En haut !

La sélection de Noël de Carozine [2015]

Noël approche à grands pas et vous ne savez toujours pas comment faire plaisir à votre petit neveu ou que dénicher à votre grand-mère qui vous refile systématiquement les cadeaux offerts ? Pas de panique ! Carozine vous aide à remplir les souliers au pied du sapin, à jouer les Pères Noël et à trouver le livre qui plaira. Voici donc une sélection de romans, beaux livres et albums pour des cadeaux de Noël bien trouvés et adaptés aux petits, comme aux grands !

Le petit NB utile et bon à prendre : la sélection de Noël se décline en version adulte et gremlin.

***
******
Les cadeaux de Noël pour adultes
******

La sélection de Noël pour adultes, va s'organiser en : beaux livres - BD - romans - polar.

***
Les beaux livres
******

Beaux livres pour Noël : La France d'antan à travers la carte postale ancienne, de Sarah Finger [HC éditions]

(...) Car La France d’antan à travers la carte postale ancienne vaut, certes, essentiellement pour ces clichés fantastiques que Sarah Finger a déniché un peu partout en France, mais, surtout, pour la mise en contexte de ces photos : systématiquement, elle nous donne le cadre et les détails historiques pour ces nombreuses cartes postales anciennes qui dépassent ainsi le simple divertissement pour devenir enseignement.
La France d’antan à travers la carte postale ancienne est un livre merveilleux, que l’on prend plaisir à feuilleter, puis à lire avec curiosité.

Toute la chronique sur La France d'antan à travers la carte postale ancienne.


Beaux livres pour Noël : Le dictionnaire amoureux de Marcel Proust, de Jean-Paul et Raphaël Enthoven [Plon /Grasset]

On redécouvre, avec Le dictionnaire amoureux de Marcel Proust, cette oeuvre qui fait frémir et émeut, ce vocabulaire choisi avec un soin méticuleux, cet auteur fascinant jonglant entre les descriptions irréelles de sentiments insaisissables et les aspects plus triviaux de l’existence
Les anecdotes du Dictionnaire amoureux de Marcel Proust sont bien trop nombreuses pour pouvoir être ici toutes retranscrites mais elles m’ont fait l’effet de petites bulles de champagnes explosant légèrement en distillant toute leur saveur.

Toute la chronique sur Le dictionnaire amoureux de Marcel Proust.

***
Les BD
******

BD pour Noël : La Collectionneuse, de Pascal Girard [La Pastèque]

Et l’univers de Pascal Girard est une petite merveille : j’aime son trait léger et expressif sombrant parfois dans la tremblote nerveuse, son humour caustique et son autodérision, la maladresse de son héros un poil timide et naïf.
Quand c’est bien fait, que la critique est affutée, l’autodérision, hilarante, que pouvons-nous demander de plus ? De la couleur ? Même pas.

Toute la chronique sur La Collectionneuse.


BD pour Noël : Fables, tome 1, Légendes en exil, de Bill Willingham & Craig Hamilton [Urban Comics]

(...) il n’est pas rien de dire que les Légendes en exil en ont sous le capot, qu’elles dépotent à mort.
A déguster sans modération, bien que l’effet de surprise du premier tome s’émousse un peu sur le second volet de la saga Fables.

Toute la chronique sur Fables, tome 1, Légendes en exil.

***
Les romans
******

Roman pour Noël : 2084 la fin du monde, de Boualem Sansal [Gallimard]

Les thèmes sont vastes et abordés avec intelligence, sensibilité, pour nous amener jusqu’aux dernières pages, où la fable s’effrite sous le poids de la vérité démasquée. 2084, La fin du monde est un conte mélodieux qui transporte dans un futur conjugué au présent (...)
Et Boualem Sansal est, décidément, un grand auteur qui sait manier les mots et les idées. Ce qui est bien trop rare de nos jours.

Toute la chronique sur 2084, la fin du monde.


Roman (épistolaire) pour Noël : Il n'est feu que de grand bois, de Claire Fourir [La Différence]

En une seule lettre, la première (c’est d’une logique désarmante, non ?!), je suis tombée amoureuse de la plume d’Alma… ou plutôt de Claire Fourier. Bouillonnante, foisonnante, érudite, sensible, drôle et pétillante, Alma irradie le papier de sa personnalité, faisant feu de tout bois.
Et c’est cette impression de culture et d’abandon à l’amour qu’il me reste du roman de Claire Fourier après l’avoir refermé. J’ai adoré cette écriture, aimé cette personnalité flamboyante d’Alma et cette réflexion sur l’amour, le mariage et la vie que l’on se crée. Il n’est feu que de grand bois est un joli coup de coeur.

Toute la chronique sur Il n'est feu que de grand bois.


Roman pour Noël : Toute la lumière que nous ne pouvons voir, d'Anthony Doerr [Albin Michel]

Depuis tant d’années, j’avais oublié le style inimitable d’Anthony Doerr, dont l’écriture fluctue entre poésie pure et vivacité, nous emportant dans un tourbillon de mots coulant de source, épurés et d’une envoûtante beauté.
Un roman magnifique et sensible qui, au delà de la guerre dont le sujet a été maintes fois traité, évoque le libre arbitre, ces choix qui nous poussent à trahir ou à sauver, et nos destins, souvent otages de notre époque.

Toute la chronique sur Toute la lumière que nous ne pouvons voir.


Roman pour Noël : Miniaturiste, de Jessie Burton [Gallimard]

Avec Miniaturiste, Jessie Burton aborde avec délicatesse et sensibilité le thème de l’amour impossible, du prix de la liberté et de la passion.
Jessie Burton signe une oeuvre puissante, du vrai romanesque comme je l’aime : intelligent ; tourbillonnant et intense… une immersion merveilleuse.

Toute la chronique sur Miniaturiste.


Roman (ou plutôt un essai, d'ailleurs) pour Noël : Les lois fondamentales de la stupidité humaine, de Carlo M. Cipolla -illustré par Ponti [PUF]

Carlo M. Cipolla décortique la stupidité, l’expose au grand jour et vous conseille vivement d’éviter de vous associer à une personne stupide pour l’excellente raison que la stupidité possède une puissance destructrice qui fait des ravages… sur vous.
(...) propos réjouissant et caustique : Les lois fondamentales de la stupidité humaine sont à dévorer sans plus attendre, d’autant que l’analyse de Carlo M. Cipolla est croquée à merveille par Claude Ponti, ce qui ajoute une sacrée dose de charme.

Toute la chronique sur Les lois fondamentales de la stupidité humaine.

Enfin, il y a les irremplaçables, les petites merveilles qui jalonnent notre vie, mais pour lesquels je n'ai jamais fait de chronique (car lus bien avant de lancer ce blog) :
- L'Art de la joie, de Goliarda SAPIENZA : le chef d'oeuvre d'une vie, une fresque majestueuse sur un destin de femme exceptionnelle (mais, finalement, comme tant d'autres !) emportée dans l'Histoire de l'Italie. Fascinant. Envoûtant. Inoubliable.
- Les Braises, de Sandor MARAI : (à mon humble avis) son chef d'oeuvre, un roman nostalgique et lumineux sur les amitiés perdues et les amours impossibles. Sublime. À lire et à relire sans modération.
- Les Grandes espérances, de Charles DICKENS : inutile de le présenter, mais, à mes yeux, une bibliothèque présente un vide insondable s'il ne fait pas partie de ses rayons.

***
Les polars
******

Polar pour Noël : Une contrée paisible et froide, de Clayton Lindemuth [Seuil]

Les pages d’Une contrée paisible et froide sentent la sueur, la crasse et la violence qui empoissent les hommes, s’illuminant brièvement, malgré les abimes de l’âme humaine, d’une merveilleuse histoire d’amour… et de haine.
Un polar d’une intelligence fulgurante, à l’écriture charnelle et envoûtante, à l’univers viril, farouche et sauvage, aux personnages bien travaillés.

Toute la chronique sur Une contrée paisible et froide.


Polar pour Noël : Le contrat Salinger, d'Adam Langer [Super 8]

Le contrat Salinger est un roman vif, caustique et bien ficelé, qui vous tiendra en haleine car, oui, on meurt d’envie de savoir comment le fameux contrat Salinger s’immiscera dans la vie de Conner Joyce pour mieux la chambouler.
j’ai été emballée par cet auteur aux phrases percutantes et au petit grain de folie très agréable. Avec un style vif et imagé, une intrigue riche en imagination et en rebondissements, Adam Langer évoque des thèmes aussi âpres que la difficulté d’être écrivain et de sortir son épingle du jeu, l’inspiration mais, surtout, la désolation du paysage littéraire (...)

Toute la chronique sur Le contrat Salinger.

