche) et on se rend compte alors que Le Phare aux oiseaux est, peut-être, une sublime métaphore sur la lecture qui illumine les vies de millions d’oisillons… qui deviennent grands et dont le coeur continue de palpiter en ouvrant un livre. Ô joie. C’est donc avec délectation que je vais reprendre le cours normal de ma chronique et vous parler du sublime album jeunesse Le Phare aux oiseaux.

L'album jeunesse Le Phare aux oiseaux, de Michael MORPURGO - illustrations de Benji DAVIES [Ed. Gallimard Jeunesse]

Le Phare aux oiseaux : un vieux gardien face à petit garçon

Le Phare aux oiseaux - Michael MORPURGO - illustrations de Benji DAVIES [ed. Gallimard Jeunesse]
1926. Benjamin Postletwaite est le gardien du phare de Puffin Island, l’Île aux Macareux (l’une de ces petites graines d’îles éparpillées à l’extrême pointe sud de l’Angleterre). Allen Williams, quant à lui, est un petit garçon de cinq ans navigant à bord du Pélican afin de rejoindre avec sa mère le Devon natal de son père (père qu’il n’aura pas eu la chance de connaître)… mais une tempête se lève et le navire fait naufrage, à quelques encablures de Puffin Island. Ni une ni deux, Benjamin Postletwaite jette sa barque à l’eau et sauve une trentaine de vies, dont celle d’Allen et sa mère. Le petit garçon emporte avec lui un souvenir impérissable de cette nuit ainsi qu’un tableau du gardien de phare. Tableau qui le réconfortera lors des moments de déprime auprès d’une belle-famille « grise et froide » et d’une gouvernante appréciant les coups de règles, puis, d’un pensionnat où il découvre le plaisir de la course à travers champs… et de la peinture.

Le (magnifique) album jeunesse Le Phare aux oiseaux, de Michael MORPURGO - illustrations de Benji DAVIES [Ed. Gallimard Jeunesse]

Le Phare aux oiseaux : un album lumineux et émouvant

Le Phare aux oiseaux - Michael MORPURGO - illustrations de Benji DAVIES [ed. Gallimard Jeunesse]
On ne peut que tomber sous le charme de l’album Le Phare aux oiseaux. Rien que les premières pages nous plongent dans un océan de couleurs avec ces magnifiques illustrations de Benji Davies qui s’étalent sur les pages. L’objet en soi est une pépite. Et si on y ajoute le texte de Michael Morpurgo, tout en finesse et en délicatesse, on tient entre les mains un vrai trésor. Le Phare aux oiseaux est l’émouvante histoire d’une amitié entre ce vieil homme bourru et ce garçon cherchant sa place… jusqu’à ce qu’il la trouve. Sur cette île aux Macareux, hérissée de rochers et baignée d’un vent de liberté. Un texte simple et percutant qui évoque la puissance de la lecture et de l’art, de la nature (et de sa préservation) et de l’amitié. Une ode lumineuse pour un album puissant, émouvant et terriblement attachant. J’ai adoré la place laissée aux illustrations, sans pour autant empiéter sur la beauté de l’histoire. J’ai été enthousiasmée par Le Phare aux oiseaux et j’ai terriblement hâte de le faire découvrir à ma crevette.

Les détails du livre

Le Phare aux oiseaux

Auteur : Michael MORPURGO
Illustrateur : Benji DAVIES
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,50 €
Nombre de pages : 104
Parution : avril 2021

Acheter le livre


Le Phare aux oiseaux

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Le Château des Papayes : un roman d'apprentissage solaire.

. 25 avril 2021. Caroline D.