En haut !

Même les méchants ont des secrets : joli album… mais un brin édulcoré

[Carozine dévore l'album Même les méchants ont des secrets - Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE - dès 5 ans]

30 Sept. 2017

Carozine lit l'album Même les méchants ont des secrets - Ilan BRENMAN ; illustrations de Magali LE HUCHE
Bon. Autant vous le dire tout de suite, il est particulièrement difficile de se remettre à écrire des chroniques quand cela fait un bon moment qu’on n’a rien pondu et que, pour en ajouter une couche inutile, le neurone est à plat pour cause de semaine surchargée. Oui, cette petite mise en bouche est destinée à vous faire dire « Oh ! Mais la pauvre petite ! Elle grignote son week-end pour notre plaisir livresque… mais quelle abnégation ! ». Je ne m’en cache pas. Mais je vous sens moyen motivés pour accéder à ma requête donc bon. Je vais passer à la chronique du jour, bonjour ! Il s’agit d’un album jeunesse à l’épaisse couverture verte légèrement texturée et donc irrémédiablement irrésistible : Même les méchants ont des secrets, de Ilan Brenman (texte) et Magali Le Huche (illustrations). Et, normalement, cela devrait éveiller en vous de vagues souvenirs... (Allez chercher un pot de miel si jamais ce n'est pas le cas.)

L'album jeunesse Même les méchants ont des secrets, de Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE [Ed. P'tit Glénat]

Même les méchants ont des secrets : une petite fille devenue grande mais la même attraction pour les contes de fée

Même les méchants ont des secrets - Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE [ed. P'tit Glénat]
Il était une fois une petite fille que nous avions rencontrée, il y a déjà quelques temps de cela, entre les pages de l’album Même les princesses pètent. Cette petite fille a grandi, continue d’aller à l’école et, en rentrant le soir, juste avant de se mettre à faire ses devoirs, elle fait systématiquement un détour par la bibliothèque bien fournie de son papa. Et, cette fois, c’est un flocon de poussière qui l’attire vers un gros et poussiéreux volume qu’elle avait presque oublié : Le livre secret des princesses, dans lequel elle s’était déjà bien plongée pour répondre à la métaphysique question de savoir si les princesses pouvaient péter. Mais le livre regorge de bien d’autres secrets, dont celui des méchants devenus méchants.

L'album jeunesse Même les méchants ont des secrets, de Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE [Ed. P'tit Glénat]

Même les méchants ont des secrets : une suite axée sur la douceur

Même les méchants ont des secrets - Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE [ed. P'tit Glénat]
Ce n’est un secret pour personne, j’avais eu un énorme coup de coeur pour le précédent album, Même les princesses pètent. Il avait été une petite révolution dans mon univers et, à mon tour, je m’étais souvenue que, oui, les albums jeunesse pouvaient être hilarants et bien faits, à mille lieues du soporifique Petit ours brun. Si le premier volume m’avait également émue, c’était pour cette jolie relation entre le papa et sa petite fille… Avec Même les méchants ont des secrets, Ilan Brenman a décidé d’équilibrer la donne et d’offrir un rôle à la maman. Mais c’est dommage. Car le rôle en question est franchement diminué et se limite à quatre lignes. Donc bon. Mais ce qui m’a surtout déçue dans cette suite est l’absence totale de second degré, de cet esprit un brin déjanté et franchement perché. Même les méchants ont des secrets reste sur la douceur et la bonté d’âme, sans trace de cet humour désopilant. Et là, je dis non. C’était la beauté de la chose. L’aspect un poil irrévérencieux du précédent album qui dézinguait le mythe des princesses parfaites était délectable et j’aurais aimé retrouver cela dans Même les méchants ont des secrets. À la place, Ilan Brenman nous y explique qu’il y a un fond de bonté dans tous, y compris les méchants très méchants qui ne sont pas nés comme cela. Bon. Qu’Ilan Brenman soit un adepte de Rousseau, pourquoi pas. Mais ce manque d’impertinence m’a défrisée. En revanche, les illustrations de Magali Le Huche sont toujours parfaites et au top. Donc, si on fait abstraction du premier album de la fine équipe et que l’on ne considère Même les méchants ont des secrets que dans son unicité, il faut admettre que l’album est agréable, bien mené, plein de douceur et donnera certainement envie aux bambins de découvrir les contes dont sont issus Hansel et Gretel (entre autres). Et là, je dis bravo. Donc peut-être que je m’attendais trop à ce que cet album soit dans la lignée de son excellent prédécesseur. Et c’est une grave erreur de ma part car j’en oublie l’essentiel : Même les méchants ont des secrets est un très bel objet qui devrait vous faire passer un agréable moment avec votre gremlin blotti contre vous. Et c'est là l'essentiel.

L'album jeunesse Même les méchants ont des secrets, de Ilan BRENMAN - illustrations de Magali LE HUCHE [Ed. P'tit Glénat]

Les détails du livre

Même les méchants ont des secrets

Auteur : Ilan BRENMAN
Illustrateur : Magali LE HUCHE
Traducteur : Dorothée DE BRUCHARD
Éditeur : P'tit Glénat
Prix : 13,50 €
Nombre de pages : 40
Parution : 13 septembre 2017

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Compte... Comptines : un album pimpant pour reprendre en douceur (dès 3 /4 ans).

. 30 septembre 2017. Caroline D.