En haut !

Igor, Jamais sans mes oreilles : de l’album qui dépote sous le capot

[Carozine s'amuse avec Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET & Cati BAUR - dès 4 ans]

Carozine lit Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET et Cati BAUR
En ce samedi lumineux où la crevette a décidé de revoir l’utilisation du chariot de marche pour le transformer en taxi poussé par son père-chauffeur, et où mon porte-feuille commence déjà à tirer la langue en cette période de vente privées, je me dis que je vais faire une pause dans le craquage vestimentaire (et vous verrez que c’est plutôt raccord avec le thème de l’album du jour, bonjour !) et prendre le temps de vous parler d’un album que j’ai adoré : Igor, Jamais sans mes oreilles. Il s’agit d’une pépite signée Nicolas Morlet (scénario) et Cati Baur (illustrations) et c’est chez Little Urban, la petite maison d’édition jeunesse que j’aime tant. Allez, empoignez votre valise et votre chapeau de paille, on file entre les pages pétillantes d’Igor, Jamais sans mes oreilles.

Igor, Jamais sans mes oreilles, de Nicolas MORLET et Cati BAUR [Ed. Little Urban]

Igor, Jamais sans mes oreilles : un éléphant globe-trotteur

Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET et Cati BAUR [ed. Little Urban]
Igor est un bel éléphant tout gris aux défenses bien lustrées, mais, surtout, Igor est un pianiste de renom… est-ce dû à ses grandes oreilles à l’ouïe extra-fine et à sa mémoire d’éléphant ? Probablement. Toujours est-il que son imprésario, Doris, la taupe aux lunettes improbables et au manteau froufroutant de rose, a sacrément bien fait son travail : il a toute une série de concerts à donner aux quatre coins du monde. Sauf qu’un sérieux hic se pose au moment de grimper dans l’avion : les hommes de la sécurité sont catégoriques, les oreilles d’Igor posent problème et doivent voyager en soute. Hors de question, Igor n’est rien sans ses oreilles, mais le temps presse et l’avion gagne : Igor emballe soigneusement ses oreilles et les laisse voyager sans lui. Sauf que justement. Elles sont un peu trop sans lui. A son arrivée, Igor ne retrouve plus ses oreilles. Elles ont disparu.

Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET et Cati BAUR [Ed. Little Urban]

Igor, Jamais sans mes oreilles : un album acidulé et pétillant

Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET [ed. Little Urban]
Et voici le point de départ de ce merveilleux album jeunesse. Igor l’éléphant va faire le tour du monde, dans une quête frénétique pour donner des concerts (sans entendre, quel désastre !) et, surtout, retrouver ses oreilles si précieuses. Mais elles demeurent introuvables. Et les oreilles de substitution proposées de bon coeur par les fans d’Igor dans le monde entier ne font que semer l’embarras chez Igor. Jusqu’au jour où Igor se rend compte qu’il y a, peut-être, quelque chose de plus important que les concerts, les paillettes et la course au temps qui galope : l’amour et, surtout, lâcher prise. Igor, Jamais sans mes oreilles est un album qui pétille avec ses sublimes illustrations aux couleurs pimpantes, un brin acidulées. Le texte, quant à lui, sautille autant que la taupe Doris. J’ai adoré cet album. Igor, Jamais sans mes oreilles est délicieux, il swingue devant les pupilles et j’ai hâte que la crevette soit enfin en âge d’en apprécier toute la saveur !

Igor, Jamais sans mes oreilles - Nicolas MORLET [Ed. Little Urban]

Les détails du livre

Igor, Jamais sans mes oreilles

Auteur(s) : Nicolas MORLET
Illustrateur : Cati BAUR
Editions : Little Urban
Prix : 14,50 €
Nombre de pages : 40
Parution : 14 juin 2019

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : La princesse Caméléon : magnifique album jeunesse (dès 6 /8 ans), ou encore Professeur Goupil autour du monde : une première lecture qui pétille (dès 6 ans).

. 15 juin 2019. Caroline D.