***
********
Les cadeaux de Noël "Jeunesse"
***************

Une organisation un peu différente pour la sélection de Noël version gremlin avec une répartition par âge : les tout-petits - les 3 /8 ans - dès 8 /9 ans - les ados & young adults. Cette sélection de Noël fonctionnant sur la base du coup de coeur, vous retrouverez beaucoup d'albums publiés aux éditions P'tit Glénat, car j'en suis une très grande fan ; j'adore leur humour et l'espièglerie de leurs publications ! Bref ! Passons aux choses sérieuses.

***
Les tout-petits
******

Album (muet) jeunesse pour Noël : Anuki, tome 5, Grand-Pied de Frédéric Maupome -illustré par Stéphane Senegas [La Gouttière]

Tâche heureusement largement facilitée par un scénario bien construit, riche en rebondissements et petites trouvailles espiègles, mais surtout par les illustrations de Stéphane Sénégas. Les dessins, au coup de crayon affirmé et vigoureux, sont expressifs, réjouissants et plein de couleurs.
Anuki, tome 5, Grand-Pied est un album illustré qui allie légendes indiennes, peur du grand méchant poilu planqué sous le lit (ou dans une forêt glaciale) et humour : c'est un album drôle et inventif qui devrait régaler les petits...

Toute la chronique sur Anuki, tome 5, Grand-Pied.


Album pour tout-petits : Deux manchots sur un glaçon, de Jean LEROY -illustré par Sylvain DIEZ [Kaléidoscope]

Car, oui, l’air de rien, l’album Deux manchots sur un glaçon donne envie de connaître la suite de cette histoire pétillante, non dénuée d’humour.
Deux manchots sur un glaçon est un album pour tout-petits très sympa, drôle avec son comique de répétition qui sait s’arrêter au bon moment...

Toute la chronique sur Deux manchots sur un glaçon.

***
Les petits (3 /8 ans)
******

Roman jeunesse pour Noël : Les petits contes pour montrer le chemin du bonheur, de Mario Urbannet [P'tit Glénat]

Chaque conte possède une morale, souvent espiègle et bien sentie… et dont les adultes auront de quoi s’inspirer également !
Avec un soupçon d’humour et beaucoup de sagesse, Petits Contes pour montrer le Chemin du Bonheur aidera les gremlins à trouver leur voie, et, en attendant qu’ils soient effectivement en âge de comprendre toutes les implications de ces contes et de leur morale, de s’endormir avec de merveilleuses histoires en tête.

Toute la chronique sur Les petits contes pour montrer le chemin du bonheur.


Album jeunesse pour Noël : Il était 3 fois les 3 petits cochons, de Davide Cali -illustré par Roland Garrigue [Nathan]

Avec un humour dévastateur, un texte (de Davide Cali, donc, auteur jeunesse qui n’en est pas vraiment à son premier essai mais que je n’avais pas encore croisé) souvent désopilant, et des illustrations facétieuses, Il était 3 fois saura vous charmer.
"Par la barbiche sur mon petit menton", Il était 3 fois, Les Trois Petits Cochons est un sacré coup de coeur et je risque fort d’avoir du mal à le prêter à mon petit neveu ! Je suis de plus en plus persuadée que le fade Petit Ours Brun a du mouron à se faire..

Toute la chronique sur Il était 3 fois les 3 petits cochons.


Album jeunesse pour Noël : La boîte à bisous, de Pascal Bruckner et JP Kerloc'h -illustré par Mayana Otoiz [P'tit Glénat]

Avec un ton facétieux et rempli de tendresse, La boîte à bisous évoque la difficulté d’être père, de trouver sa place aux côtés du rôle naturel de la mère(...)
Ce sont de petites bulles pétillantes qui soulignent admirablement ce texte d’une tendresse infinie. Car, oui, le papa aime sa fille et finit par adopter la plus simple des solutions : la prendre dans ses bras et lui murmurer des mots doux.

Toute la chronique de cet immense coup de ♥ sur La boîte à bisous.


Album jeunesse pour Noël : Même les princesses pètent, d'Ilan Brenman -illustré par Magali Le Huche [P'tit Glénat]

Même les princesses pètent est carrément hilarant. Et les illustrations de Magali Le Huche y sont pour beaucoup. L’album jeunesse s’ouvre sur un avertissement sans équivoque : un nain péteur se cache dans chaque page.
Même les princesses pètent est un album jeunesse absolument réjouissant, à lire à toutes les princesses en herbe pour les faire rire aux éclats ou éveiller cet humour corrosif qui nous réjouit tant !

Toute la chronique sur Même les princesses pètent.


