En haut !

Mon coffet Montessori des oiseaux : découvrir la nature avec intelligence

[Carozine découvre Mon coffet Montessori des oiseaux, en partenariat avec la LPO - dès 5 ans]

9 Avr. 2017

Carozine s'amuse : Mon coffet Montessori des oiseaux - Ève HERRMANN et Roberta ROCCHI
Il fait beau, les oiseaux gazouillent et les humains fourmillent à la recherche de nouveaux vêtements à arborer fièrement dès demain au travail, et moi ? Je récupère doucement de (trop) nombreuses semaines où le sommeil manquait. Ah. Et je plonge mon nez dans le tout nouveau (tout beau) coffret Montessori (c’est une rente, cette histoire, mais quand c’est bien fait, why not ai-je envie de dire) : Mon coffret Montessori des oiseaux. Bon. Depuis le temps, je pense que vous avez compris le concept de la pédagogie Montessori : on laisse l’enfant apprendre, prendre l’initiative et, surtout, on cultive sa curiosité. (Les mémoires de poisson rouge peuvent jeter un oeil sur Mon coffret Montessori du monde pour se remettre les idées en place.) Ce qui n’est pas toujours chose aisée. Mais la nature nous facilite les choses. Et les coffrets préparés par les éditions Nathan également. Car qui ne s’est pas déjà demandé quel est l’oiseau qu’on entend siffloter dans les bois ? Hein ? Pas vous ? Mais si. Souvenez-vous. C’était juste avant de vous faire piquer au genou par une tique et de foncer tête baissée dans une sournoise toile d’araignée.

Loisirs : Mon coffet Montessori des oiseaux (Ève HERRMANN au texte et Roberta ROCCHI pour les illustrations)

Mon coffet Montessori des oiseaux : un partenariat avec la LPO pour découvrir les oiseaux

Mon coffet Montessori des oiseaux - partenariat avec la LPO
Comme toujours, le concept de Mon coffret Montessori des oiseaux est ultra simple : des cartes, deux livrets. Basta così. Et là, je sens poindre l’agacement mêlé de frustration : mais elle se ficherait pas un peu de nous avec son « basta così » et ses cartes ? Allez. Je développe. Cette fois-ci, les éditions Nathan nous ont concocté un partenariat avec la LPO, Ligue pour la Protection des Oiseaux. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit d’une association de protection des oiseaux. Pas n’importe laquelle, non non. La plus connue, la plus importante et la plus ancienne. Pensez donc, la LPO agit pour les oiseaux depuis 1912. Donc voilà. Mon coffret Montessori des oiseaux est en partenariat avec la LPO. Ce qui nous promet de belles découvertes.

Loisirs : Mon coffet Montessori des oiseaux, en partenariat avec la LPO - Ève HERRMANN et Roberta ROCCHI

À l’ouverture du coffret, nous avons 3 paquets de cartes : un paquet d’oiseaux ; un paquet de plumes et un paquet de territoires. En prime, des étiquettes avec uniquement le nom des oiseaux. Le premier paquet, celui des oiseaux, n’a rien de bien original : des oiseaux. Ah. Et des symboles mâle /femelle parce qu’il est bien connu qu’en matière d’oiseaux, quelques différences existent entre les deux. Point. Le second paquet de cartes contient dix cartes avec une plume, et dix cartes avec les oiseaux auxquels elles appartiennent. Bon. Le dernier paquet contient donc les territoires où l’on peut observer les oiseaux (et, planquées sous la carte territoire, les cartes des oiseaux, avec leur nom cette fois, histoire de vous aider un peu et de ne pas avoir l'air d'un poisson pas frais aux yeux exorbités si votre gremlin vous apprend qu'il ne s'agit pas du tout d'une mésange mais d'un chardonneret élégant) : littoral ; forêt ; campagne…

Loisirs : Mon coffet Montessori des oiseaux - Ève HERRMANN et Roberta ROCCHI [éd. Nathan]

