En haut !

Pompéi : merveilleuse plongée dans les secrets de notre Histoire

[Carozine découvre Pompéi... au cours d'un voyage à travers l'Italie qu'elle vous présente par la fin. Ou presque.]

1 Juil. 2017

Carozine voyage : Pompéi - Italie
Mon ami bleu hyper intrusif mais dont j’ai finalement du mal à me passer (surtout pour me la jouer trentenaire hype à la pointe de la technologie et des réseaux sociaux… vous n’avez pas idée à quel point tenir un blog est finalement une affreuse combinaison d’emplois à temps plein !), j’ai nommé Facebook, a cafté : cela fait un an jour pour jour (bon… à quelques semaines près, il a d’abord fallu que je rase le ficus géant qui poussait au creux de ma paume) que j’ai visité Pompéi. Alors, à défaut de vous parler du reste de notre voyage sur les terres italiennes, pendant lequel nous avons traversé plusieurs régions en enfilant des bottes de sept lieues (ou presque), j’ai décidé qu’aujourd’hui, j’allais vous parler de la cité engloutie sous les cendres et qui aurait été une perte incommensurable pour l’humanité si elle n’avait pas été sortie de l’oubli, bien des siècles plus tard, plus resplendissante que jamais. N’en déplaise à cette touriste américaine à moitié planquée sous une immense capeline et qui a tout de même osé dire de Pompéi « It’s just a bunch of old wrecks and naked men… not even pretty ones* ». (sic). (indignation suprême). (soupir résigné).

(*) Pour ceux qui ne sont pas très fluent : « Ce n’est qu’un tas de vieilles ruines et d’hommes nus… et des moches, en plus ».

Escapade : Pompéi, en Italie, avec ses péristyles et ses couleurs encore flamboyantes

Le Circumvesuviana… moyen de locomotion du touriste fauché pour rejoindre Pompéi

Pompéi - Italie
Allez, hop ! En prévision de cette journée que vous espérez extraordinaire, vous avez fait exprès de vous coucher à peu près tôt. Bon. Évidemment, c’était sans compter les nuits napolitaines qui sont plutôt mouvementées et bruyantes, et un hôtel dont les fenêtres ne filtrent pas franchement les nuisances. Vous vous réveillez donc la tronche en biais, vous piquez pour la peine un guide sur Pompéi à l’accueil, discrètement, l’air de rien, et après avoir manqué vous faire écraser un bon paquet de fois (la circulation à Naples est un véritable cauchemar…), vous arrivez enfin sur le quai du Circumvesuviana, ce train qui contourne le Vésuve pour relier Naples à Sorrente. Et l’heure a beau être matinale, vous n’êtes pas tout seul. Loin de là. Après avoir eu des trains grand luxe (bon, façon de parler, il ne s’agissait pas non plus de l’Orient Express), vous voyez arriver une espèce de vieux déchet métallique… Et, une fois que vous êtes parvenu à vous engouffrer à l’intérieur, pour faire simple, vous avez l’impression de (pour plagier nos journalistes si friands de cette expression vaseuse) vivre « les heures les plus sombres de notre Histoire »… ou, de manière plus légère, d’être à nouveau à Paris, dans un métro bondé, puant et suintant, façon sardines trop cuites. Car, oui, pour couronner le tout, une famille « accordéon /tambourin » ne trouve rien de mieux à faire que de vous fracasser les tympans sans aucun sens du rythme. Autant dire que votre arrivée à Pompéi, à la Porte Marina (arrêt Pompei Scavi) n’est pas des plus glorieuses, et que, oui, vous arrivez devant les guichets un poil sur les nerfs. Mais ce n’est pas grave. Trente minutes plus tard, vous êtes au coeur de Pompéi et vous arpentez en long, en travers et diagonale les rues pavées de cette cité inoubliable et magnifique.

Petit voyage : Pompéi, en Italie... Les thermes majestueux. Ou, du moins, leur plafond.

