En haut !

Girafe blues : nos défauts ont du bon (et même du très bon)

[Carozine dévore l'album Girafe blues - Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH - dès 3 ans]

Carozine lit le roman Girafe blues - Jory JOHN ; illustrations de Lane SMITH
Je sors un peu de ma torpeur (non, parce que, bien sûr, c’est assez agréable de faire la sieste quand on est épuisé —merci la réduction du temps de travail pour s’occuper de son enfant !—, mais, l’air de rien, ça réduit grandement le temps dont on dispose devant soi et, oups!, mince alors, il est déjà 17h, soit l’heure de faire autre chose, comme d’aller se promener pour profiter du beau temps et déguster une glace). Donc, je disais. Que j’ai rasé le baobab au creux de ma paume (ce qui fut franchement difficile, surtout après une nuit sans sommeil pour cause de rhume refilé à la crevette, quelle idée, aussi, me direz-vous, de lui tousser dessus) et, toc toc badaboum, me (re)voilà avec un album jeunesse comme je les aime : frais et pétillant. Il s’agit de Girafe blues, de Jory John (texte) et Lane Smith (illustrations)… équipe dont j’avais déjà adoré Banquise blues et la bouille exquise du petit manchot râleur. Bon, alors, évidemment, ça coupe un peu le suspens haletant que j’étais en train de créer (ou pas), mais, en gros, c’est encore un coup de coeur ! Allez, cette fois, on délaisse les terres glacées de la banquise pour faire un tour dans la savane chaude.

L'album jeunesse Girafe blues, de Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH [Ed. Gallimard Jeunesse]

Girafe blues : un cou démesurément long

Girafe blues - Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH [ed. Gallimard Jeunesse]
Édouard est une girafe comme toutes les autres : tachetées de marron sur fond jaune, et long cou. Très très long cou. (Bah oui, car il faut bien pouvoir manger les petites feuilles vert tendre qui poussent en hauteur.) Sauf que quand on n’a pas demandé à avoir un cou aussi long, franchement, un cou aussi long, ça pèse. Et pas qu’un peu. Alors Édouard envie les autres animaux de la savane. L’élephant et son cou robuste (pour ne pas dire massif). Le zèbre et son élégant cou rayé. Le lion et sa crinière fauve venant battre délicatement son cou… Mince ! Même la tortue est mieux lotie que lui (bon, après, peut-être n'est-il pas au courant que certaines femmes cherchent à lui ressembler en s'allongeant le cou de colliers trop serrés). Mieux lotie ? Vraiment ?

L'album jeunesse Girafe blues, de Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH [Ed. Gallimard Jeunesse]

Girafe blues : album pétillant pour savourer ses défauts

Girafe blues - Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH [ed. Gallimard Jeunesse]
Car, du point de vue de Marcel, la fameuse tortue, les choses sont bien différentes. Parce que, bon, n’avoir pas de cou, ce n’est pas la joie non plus. Et si, juste comme cela, les défauts ne dépendaient que de notre point de vue nombriliste ? Car, finalement, ce défaut qui nous pourrit la vie, au point d’en oublier nos qualités, ne serait-il pas utile ? Ah ! Avec bonne humeur, Girafe blues tord le cou aux complexes qui nous empêchent de profiter pleinement de la vie. Car, oui, il est beaucoup plus simple (et moins onéreux, car imaginez un peu combien de cravates et d’écharpes il faut pour masquer un cou de girafe ?! —Oui, j'ai été sympa, vous avez la réponse juste à côté, grâce à une illustration directement piochée dans l'album Girafe blues) de s’accepter tel que l’on est, puisque, de toute façon, on ne peut pas vraiment changer. Le texte de Jory John est plein de douceur et de tendresse pour cette girafe au long cou gracieux. Et les illustrations de Lane Smith sont toujours aussi merveilleuses, pimpantes et « pigmentées » (je mets des guillemets car je ne suis pas fichue de trouver le mot adapté, maudit soit le manque de sommeil qui court-circuite le neurone pour le rendre amorphe !)… plus que pigmenté, il s’agit en fait d’un grain, d’une texture particulière qui apporte un charme indéniable à l’album Girafe blues. Donc voilà. Girafe blues est un magnifique coup de coeur.

L'album jeunesse Girafe blues, de Jory JOHN - illustrations de Lane SMITH [Ed. Gallimard Jeunesse]

Studio Roof : la pop out card

En plus, j’ai reçu un truc assez génial avec l’album Girafe blues : une pop out card. Le concept : un animal en carton (en l’occurrence, la girafe que vous avez aperçue sur les photos) scindé en différents morceaux à recomposer, une petite carte pour dire « hey salut bonjour tagada tsoin tsoin » et une enveloppe pour envoyer le tout. J’ai trouvé ça super chouette, joli et fun comme idée, donc bravo Studio Roof (ceux qui font la pop out card, logique). Bon, en revanche, je vous l'accorde, les 15 euros de frais de port sont assez prohibitifs.

Studio Roof et la "pop out card", version girafe

Les détails du livre

Girafe blues

Auteur : Jory JOHN
Illustrateur : Lane SMITH
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 14,00 €
Nombre de pages : 40
Parution : 27 septembre 2018

Acheter le livre


Girafe blues

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Le cerf-volant de Toshiro : poésie et encre font (très) bon ménage (album coup de ♥).

. 27 septembre 2018. Caroline D.