Mon coffet Montessori des oiseaux : le pourquoi du comment ça fonctionne

Mon coffet Montessori des oiseaux
Comme souvent avec ces coffrets, le concept n’est pas hyper compliqué. Vous commencez par les oiseaux que le gremlin a déjà rencontré en promenade : la gallinule poule-d’eau, par exemple, se rencontre fréquemment au jardin public. En sortant le livret fourni avec Mon coffret Montessori des oiseaux, vous apprendrez qu’elle a des grandes pattes pour mieux marcher dans la boue et qu’elle ne prend son envol qu’après avoir couru sur le plan d’eau (un peu comme un avion sur une piste de décollage), mais que bon, la chose ne la passionne pas et elle préfère courir au sol. Chacun son truc. La tourterelle aura probablement été croisée en vacances. De même que le flamant rose qui était certainement en train de cancaner. À chaque fois, puisez dans le livret pour expliquer comment vit cet oiseau, de quoi il se nourrit… Si votre gremlin est en âge d’apprendre à écrire ou lire, laissez-le piocher dans les étiquettes pour retrouver celle qui correspond à l’oiseau sans nom que vous lui présentez. Ou montrez-lui les cartes territoire : au bord de la mer, on trouve… mais oui, des goélands. Oui, aussi, des mouettes rieuses. Ah, non, l'effraie des clochers n’est pas une grande amatrice des embruns, mais bien des campagnes. Vous avez compris le truc ? (Notez que cela permet également au gremlin de se repérer dans la géographie française et de se reconnecter à la réalité des choses.)

Mon coffet Montessori des oiseaux - Ève HERRMANN (texte) et Roberta ROCCHI (illustrations) [éd. Nathan]

Et comme se promener avec un coffret n’est pas des plus pratiques et qu’il a été bien souvent démontré que quand on essaie de feuilleter les pages d’un livre pour retrouver l’oiseau qu’on a sous le nez, celui-ci a largement le temps de se faire la malle avant qu’on ne retrouve la bonne page, Mon coffret Montessori des oiseaux est livré avec un livret d’observation : libre au gremlin de gribouiller dessus les détails de l’oiseau qu’il a croisé en promenade, ou d’écrire. Et ensuite, il ne vous reste plus qu’à retrouver l’oiseau rare (en espérant que le dessin soit suffisamment ressemblant. Pas gagné).

La LPO vous fournit un tas de conseils pour observer les oiseaux. Dont le très classique patience et silence. Facile à dire quand on éternue à réveiller les morts et que le tonton Marcel a brusquement envie d’apporter sa trompette le jour où vous décidez d’aller vous promener dans les marais. Autre solution : construire un nichoir. Vous pourrez éternuer autant que vous voulez derrière la fenêtre. Ça limite les espèces rencontrées, mais c’est toujours sympa à regarder.

Mon coffet Montessori des oiseaux, en partenariat avec la LPO [éd. Nathan]

Mon coffet Montessori des oiseaux : le verdict

Mon coffet Montessori des oiseaux
Comme toujours, le livret fourni avec Mon coffret Montessori des oiseaux est bien fait : il vous livre un tas d’informations sur les différents oiseaux que l’on rencontre en France. Vous apprendrez ainsi que le troglodyte mignon ne pèse que huit grammes, ou que l’étourneau (que l’on croise fréquemment dans les rues bordelaises en hiver) est capable d’imiter l’aboiement du chien. Ah. Et d’où vient le nom du chardonneret, hein ? Autant associer les oiseaux avec leur territoire fut une partie de rigolade, autant retrouver la plume qui correspond au bon oiseau fut nettement plus délicat (bon, et il me manque une carte plume… je soupçonne grandement mon chat grec de l’avoir chapardée mais je n’ai pas été fichue de le prouver ni même de la retrouver, donc bon). Mon coffret Montessori des oiseaux est un beau coffret (les illustrations de Roberta Rocchi sont toujours au top) qui devrait plaire aux enfants désireux de connaître les spécificités des oiseaux… et leur chant. Car il existe également une app pour découvrir le chant des oiseaux. Moderne.

Mon coffet Montessori des oiseaux, en partenariat avec la LPO [éd. Nathan]

Les détails

Mon coffret Montessori des oiseaux

Auteur : Ève HERRMANN
Illustrateur : Roberta ROCCHI
Éditeur : Nathan
Prix : 22,90 euros
Nombre de pages : 105 cartes + un livret
Parution : 6 avril 2017

What's up, pussy cat?!

Autres loisirs de Carozine : Ma pochette Montessori - Les animaux des continents : l’apprentissage du monde se poursuit.

Loisirs & Loufoquerie . 9 avril 2017. Caroline D.