Pompéi et son forum, ses maisons colorées, ses jardins…

Pompéi - Italie
J’aime autant vous dire qu’une journée chargée vous attend. Car la civilisation ayant bâti Pompéi en avait dans la caboche et avait inventé un bon paquet de choses, en plus de vivre de manière fort raffinée. Des chantiers de fouille et de restauration sont égrenés de-ci de-là, et, les restrictions budgétaires étant ce qu’elles sont, certaines maisons (les plus belles, forcément) ne seront accessibles que si un garde est présent. En gros, au moment où les groupes débarquent. Il faut donc se pointer la bouche en coeur au moment opportun et vous faufiler par les portes ouvertes. Et vous pourrez alors découvrir les merveilles cachées de Pompéi : mosaïques aux motifs variés et inventifs (il y a tout de même une fresque retraçant la bataille d’Issos menée par Alexandre le Grand !… N.B. : elle se trouve dans la maison du Faune) ; peintures colorées représentant des scènes végétales ou mythologiques (dont la splendide fresque, teintée de bleu, décorant un mur de la maison de Vénus et où l’on retrouve la déesse dans sa désormais célèbre coquille en train de sillonner les mers) ; statues délicates ; lions terrifiants ou jardins verdoyants. Et, pour une ville bâtie au VIe siècle avant le chevelu en sandales, il faut bien admettre que Pompéi est spectaculaire de délicatesse, de beauté, de raffinement. Preuve en est, même leur panneau destiné à avertir les rôdeurs de la présence d’un chien de garde était mieux fait… Oui, je sais, on peut faire mieux niveau introduction de la célèbre mosaïque Cave Canem (Attention au chien) se trouvant à l’entrée de la maison du Poète Tragique. À l’autre bout de Pompéi, vous atteindrez la Villa des Mystères, magnifique de couleurs et de fresques murales aux tons rouge, noir et jaune safran.

Séjour à Pompéi, en Italie : la maison de Vénus et sa fresque éponyme

Pompéi - Italie : les thermes
En remontant un peu dans le temps, avant la Villa des Mystères, vous aurez longé des murs parés de graffitis politiques, descendu des ruelles parsemées de fontaines d’eau potable et serez alors arrivé à l’amphithéâtre, qui n’est pas des plus passionnants, mais qui se trouve près d’une seconde entrée du site de Pompéi, où vous pourrez voir quelques unes des formes humaines recroquevillées qui font, notamment, la renommée de Pompéi. Et oui, il faut bien l’admettre, voir ce qui ressemble fort à un enfant figé dans une position improbable de douleur a de quoi émouvoir. Au gré de ce dédale historique, vous croiserez également le temple d’Isis et celui de Jupiter, entre autres. Mais, surtout, vous découvrirez les impressionnants thermes de Stabies, petite merveille dont chaque centimètre est décoré de fresque ou de dentelle de pierre sculptée. Les thermes de Pompéi vous apprendront que nos ancêtre maîtrisaient déjà parfaitement le chauffage (par un système de tuyauterie incrustée dans les murs) ou, au contraire, le refroidissement.

Séjour à Pompéi, en Italie

Pompéi - Italie : les mosaïques
Je ne saurai pas vraiment vous raconter Pompéi, car vous décrire les fresques murales ou les mosaïques si incroyablement bien préservées ne capture pas cette furieuse beauté qui se dégage des ruines de Pompéi, car elle se mêle à un étrange sentiment lié à cette civilisation détruite et pourtant si prometteuse. J’ai été émerveillée et enthousiasmée par cette visite à Pompéi dont je n’imaginais pas les trésors. On se prend à retracer la vie des habitants avant la terrible éruption du Vésuve en 79, à les imaginer en train de cuisiner, de faire leur marché ou de déambuler dans les rues en discutant avec passion. Visiter Pompéi fut une expérience magique et (je pense, mais il faudra vérifier cela dans 50 ans, quand Alzheimer m’aura probablement frappée) inoubliable. L’Italie regorge de pépites (et j’espère vous en présenter quelques unes, dont Sienne et Florence, visitées lors de ce voyage !), mais, de par sa valeur historique et tragique, il me semble bien que Pompéi les surpasse toutes.

Séjour à Pompéi, en Italie

Les photos de Pompéi

  • Pompéi
    X Pompéi

    Pompéi ??

    << >>
  • Pompéi
    X Pompéi

    PompéiLes fresques murales colorées

    << >>
  • pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-3
    X pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-3

    Pompéi

    << >>
  • pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-4
    X pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-4

    A la découverte de PompéiLa bataille d'Issos - Alexandre le Grand

    << >>
  • pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-5
    X pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-5

    PompéiLes thermes et leurs inombrables statues encadrant les casiers servant de vestiaire

    << >>
  • pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-6
    X pompei-voyage-italie-vesuve-naples-portfolio-6

    Voyage à PompéiLa Villa des Mystères (du moins si ma mémoire ne me fait pas défaut)

    << >>

Restaurants en dehors de Pompéi (*)

(*) [testés et approuvés par des végétariens]
Stuzzico by Lucius - Via Plinio, Pompéi
(À l'entrée de Pompéi "Anfiteatro") Un petit restaurant qui ne paie pas de mine mais avec des pâtes fraiches et faites maison, du fromage délicieux... À tester, les tagliatelles à truffes !

Aber je want etwas altra !

Autres voyages de Carozine : Séjour à Porto, la « capitale du Nord » du Portugal et découverte végétarienne de la gastronomie de Porto (et, indirectement, du Portugal... logique).

Escapades . 1 juillet 2017. Caroline D.