En haut !

Ariane contre le Minotaure et Le renard de Morlange : aimer lire malgré les obstacles de la dyslexie

[Carozine dévore la collection Dyscool avec les romans Ariane contre le Minotaure - Marie-Odile HARTMANN, et Le renard de Morlange - Alain SURGET - dès 9 ans]

7 Oct. 2018

Carozine lit les romans Ariane contre le Minotaure et Le renard de Morlange - Marie-Odile HARTMANN et Alain SURGET
C’est la super fête à la grenouille, dehors, en ce dimanche bien pluvieux qui aura vu passer des moutons dans la célèbre rue Sainte Catherine, à Bordeaux (image incongrue s’il en est), mais ce n’est pas grave ! Outre le fait que vous n’êtes pas en sucre, j’ai ce qu’il faut pour vous redonner le moral : une collection qui va donner envie d’aimer lire, malgré la dyslexie : Dyscool. C’est, bien évidemment, chez Nathan et je vais vous parler aujourd’hui de deux romans de cette collection particulière : Ariane contre le Minotaure, de Marie-Odile Hartmann, et Le renard de Morlange, de Alain Surget. Bon, alors, je vous le dis tout de suite, je ne suis pas une experte en matière de dyslexie, je n’y connais même rien du tout, en dehors de l’inversion des lettres et d’une certaine confusion phonologique. Bon. N’étant pas concernée, il est vrai que je ne peux pas émettre un avis complètement sincère sur la collection Dyscool, puisque je ne me heurte pas à ces difficultés de lecture. Cela ne m’empêchera pas de vous dire ce que j’en pense, parce que j’en ai envie et puis voilà.

Le roman Ariane contre le Minotaure et Le renard de Morlange, de Marie-Odile HARTMANN et Alain SURGET [Ed. Nathan]

Ariane contre le Minotaure : le célèbre mythe rendu accessible

Ariane contre le Minotaure - Marie-Odile HARTMANN [ed. Nathan]
Nous sommes en Crète, à Cnossos (qui devait être un peu plus impressionnant, à l’époque, que le tas de ruines qu’il en reste et qui est, néanmoins, franchement chouette à découvrir car certaines maisons sont plutôt bien conservées, bref, je m’égare), et Ariane s’apprête à célébrer les fêtes de l’Equinoxe, avec tout le peuple crétois. A tout juste seize ans, elle s’interroge sur les origines du Minotaure et, en pressant sa nourrice de questions, obtient des réponses bien contrariantes sur sa famille et sa mère, Pasiphaé. Cette année, parmi les quatorze Athéniens venus servir d’offrande au Minotaure (comme exigé par Minos, tous les neuf ans, afin de venger la mort de son fils, Androgée) se trouve Thésée, fils d’Égée, roi d’Athènes. Ariane en tombe amoureuse et décide de l’aider à vaincre le Minotaure, mais, surtout, à sortir du formidable labyrinthe conçu par Dédale.

Avec Ariane contre le Minotaure, Marie-Odile Hartmann a imaginé un roman franchement sympathique à partir du mythe d’Ariane qui a trahi son père et sa patrie, par amour pour Thésée (qui l’a d’ailleurs plantée comme une vieille chaussette puante, mais ceci est un détail technique). Elle a réussi à le rendre vivant et moderne.

Le roman Ariane contre le Minotaure, de Marie-Odile HARTMANN [Ed. Nathan]

Le renard de Morlange : la cruauté ne paie pas

Le renard de Morlange - Alain SURGET [ed. Nathan]
Renaud de Morlange est un comte cruel envers tous : sa femme ; ses paysans et ses soldats… personne n’est épargné par sa violence, sa jalousie et sa cruauté. Un beau jour, il croise dans la forêt un ermite, qui l’enjoint à se repentir. L’arrogant comte se gausse et repart avec une curieuse malédiction : à chaque pleine lune, il se transformera en renard. Les quatre premiers mois, le comte de Morlange les passe à s’amuser de cette étrange condition, car il redevient homme à chaque lever du soleil. Sauf que la cinquième pleine lune est différente : sa femme lui vole ses vêtements, l’empêchant ainsi de reprendre forme humaine.

Alain Surget nous livre, avec Le renard de Morlange, une jolie fable sur la renaissance, l’introspection et l’apprentissage de la bonté quand on se rend compte qu’il est possible de perdre tout ce que l’on possède, car, oui, le comte de Morlange va apprendre à se remettre en question.

Dyscool : une collection intelligente

La collection Dyscool [ed. Nathan]
La collection Dyscool a été conçue en collaboration avec des orthophonistes, et la structure du texte s’en ressent : au lieu d’adopter le classique texte aligné, les livres de la collection Dyscool coupent les phrases au gré de leur rythme, sans aller jusqu’au bout de la ligne. Si vous y ajoutez une écriture ronde et plus grosse qu’à l’accoutumée, vous obtenez une impression de légèreté. Vous respirez entre les pages du roman (les amateurs des formats poche me comprendront quand je dis que, parfois, on se sent un poil oppressé en ouvrant un livre). Le texte se découpe également en fragments créant du sens : des pauses signalées par de petits zigougouis sur la page permettent de s’arrêter, sans pour autant perdre le fil du roman, car la pause intervient à un moment où on change d’action, ou de lieu. Ensuite, les dialogues : ils sont bien marqués, espacés et, dans le cas d’Ariane contre le Minotaure, il y a même le visage du personnage sur le côté, ce que j’ai trouvé franchement top. Autre point génial, qu’il serait pas mal de reprendre pour tous les petits lecteurs : chaque bas de page comporte les définitions des mots inconnus, et ça, franchement, c’est au poil car cel bambin se rue sur le dictionnaire pour savoir ce que « violadure » signifie ? Hein ? Aucun. Enfin, les mots complexes phonétiquement parlant sont en couleur, et leurs syllabes se découpent en couleurs différentes, ce qui, je suppose est une aide pour la lecture. De même que les lettres muettes grisées. Donc voilà. Encore une fois, je ne peux pas vraiment me prononcer sur l’efficacité de la collection Dyscool auprès des dyslexiques, mais je l’ai trouvée bien faite, et avec un réel effort d’adaptation aux obstacles soulevés par la dyslexie. Tout est mis en oeuvre pour rendre la lecture plus fun et ludique, et non un calvaire sans nom. Et ça, moi, forcément, j’aime énormément.

Les détails du livre

Ariane contre le Minotaure

Auteur : Marie-Odile HARTMANN
Éditeur : Nathan
Prix : 11,90 €
Nombre de pages :285
Parution : juillet 2018

Acheter le livre


Ariane contre le minotaure - version adaptée aux enfants DYS ou dyslexiques - Dès 11 ans

Les détails du livre

Le renard de Morlange

Auteur : Alain SURGET
Illustrateur : Philippe MIGNON
Éditeur : Nathan
Prix : 11,90 €
Nombre de pages : 224
Parution : juillet 2018

Acheter le livre


Le renard de Morlange - version adaptée aux enfants DYS ou dyslexiques - Dès 10 ans

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Atlas des Monstres Légendaires (créatures mythiques du monde entier) : croyons au fantastique.

. 7 octobre 2018. Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives