En haut !

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 : quand l’enfance devient délectation

[Carozine dévore le roman La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY]

Carozine lit le roman La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY
Dans la Kube Angleterre, volume 2, que j’ai reçue pour Noël, figurait, parmi les nombreuses merveilles, niché entre la marmelade et la moutarde, le roman de Leslie Poles Hartley, La crevette et l’anémone, Eustache et Hilda 1. Et quel plaisir ce fut que de découvrir la plume de cet auteur britannique ! Et je suis fort reconnaissante à la Kube d’avoir permis cette belle découverte littéraire. En plus, le hasard du calendrier (et ma lecture laborieuse du roman argentin Marelle qui a monopolisé mon neurone pendant de longues semaines) fait que j’ai terminé ce premier tome quelques jours avant la sortie prévue en librairie du deuxième. Mais quelle chance, mes aïeux ! Allez, sans plus traîner, on enfile son short, ses méduses et hop, on se faufile entre les pages de La crevette et l’anémone.

La voix d’Hilda était toujours impérieuse ; ce n’était peut-être pas très important. Eustache se pencha sur la petite flaque laissée par la mer. Ses pieds s’enfoncèrent dans le sable détrempé, et aussitôt il recula pour ne pas se mouiller. Mais il voyait quand même l’anémone. Sa base était fixée à un rocher qui affleurait à peine à la surface. Au milieu de l’autre extrémité, qui était immergée, quelque chose de tremblant dépassait. C’était une crevette, et l’anémone l’aspirait, l’engloutissait. La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 : un petit garçon influençable s’apprête à sortir de l’enfance

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY [ed. La Table Ronde / Petit quai Voltaire]
Nous sommes en bord de mer, sur la côte anglaise parsemée de falaises escarpées, et Eustache, neuf ans, s’abandonne dans l’observation d’une crevette engloutie par une anémone, tandis que sa soeur, Hilda (de quatre ans son aînée) s’époumone pour le faire venir à son aide et sauver ce qu’ils appellent leur « bassin » de la destruction dont le menacent les vagues. Entre leçons prodiguées par leur tante Sarah et petites courses en ville, les deux enfants s’égaient sur la plage, jusqu’au jour où l’autoritaire Hilda use de son pouvoir de domination sur le petit garçon pour le contraindre à adresser la parole à la vieille Mademoiselle Fothergill, invalide et laide… Ne vivant que pour la beauté, Eustache se rebiffe, se dérobe à ses obligations puis finit par obéir.

Il s’aperçut que Mlle Fothergill le regardait avec l’air d’attendre quelque chose. Son coeur était empli de tous les bienfaits qu’elle lui avait prodigués, mais ses lèvres étaient incapables de les exprimer par des mots. Dans toute la pièce, il avait conscience des influences enrichissantes, rafraichissantes, enivrantes —qu’elle avait libérées dans sa direction. Mais il ne savait en quels termes formuler sa reconnaissance ; et pendant qu’il les cherchait, l’expression avide de Mlle Fothergill s’évanouit, cédant place à la déception. La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 : un roman d’apprentissage lumineux

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY [ed. La Table Ronde / Petit quai Voltaire]
Quel plaisir que de découvrir cette plume mélodieuse et délicate de Leslie Poles Hartley ! Et quelle finesse d’analyse pour chacun de ses personnages, et plus particulièrement ces deux protagonistes que sont Eustache et Hilda. Le premier, doux, sensible, désireux de répondre aux ambitions de sa soeur et toujours inquiet de satisfaire les autres ; la seconde, impétueuse, belle et sauvage, autoritaire dans sa volonté de faire le bien d’Eustache, dont elle se sent la responsabilité, en l’absence de mère. La rencontre avec Mademoiselle Fothergill et sa grande perspicacité doublée d’ironie vont bouleverser cet ordre établi, donner des leçons de vie à Eustache qui apprendra l’indépendance à ses côtés. La crevette et l’anémone, Eustache et Hilda 1 s’attarde sur cette enfance bercée par les vagues, l’amour de la domestique et l’attachement sauvage de sa soeur. Leslie Poles Hartley dresse un portrait merveilleusement juste de l’enfance, du cheminement si particulier des pensées d’un enfant et cet imaginaire insouciant teinté, parfois, du sérieux du monde adulte. L.P Hartley signe un roman lumineux, mélodieux et tendre sur le passage à l’âge adulte. La crevette et l’anémone, Eustache et Hilda 1 est irrésistible, d’autant que son écrin est parfait, entre sa couverture aux illustrations délicates, ses pages intérieures et sa souplesse. Le tout confère un charme incomparable aux aventures d’Eustache et Hilda.

(…) une impression de puissance et d’énergie irrésistibles qui fit le bonheur d’Eustache, et qui eût autrefois occupé une place de choix parmi ses fétiches mentaux. Mais désormais son imagination semblait avoir perdu sa faculté de symbolisation, et rien de ce qu’il voyait ne prenait racine ni ne s’épanouissait dans son esprit. Une sorte de mélancolie s’était installée en lui, une apathie de l’esprit, un crépuscule pur et opalescent où tout semblait de couleur identique et d’égale importance. La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1 - L.P HARTLEY

Les détails du livre

La crevette et l'anémone, Eustache et Hilda 1

Auteur : L.P HARTLEY
Traducteur : Corine DERBLUM (V.O: The Shrimp and the Anemone)
Éditeur : La Table Ronde / Petit quai Voltaire
Prix : 14,00 €
Nombre de pages : 322
Parution : février 2020

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Grandir librement (témoignage pour une enfance naturelle et créative) : de quoi cogiter sur l’éducation.

. 21 février 2021. Caroline D.