En haut !

Brontibay, la petite marque de sacs qui monte

[Carozine change de sac comme de chemise avec Brontibay]

Carozine raffole de Brontibay
Le jour où je fus trainée dans l'antre de la petite boutique Brontibay, au coeur de la rue de Sévigné (dans le Marais, à Paris), restera jour de fête dans ma mémoire (et de déboire pour mon compte en banque mais cela est une autre affaire), bien que mon addiction s'apaise depuis quelques saisons (et totalement depuis que deux autres sacs, le Paraty et le Bardot sont venus compléter mon dressing) - ce qui explique pourquoi mon banquier ne me harcèle plus.
C'était en 2003 et j'ai ainsi découvert les sacs en cuir colorés, aux formes amusantes et à l'intérieur satiné, de la marque qui monte et que l'on retrouve aux épaules de nombreuses filles (un peu trop nombreuses à mon goût, d'ailleurs) : Brontibay. Brontibay a peuplé mes tiroirs de nombreux sacs, s'est adapté à toutes mes tenues et à toutes mes envies pendant de longues années. Et je l'en remercie bien bas ! J'ai d'ailleurs toujours mes sacs mon porte-feuille Brontibay rouge pétaradant à petite boucle verte pomme, que j'affectionne particulièrement et que j'ai bien du mal à remplacer.

Brontibay... une histoire d'amour

Brontibay & son Gigi
L'histoire de Brontibay est tellement digne des mielleuses et kitch comédies romantiques dont la période de Noël regorge chaque année que je ne résiste pas à l'envie de vous arroser de sirop rose bonbon. Penchez-vous discrètement en avant, sur votre écran, baissez la tête d'un air concentré et empoignez votre pouce. L'histoire de Brontibay commence par un beau jour d'été (du moins l'ai-je décrété) où Olivier Naïm, le fondateur de la marque Brontibay, rencontre l'amour de sa vie sur une plage australienne, Bronte Beach (tiens donc.. ! eh oui ! entre Bronte Beach et Brontibay, il n'y avait qu'un galet à sauter) ; les deux tourtereaux décident alors de créer des sacs à main et de les vendre aux puces (pas très glamour), où ils rencontrent Maud Terseur, qui leur proposera de créer une vraie marque de sacs à main. Brontibay voit ainsi le jour en 2002, dans le Marais (Paris) ; depuis, les sacs Brontibay continuent d'être créés de la même façon : ils sont entièrement conçus en France (du moins aux dernières nouvelles) et le cuir nous vient des belles contrées italiennes.

Brontibay, des sacs à rendre jalouses vos amies

Brontibay... pas que du cuir
Les romans à l'eau de rose sont bien mignons, mais je vous ai promis des sacs pour rendre jalouse vos amies et ce sera chose faite : les sacs à main de la marque Brontibay ont des couleurs lumineuses et des formes que l'on repère de loin dans la rue (ce qui vous fera pester « mince, encore un Brontibay ! » et amusera fortement votre compagnon qui pourra ainsi se moquer de votre manie de vouloir être la seule à porter une marque) ; les finitions sont soignées et les intérieurs en satin d'une couleur différente du cuir extérieur sont proprement irrésistibles ! Et les amies de Carozine se sont d'ailleurs largement laissées tenter, ce qui était parfois problématique (ou juste risible) quand l'on se retrouvait avec le même sac tenu à bout de bras. Que de souvenirs dus à Brontibay !

La Brontibay... toujours d'actualité !

Brontibay des couleurs à la folie
Au fil des saisons, les sacs Brontibay sont donc allègrement venus peupler mes tiroirs : les sacs à main d'été en tissu ; les éditions limitées que vous ne risquez pas de croiser dans le métro ; les besaces en daim à liens multicolores ; les porte-feuilles assortis au satin intérieur et autres sacs Barbara.
Malheureusement ces derniers temps, le génie créatif de Brontibay semble tourner en rond et les modèles ont du mal à se renouveler… Cela dit, Caro(z)ine continue de surveiller de (très) près les nouvelles collections ainsi que les ventes privées, guettant le modèle qui fera de nouveau papillonner mes yeux !

13 septembre 2010
>> Plus de mode avec Carozine : Où diable est passé le glamour de la lingerie des années 60 ?

Mode & Beauté . . Caroline DEBLAIS.