Album jeunesse pour Noël : Comment cacher un lion à Mamie, de Helen Stephens [Casterman]

Avec cette histoire pleine d’humour et d’inventivité, Helen Stephens a su capter mon attention. Comment cacher un lion à Mamie est drôle, le texte est accessible aux petits...
Enfin, les illustrations de Comment cacher un lion à Mamie sont espiègles, pleines de mouvement et de vie, à mille lieues des dessins statiques… et truffées de petits détails amusants.

Toute la chronique sur Comment cacher un lion à mamie.


Album jeunesse pour Noël : Gruffalo et Petit Gruffalo, en coffret carton, de Julia DONALDSON -illustré par Axel SCHEFFLER [Gallimard Jeunesse]

Je ne vais pas tortiller du popotin autour du pot de miel de Winnie l’Ourson pendant 116 ans : le coffret Gruffalo et Petit Gruffalo est une découverte merveilleuse. Vraiment.
Gruffalo et Petit Gruffalo sont des histoires espiègles et ravissantes : un coup de coeur, quoi !

Toute la chronique sur Coffret Gruffalo et Petit Gruffalo.

***
Les juniors (dès 8 /9 ans)
******

Roman jeunesse pour Noël : La boutique Vif-Argent, tome 1, Une valise pleine d'étoiles, de PD Baccalario [Gallimard Jeunesse]

Le monde de P.D Baccalario est peuplé d'étrangetés et de merveilles passant inaperçues du commun des mortels.
Avec légèreté et insouciance, à l'image de son héros, l'intrigue de la La boutique Vif-Argent, tome 1, Une valise d'étoiles prend son envol, gagne en intensité à mesure que le danger se dévoile et que les mystères s'éclaircissent. L'écriture est fluide et évite allègrement l'écueil de la facilité, bien que le récit se fasse à travers Finley McPhee... elle est saupoudrée d'une bonne rasade d'humour.

Toute la chronique sur La Boutique Vif-Argent, tome 1, Une valise pleine d'étoiles.
Et, pour ceux qui apprécient les duos gagnants, le tome 2 de la Boutique Vif-Argent, La boussole des rêves est sorti en libraire... et est également un joli coup de ♥.


Album jeunesse pour Noël : P'tit Louis XIV, de Géraldine Elschner -illustré par Roland Badel [P'tit Glénat]

Le thème de l’album illustré imaginé par Géraldine Elschner n’était pas simple : comment aborder le monarque le plus célèbre de France ? Avec humour, intelligence et espièglerie, bien sûr !
(...) j’ai beaucoup aimé cette vision de l’Histoire à travers les yeux d’un enfant, cette perspective différente qui éclaire d’un jour nouveau ce monarque à la perruque empesée, la complexité de ce personnage historique que l’on ressent à travers les pages fantaisistes de l’album P’tit Louis XIV.

Toute la chronique sur P'tit Louis XIV.


Coffret jeunesse pour Noël : Construis un robot, de Steve Parket -illustré par Owen Davey [Gallimard Jeunesse]

Les pages sont colorées, pimpantes et avec un design un peu soviétique (vous savez, un peu comme certaines affiches de propagande du stakhanovisme), très graphique. Ce qui en fait un livre-coffret vraiment sympa à feuilleter, à découvrir.
J’ai trouvé Construis un robot hyper ingénieux et je suis admirative du travail des ingénieurs papiers, qui sont parvenus à concevoir trois robots motorisés à partir de bouts de cartons. Là, je dis : joli !

Toute la chronique sur Construis un robot.


Roman jeunesse pour Noël : Mimsy Pocket et les enfants sans nom, Jean-Philippe Arrou-Vignod [Gallimard Jeunesse]

D’une écriture alerte et fluide, Jean-Philippe Arrou-Vignod sait vous emporter dans le tourbillon des aventures de Mimsy Pocket et Magnus Million : en quelques pages seulement, vous êtes captivé par ce petit bout de fille volontaire et farouchement indépendant qu’est Mimsy Pocket…
Mimsy Pocket est un très beau roman d’apprentissage, qui jongle avec les ambiances et les émotions : un joli coup de coeur.

Toute la chronique sur Mimsy Pocket et les enfants sans nom.


Album jeunesse pour Noël : Virginia Wolf, de Kyo MACLEAR -illustré par Isabelle ARSENAULT [La Pastèque]

Avec sensibilité, Kyo Maclear évoque la relation indéfectible qui unit les deux soeurs, Virginia Woolf et Vanessa Bell… et, avec un clin d’oeil espiègle, aborde l’épineuse question du trouble bipolaire dont souffrait Virginia : la dépression qui rôde la transforme en loup, lui fait perdre le goût des choses et n’épargne pas son entourage.
Une fable ravissante dont les enfants devraient se souvenir une fois qu’ils plongeront leur nez plus grand dans les oeuvres de cette grande romancière.

