En haut !

Le Dragon au Coeur de Chocolat : roman jeunesse savoureux et épicé

[Carozine dévore le roman jeunesse Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS - dès 9 ans]

Carozine lit le roman Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS
Alors que Bordeaux se teinte de jaune, largement mélangé d’eau et ponctué de déflagrations tonitruantes que masque à peine l’hélicoptère qui nous survole depuis ce matin, je me dis que, puisque le neurone est à peu près d’équerre après avoir dormi, oh oh, 2h30 ! Oui ! Victoire ! Donc, oui, je me suis dit, qu’au lieu de faire les soldes en ligne vu que mon compte en banque est déjà rouge cramoisi, je ferais mieux de vous parler d’un nouveau coup de coeur, mais, cette fois, en littérature jeunesse avec le roman Le Dragon au Coeur de Chocolat, de Stephanie Burgis (jusqu’à présent inconnue à mon bataillon, mais là, je m’en souviendrai !). Allez, on se prend une bonne tasse de chocolat chaud, façon Angelina et on file entre les pages du roman jeunesse Le Dragon au Coeur de Chocolat.

Je mentirais si je disais que je me suis déjà demandé ce que ça fait d’être humain. Mais après tout, mon grand-père Grenat disait toujours : « C’est plus sûr de ne pas parler à sa nourriture ». Et comme tous les dragons le savent, les humains sont l’aliment le plus dangereux qui soit.
Bien entendu, en tant que jeune dragon, tout ce que je voyais d’eux, c’était leurs bijoux et leurs livres. Les bijoux étaient exquis, mais les livres tout simplement exaspérants. Quel gâchis d’encre ! Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS

Le Dragon au Coeur de Chocolat : une fille au coeur de dragon (ou l’inverse ?)

Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS [ed. Gallimard Jeunesse]
Il était une fois, au coeur de hautes montagnes escarpées, une grotte qui abritait une famille de dragons féroces, se nourrissant d’humains. Parmi eux, se trouve la jeune Aventurine, que la philosophie pour laquelle se passionne son frère aîné n'inspire pas des masses et qui aimerait bien faire claquer ses ailes à l’air libre… sauf que voilà, d’après sa mère, elle doit poireauter encore trente ans avant de pouvoir sortir voler avec le reste de la famille car ses écailles ne sont pas encore suffisamment solides pour résister aux attaques humaines. Mais Aventurine ne l’entend pas de cette oreille. Elle décide de leur prouver qu’elle est capable d’affronter le monde et s’envole pour quelques heures de liberté, juste histoire de leur rapporter un humain bien croquant et de leur montrer ce dont elle est capable. Mais elle a la malchance de tomber sur un mage alimentaire en train de préparer du chocolat… elle succombe au charme de ce breuvage et se retrouve transformée en petite fille de douze ans. Qui va devoir apprendre rapidement comment survivre dans un monde humain qu’elle méprise et, surtout, comment intégrer une maison de chocolat, si elle veut pouvoir continuer de dévorer ce mets qu’elle adore.

Au bout de plus d’une heure de trajet, ma tête tombait d’un côté et mon derrière, posé sur le banc en bois du charriot, me faisait mal. Greta avait fini d’envelopper mes pieds blessés dans du tissu et ne cessait de lever les yeux au ciel, désespérée par mon ignorance en matière de ce qu’elle appelait l’habillement.
Si j’avais eu ma forme normale, j’aurais soufflé des nuages de fumée à la seule idée de me préoccuper de ce que les humains choisissaient de mettre sur leurs corps frêles. Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS

Le Dragon au Coeur de Chocolat : roman jeunesse alléchant et envoûtant

Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS [ed. Gallimard Jeunesse]
En quelques pages seulement, Stephanie Burgis a réussi à me harponner grâce à son petit personnage attachant, au caractère bien trempé : Aventurine a du feu de dragon en elle, sait ce qu’elle veut et n’a pas l’intention de se laisser enfermer une nouvelle fois. Peu à peu, au fil des pages du roman jeunesse Le Dragon au Coeur de Chocolat, on la voit se transformer de plus en plus en jeune fille, conservant son âme de dragon mais comprenant de mieux en mieux ce nouveau territoire qu’est le sien : le monde humain. Et sa rencontre avec la pétillante Silke n’y est pas pour rien. Avec un style fluide et vif, une psychologie plutôt bien travaillée et des personnages attachants, Stephanie Burgis nous emporte dans un tourbillon chocolaté, au coeur d’une passion enivrante qui nous fait découvrir les saveurs du chocolat, depuis la torréfaction des fèves de cacao. Le Dragon au Coeur de Chocolat est diablement bien ficelé, bien écrit et cela fonctionne bien. Très bien. Car la soif d’aventures n’efface pas le reste : l’amitié, l’apprentissage pour devenir soi (et ce n’est pas si simple !) et assumer ses choix, ses passions. J’ai adoré me plonger entre les pages du roman de Stephanie Burgis, Le Dragon au Coeur de Chocolat, et j’y ai passé un formidable moment, entre odeurs et saveurs qui font frétiller les papilles rien qu’à les imaginer. C’est une lecture un poil doudou remplie de gourmandises (oh, les tartes au chocolat...) et d’aventures. Et je pense que ce roman jeunesse alléchant devrait passionner plus d’un lecteur en culottes courtes ! (Ou en pantalon, après tout, hein, ne soyons pas vieux jeu.)

Je n’étais pas la créature faible que Greta avait fait de moi ces derniers jours. Mais elle n’y était parvenue que parce que, secrètement, dans mon coeur, je craignais d’être devenue faible depuis ma transformation. J’avais éprouvé du désespoir en contemplant mon minuscule corps humain. J’avais cru, dans le secret de mon coeur, être aussi bonne à rien que le pensait ma famille.
« Plus maintenant. »
J’étais apprentie chocolatière dans la meilleure maison de chocolat de Drachenburg. Le Dragon au Coeur de Chocolat - Stephanie BURGIS

Les détails du livre

Le Dragon au Coeur de Chocolat

Auteur : Stephanie BURGIS
Illustrateur : Freya HARTAS
Traducteur : Julie LOPEZ (The Dragon With A Chocolate Heart)
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,00 €
Nombre de pages : 320
Parution : 30 août 2018

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Ariane contre le Minotaure et Le renard de Morlange : aimer lire malgré les obstacles de la dyslexie.

. 19 janvier 2019. Caroline D.