En haut !

La grande encyclopédie visuelle : le savoir dans tous ses états

[Carozine découvre La grande encyclopédie visuelle - Bruno PORLIER, Bérengère VIENNOT, Peggy SASTRE, Pierre JASKARZEC, J-M. BILLIOUD et Olivier BRUNOT - dès 9 ans]

Carozine lit le roman La grande encyclopédie visuelle
Il y a fort fort longtemps, j’étais en possession d’une encyclopédie pour gremlins. Bon, très franchement, je me souviens essentiellement de sa couleur et de son poids. Ceci étant, il faut bien admettre que le système d’organisation d’une encyclopédie (un peu façon méthode Dewey pour disséquer les savoirs d’une bibliothèque) m’a toujours fascinée. Bref ! J’avais envie de replonger mon nez plus tellement bronzé dans une encyclopédie pour les bambins. Et, grâce à Gallimard Jeunesse, c’est désormais chose faite. Et ébouriffée je fus. (Ceci n’ayant rien à voir avec ma nouvelle coupe de cheveux un peu fo-folle.) Aujourd’hui, nous plongeons dans l’immensité de la connaissance humaine depuis des millénaires avec La grande encyclopédie visuelle (aka. Picturepedia) qui a réquisitionné une ribambelle d’auteurs et autres maquettistes dont vous découvrirez les noms par vous-mêmes. Non mais des fois. Le résultat est ingénieux, intéressant et foisonnant. De quoi assouvir toutes les curiosités et soifs d'apprendre. Pour vous mettre en bouche : quel fruit dégage une forte odeur d'oignon pourri ? Hein ? Quand sont apparues les chaussures à talons compensés ? Alors ? Qu'est-ce que le tsuriyane ? Et le xiphos ? Qui était Amy Johnson ? Quand a été inventé l'ornithoptère ? Ah !

La grande encyclopédie visuelle /Picturepedia [Ed. Gallimard Jeunesse]

La grande encyclopédie visuelle : la connaissance organisée, classée et exposée

La grande encyclopédie visuelle [ed. Gallimard Jeunesse]
À l’ère d’Internet et tutti quanti, il peut sembler un peu étrange de relancer le concept de l’encyclopédie. Et alors là, je sors ma règle d’institutrice de la IIIe République en pétard et je tape le bureau fermement : avoir une encyclopédie et un dictionnaire permet à un gremlin d’appréhender le principe même de la recherche. Non parce que Google n’est pas toujours notre ami et qu’il ne suffit pas toujours de taper « je veux tout savoir des dinosaures » pour effectivement tout avoir sur ces pauvres créatures éteintes par les foudres de la nature. Alors que La grande encyclopédie visuelle pousse le gremlin à se poser les bonnes questions : dans quelle catégorie les dinosaures pourraient-ils bien être rangés ? La culture ? Non. La géographie ? Non plus. La nature ? Bingo ! Et là, à la lecture du sommaire, il se rendra compte qu’il y des dinosaures carnivores et herbivores, qu’il existe des fossiles et d’autres animaux préhistoriques. Fichtre ! Et si on revenait en arrière pour remonter l’arbre du vivant ? Ou si on changeait radicalement de catégorie pour plonger dans les Sciences et technologies à la découverte des grandes inventions ? Ou si on s'intéressait aux sports ? Et l'Histoire de notre monde ?

La grande encyclopédie visuelle [Ed. Gallimard Jeunesse]

La grande encyclopédie visuelle [ed. Gallimard Jeunesse]
Et là, on entre au coeur même de l’intérêt de La grande encyclopédie visuelle : éveiller la curiosité, étaler la connaissance humaine, la répertorier… et satisfaire la soif d’apprendre. J’ai été franchement emballée par La grande encyclopédie visuelle. La division de la connaissance humaine est classique. Rien de bien transcendant là-dedans. En revanche, le travail fourni pour expliquer chaque domaine est absolument remarquable. L’équipe de La grande encyclopédie visuelle est parvenue à synthétiser des sommes de savoirs en textes réduits, accessibles… la plupart du temps. Certaines notions restent un peu calées, notamment sur les mouvements inertiels des amortisseurs de vibrations. Je pense que là, le gremlin vous regardera avec des yeux de poisson rouge sorti de son aquarium depuis un peu trop longtemps, à moins d’être déjà plus âgé. Et c’est là toute la merveille de la chose : pour chaque domaine, une multitude d’images ont été sélectionnées afin d’aller à l’essentiel, de brasser la totalité des connaissances à transmettre (souvent transversales, donc) sur un sujet. Les plus jeunes auront les informations recherchées et pourront rester à la surface visuelle des choses ; les plus âgés pourront approfondir en lisant les légendes et autres textes explicatifs.

Du fromage à Youri Gagarine, en passant par les vibrisses des chats ou autres suites de Fibonacci et « Jolly Roger » (ah !), La grande encyclopédie visuelle vous entraînera dans tous les recoins de la connaissance humaine, de manière simple, claire et accessible… grâce à des illustrations parfaitement adaptées, modernes (pensez donc… Harry Potter a rejoint la grande lignée des oeuvres littéraires !), aidant à comprendre le concept et ses ramifications. Une très belle réussite.

La grande encyclopédie visuelle /Picturepedia [Ed. Gallimard Jeunesse]
La grande encyclopédie visuelle /Picturepedia [Ed. Gallimard Jeunesse]

N.B incongru : en parcourant la liste des équipes ayant participé aux différentes éditions de La grande encyclopédie visuelle /Picturepedia, je suis tombée sur une phrase des plus saugrenues : « Ce livre ne peut pas être vendu au Canada ». J’en suis restée comme deux ronds de flan (pour être polie).

Les détails du livre

La grande encyclopédie visuelle

Auteur : Pierre JASKARZEC ; Jean-Michel BILLIOUD
Illustrateur : Olivier BRUNOT, Elisabeth COHAT, Alain BARREAU, Marguerite COURTIEU, Anaïs LEMERCIER et Olivier MERLIN
Traducteur : Bruno PORLIER, Bérengère VIENNOT, Peggy SASTRE
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 24,95 €
Nombre de pages : 360
Parution : 20 octobre 2016

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Coeur de loup : une ambiance russe et sauvage. Ou, pour rester dans le thème de la connaissance : Le livre extraordinaire des animaux : une merveille à découvrir sans modération

. 11 novembre 2016. Caroline D.