Toute la chronique sur Virginia Wolf.


Roman jeunesse pour Noël : Barnabé ou la vie en l'air, de John Boyne -illustré par Oliver Jeffers [Gallimard Jeunesse]

John boyne, avec Barnabé ou la vie en l’air, signe un roman jeunesse facétieux et sensible. Ses personnages sont attachants et plus complexes qu’il n’y parait.
Barnabé ou la vie en l’air est une fable insolente, souvent hilarante et incongrue, débordant de trouvailles farfelues et d’humour, mais non dénuée de sensibilité et de tendresse. On y retrouve (impression d’ailleurs renforcée par les illustrations d’Oliver Jeffers) un je-ne-sais-quoi du duo Sempé /Goscinny et de Roald Dahl…

Toute la chronique sur Barnabé ou la vie en l'air.


Jeu de plateau enfants (dès 6 ans) : le jeu des Rois et Reines, d'Alex SANDERS [Gallimard Jeunesse Giboulées]

Je me suis beaucoup amusée avec le jeu de plateau des Rois et Reines : je trouve que Gallimard Jeunesse Giboulées a eu une excellente idée de transposer sa collection des Rois et Reines en un jeu accessible aux enfants.
(...) le jeu des Rois et Reines promet de belles parties de rigolade.

Toute la chronique sur Le jeu des Rois et Reines, d'Alex Sanders.

***
Les ados & young adults
*******

Romans jeunesse pour Noël : La passe-miroir, tome 1, Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos [Gallimard Jeunesse]

La Passe-miroir fourmille d’inventions, de personnages hauts en couleur à la psychologie bien définie, le tout enrobé d’un décor original qui dénote une imagination bien fournie.
Les fiancés de l’hiver est un roman envoûtant, bien construit et hautement addictif ; c’est un premier roman terriblement bien abouti que nous a fourni Christelle Dabos.

Toute la chronique sur La Passe-miroir, tome 1, Les fiancés de l'hiver.
Et, pour ceux qui en guettaient la sortie avec impatience, le tome 2 de la Passe-miroir, Les disparus du Clairedelune est enfin sorti en libraire... et est également un formidable coup de ♥.


Roman jeunesse pour Noël : La langue des bêtes, de Stéphane Servant [Rouergue]

Dès les premières pages, j’ai été envoûtée par l’écriture mélodieuse, sensuelle, mélancolique et rythmée de Stéphane Servant qui sait, avec brio, se plonger au coeur des pensées d’une Petite à l’écoute du monde (et en décalage permanent avec lui), d’une Bête assoiffée, d’un renard apeuré, d'un vieux lion fidèle ou d’un professeur énamouré…
La langue des bêtes est de ces histoires terribles et magnifiques, cruelles et tristes, d’une beauté et d’un pouvoir infinis qui marquent les esprits. Avec de merveilleux talents de conteur, Stéphane Servant nous offre un bel hymne à l’imaginaire.

Toute la chronique sur La langue des bêtes.


Roman jeunesse pour Noël : Les Cartographes, tome 1, La sentence de verre, de S.E Grove [Nathan]

Les Cartographes, livre 1 : La sentence de verre est doté d’une intrigue enlevée et rythmée, bien construite. Le roman est dense, l’univers de S.E Grove, foisonnant, et l’écriture, déliée.
(...) un roman jeunesse qui en ravira plus d’un, bien construit, bien dosé en intensité dramatique et avec une certaine puissance romanesque. Donc pourquoi se priver ?!

Toute la chronique sur Les Cartographes, tome 1, La sentence de verre.


Roman young adult pour Noël : Kaleb, saison 1, de Myra Eljundir [R /Robert Laffont]

(...) dans le cas de ce roman jeunesse, il y a surtout un auteur diabolique, qui déploie lentement mais sûrement les filets dans lequel il vous retiendra. Car je doute fort que l’on puisse résister à la puissance magnétique de la trilogie jeunesse Kaleb.
Vous êtes pris dans le filet : des personnages fascinants à la psychologie fouillée ; une intrigue haletante et des éléments parsemés comme autant de clefs disséminées dont on ne comprend pas encore la portée. A quoi bon vous débattre ?

Toute la chronique sur Kaleb, saison 1.