En haut !

Une famille aux petits oignons, l'intégrale 1 & 2 : les Jean-Quelque-Chose sont de retour

[Carozine dévore le roman Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose, L'intégrale - Jean-Philippe ARROU-VIGNOD - illustrations de Dominique CORBASSON - dès 9 ans]

Carozine lit Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD ; illustrations de Dominique CORBASSON
Il fait moche et gris, il bruine (voire, il pleut comme vache qui pisse, au choix, en fonction de la région) et le moral flirte avec les pâquerettes ? Ne vous inquiétez pas ! Reposez cette tablette de chocolat : j’ai une autre solution. Une petite plongée rafraîchissante dans cette délicate période qui oscille entre enfance et adolescence avec le formidable (oui, ceux qui me lisent depuis quelques temps le savent, j’ai un énorme faible pour lui ; j’ai adoré son roman jeunesse Mimsy Pocket et les enfants sans nom, la première histoire des Jean-Quelque-Chose dans laquelle j’ai plongé mon nez, à savoir le roman Une belle brochette de bananes et, plus récemment, et dans un genre radicalement différent, l’excellent conte Le prince Sauvage et la renarde. Bref. Fin de la digression indigeste de plusieurs lignes et retour à la phrase initiale, si vous vous souvenez du début :) Jean-Philippe Arrou-Vignod. Cette fois, on le retrouve avec une compilation réjouissante : Une famille aux petits oignons (Histoires des Jean-Quelque-Chose), L’intégrale 1 & 2. Certes, ce roman jeunesse est officiellement destiné aux juniors. Néanmoins, pourquoi bouder son plaisir en tant qu’adulte, surtout si cela annonce un après-midi radieux dans son canapé, bien au chaud ? Mmmh ? (ferait Bourvil dans son sketch sur l’eau ferrugineuse.)

—Les garçons, a dit maman, j’ai une grande nouvelle à vous annoncer.
Cétait un soir de 1967, un peu avant Noël. Papa n’était pas rentré, on était tous dans la cuisine à préparer le dîner.
D’habitude, j’aime bien ce moment-là : ça sent bon, il fait chaud, il y a de la buée sur la vitre et on peut parler avec maman tout en lui donnant un coup de main.
Mais, cette fois-ci, les petits avaient envahi la cuisine, tout le monde se chamaillait et je sentais maman qui devenait nerveuse, je ne sais pas pourquoi.
—Une grande nouvelle ? a répété Jean-A. Chouette, tu vas nous faire des frites ! Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD

Une famille aux petits oignons, L'intégrale : la vie d’une famille nombreuse

Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD - illustrations de Dominique CORBASSON [ed. Gallimard Jeunesse]
Nous retrouvons nos Jean-Quelque-Chose, leurs oreilles en forme de chou, leurs chemises un brin démodées en provenance directe du catalogue Famille Moderne, et, bien sûr, toujours classés par ordre alphabétique selon l’ordre d’arrivée dans la maisonnée : Jean-A(i marre, 10 ans, l’aîné à binocles) ; Jean-B(on, 8 ans, notre narrateur légèrement enrobé) ; Jean-C(rien, le premier moyen âgé de 6 ans) ; Jean-D(égâts, le dernier des moyens, 4 ans) et Jean-E (qui n’a pas encore de surnom car il n’a que 2 ans). Si vous êtes déjà familier avec les Jean-Quelque-Chose, vous le savez, le compte n’est pas bon. Pas du tout. Et c’est justement avec la nouvelle de la naissance du petit sixième (qui ne sera toujours pas une fille, au risque de casser le suspens) de la famille que s’ouvre les histoires de la Famille aux petits oignons. Forcément, une telle nouvelle mérite bien un grand bol d’air frais, décrète aussi sec le papa médecin militaire : direction la montagne, avec un colis de vêtements miteux fournis par les cousins Fougasse…

Jean-A s’est chargé du petit déjeuner. Au début, papa chantonnait, mais quand il a fallu changer les couches de Jean-E, retrouver la chaussure de Jean-D et éteindre en même temps les flammes qui montaient du grille-pain, il avait les mâchoires serrées et ne chantait plus du tout.
—Revue des troupes, il a dit quand on a été prêts.
On s’est tous mis en rang pour qu’il fasse l’inspection. Jean-A ne s’était pas lavé les dents, Jean-C portait sous son blazer sa veste de pyjama et Jean-D avait à chaque pied une chaussette de couleur différente. Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD

Une famille aux petits oignons, L'intégrale 1 & 2: des retrouvailles toujours aussi réjouissantes

Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD - illustrations de Dominique CORBASSON [ed. Gallimard Jeunesse]
Entre autres. Car, vous n’êtes pas né de la dernière pluie (sinon vous ne seriez pas en train de me lire), les vacances à la montagne sont le sommet de la cerise qui flotte sur l’iceberg. Une famille aux petits oignons évoque également les samedis à la piscine municipale, les jeudis après-midi à imaginer des jeux à n’en plus finir, les bains de tortue qui inondent l’appartement familial… mais également, et cela je connais plutôt bien en tant que fille de militaire, les déménagements à la fin de l’année qui font que garder des amis depuis la maternelle, nous, on ne sait pas bien ce que c’est. Ça nous passe même complètement au-dessus. En revanche, avoir la bougeotte même une fois adulte, là, oui, je connais très bien. De même que le lycée Peiresc de Toulon, où nos deux aînés d’Une famille aux petits oignons déboulent à la rentrée. Mais là n’est pas vraiment le coeur de ce roman jeunesse réjouissant. Non. Le centre névralgique d’Une famille aux petits oignons (Histoires des Jean-Quelque-Chose), L’intégrale 1 & 2, c’est la famille. Forcément. Cet assemblage hétéroclite de personnalités qui s’entrechoquent, se disputent mais uniformément soudées par l’amour infaillible qui fait que, on a beau se filer des tartes, on sera toujours là pour la fratrie. J’ai adoré me replonger dans le style léger et pétillant de Jean-Philippe Arrou-Vignod qui croque avec facétie la famille (très) nombreuse, les affres de l’adolescence… et j’en passe. Une famille aux petits oignons (Histoires des Jean-Quelque-Chose), L’intégrale 1 & 2 est un roman plein d’humour et de tendresse. Et, oui, j’ai passé un merveilleux moment en compagnie des Jean-Quelque-Chose, qui sont toujours aussi épatants, malgré quelques faiblesses liées au format de la compilation (forcément, il s’agit d’une intégrale, donc on compile des textes… logique et élémentaire, mon cher Watson) qui font qu’il y a des redites inutiles, mais c’est un infime détail qui se perd dans cette lecture rafraîchissante.

C’est toujours comme ça quand on sort tous ensemble.
Les gens n’arrivent pas à croire qu’on est juste une famille, pas une colonie de vacances ni une troupe de sosies échappés d’un cirque.
Six frères, ce n’est déjà pas courant. Mais six Jean-Quelque-Chose, ça frise le livre des records. Comme on a tous les oreilles décollées et un épi sur la tête, papa, qui n’est pas très physionomiste, a trouvé un truc imparable : nous ranger par ordre alphabétique, comme dans un répertoire. Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : l'intégrale - J-P. ARROU-VIGNOD

Les détails du livre

Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : L'intégrale 1

Auteur : Jean-Philippe ARROU-VIGNOD
Illustrateur : Dominique CORBASSON
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 14,90 €
Nombre de pages : 400
Parution : 8 février 2018

Acheter le livre


Une famille aux petits oignons - L'Intégrale 1 (Tomes 1 à 3) : L'omelette au sucre - Le camembert volant et La soupe de poissons rouges

Les détails du livre

Une famille aux petits oignons, Histoire des Jean-Quelque-Chose : L'intégrale 2

Auteur : Jean-Philippe ARROU-VIGNOD
Illustrateur : Dominique CORBASSON
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 14,90 €
Nombre de pages : 384
Parution : 8 février 2018

Acheter le livre


Une famille aux petits oignons - L'Intégrale 2 (Tomes 4 à 6): Des vacances en chocolat - La cerise sur le gâteau - Une belle brochette de bananes

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Mon livre nature tout-en-un : happy melting pot (coup de ♥).

. 20 février 2018. Caroline D.