En haut !

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne : une suite qui reste étrange et mélodieuse

[Carozine dévore le roman Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN - dès 13 /14 ans]

29 Mai 2017

Carozine lit le roman Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN
L’orage annonciateur d’un soupçon de fraîcheur vient de s’abattre sur Bordeaux (bon… mes origines marseillaises remontent un peu trop au galop… il ne s’agit que d’une pluie qui mouille comme il faut, de celles qui vous font ressembler à un caniche royal défrisé et vous donne l’allure d’une soupière) alors, forcément, j’en suis arrivée au constat que vous parler de mon dernier coup de coeur en matière de glace artisanale tomberait un peu à côté de la plaque et que, donc, j’allais vous parler du dernier roman jeunesse en date passé entre mes mains : Shikanoko, Livre 2, La princesse de l’Automne. Bon. Un rafraichissement de mémoire s’avère nécessaire. Croyez-moi sur parole. Dans le Livre 1 de Shikanoko, L’enfant du Cerf (dont vous découvrirez la chronique en suivant le lien… Élémentaire, docteur Watson), nous faisions la connaissance du monde foisonnant de Lian Hearn, qui nous transportait en plein Japon féodal, au coeur des querelles familiales et luttes pour le pouvoir. Votre neurone est connecté ? On y va ? Zou (les petits cailloux).

Incapable de dormir, en proie à la douleur et à la fièvre, Shikanoko marcha jour et nuit à travers le Bois Obscur. Son corps était tantôt glacé, tantôt brûlant. Il avait l'impression qu'il ne lui appartenait plus. Il flottait au-dessus de lui en le regardant suer et frissonner, et se demandait pourquoi il s'accrochait encore à la vie. Souvent, il avait des hallucinations. Les morts semblaient marcher avec lui, en le sermonnant et en l'accusant. A un moment, il entendit les hennissements stridents des chevaux, sans savoir s'il devait courir vers eux ou les fuir. Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne : Akihime suit son destin (notamment)

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN [ed. Gallimard Jeunesse]
En toute fin du Livre 1 de Shikanoko, L’enfant du Cerf, nous laissions Shikanoko en plein drame (si, si… massez-vous le front ou prenez un pot de miel pour faire remonter les souvenirs) : sous l’emprise du prince abbé, il avait forcé la jeune Akihime à des choses très sexuelles et très éloignées de l’état de virginité requis pour intégrer le monastère auquel elle était vouée, avait tenté d’assassiner le jeune empereur (Yoshimori) et, comble de misère, avait brisé son masque de Cerf. Nous le retrouvons alors qu’il pénètre à nouveau sur les terres du sorcier auquel il doit sa nouvelle vie ; bien que mécontent, ce dernier se lance dans la réparation du masque et de l’âme de Shikanoko. À ces côtés se trouve la mystérieuse Dame Tora (issue du Vieux Peuple), qui accouche de cinq enfants /démons (souvenez-vous, ceux que le moine Sesshin souhaitait voir périr sous la main de Shikanoko)… tous de pères différents. À la mort du sorcier et de Dame Tora, Shikanoko se voit confier la responsabilité de veiller sur eux. Alors qu’il avance, arme au poing et masque sur le visage, vers son destin, Shikanoko se fait régulièrement aider par ces cinq petits démons. Pendant ce temps, Akihime, enceinte, prend la fuite avec l’empereur, avant que leurs chemins ne se séparent : Yoshimori est emporté par les Gens du Fleuve, auprès desquels il trouve une cachette idéale ; Akihime revient sur les anciennes terres et y fait la rencontre de la jeune Hina, dernière survivante des enfants de Kiyoyori.

Lorsque Masachika ouvrit les yeux, il découvrit le décor familier de sa maison d’enfance. Ouvrir n’était pas vraiment le mot, songea-t-il, car ses paupières étaient tellement enflées qu’il n’y voyait à peine. Sa peau était brûlante et irritée et, outre ses démangeaisons, il souffrait des pieds à la tête. Il a avait la langue gonflée, les lèvres gercées.
Il comprit où il se trouvait en apercevant la silhouette des montagnes derrière l’unique volet ouvert —les autres étaient clos et barricadés de l’intérieur. Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne : quand politique et magie noire font bon mélange

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN [ed. Gallimard Jeunesse]
L’intrigue s’emballe avec le Livre 2 de Shikanoko, La Princesse de l’Automne… et ce, dès les premières pages. Sans préambule, ou presque, on se retrouve happé par l’action et les intrigues du pouvoir, les luttes intestines pour le trône et les héritages familiaux. Autant dire qu’il faut avoir le cerveau au taquet pour suivre et se replonger dans l’intrigue de cette série jeunesse flamboyante qu’est Shikanoko. Une fois que les neurones se sont remis en place, on retrouve nos marques et on peut à nouveau se laisser porter par la mélodie de Lian Hearn, flirtant aux confins de la magie noire et de la poésie. L’univers de Shikanoko, Livre 2, La princesse de l’Automne est aussi foisonnant que le premier volume : la galerie de personnages est importante (mais, fort heureusement, la liste se trouve en fin de roman et permet de remettre les choses en place) et bien travaillée ; la politique est omnisciente et se traduit par des complots et des manipulations auxquels nul n’échappe. Le Livre 2 de Shikanoko, La Princesse de l’Automne continue de mêler finement rêve et réalité, créatures fantastiques et mortels. Et c’est une prouesse. Mondes des humains, des animaux et des esprits s’entrechoquent sous la plume de Lian Hearn, en une violence et une poésie flamboyantes. Alors, oui, la série Shikanoko exige d’être concentré (de tomates), de par sa structure, le nombre impressionnant de personnages et son intrigue complexe, mais le romanesque est bien là et nous transporte aux confins de ce Japon féodal ô combien fascinant.

Les hommes se battent et tuent sans fin. Quand ils ne livrent pas bataille, les grands seigneurs chassent pour le plaisir, en prenant en un seul jour des centaines d’animaux de toutes sortes. Ils se parent des plumages et des fourrures de leurs victimes. Ils empennent leurs flèches meurtrières avec les plumes d’oiseaux morts, de sorte que les hérons tuent les hérons, les faisans tuent les faisans. Même les moines et les prêtres, qui se prétendent les disciples de l’Illuminé, tuent pour leurs rites ésotériques, où ils se servent de crânes de singes et de coeurs de loups. Mais il existe un autre royaume, à côté de celui dans lequel nous vivons. Il est à la fois en lui et en dehors de lui, et le meurtre n’y sévit pas, on n’y ensanglante pas la terre. Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne - Lian HEARN

Les détails du Livre

Shikanoko, Livre 2, La Princesse de l'Automne

Auteur : Lian HEARN
Traducteur : Philippe GIRAUDON - The Tale of Shikanoko, Book 2, Automn Princess, Dragon Child
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 14,90 €
Nombre de pages : 368
Parution : 6 avril 2017

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour Lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Les Puissants, 1, Esclaves : toile d’araignée envoûtante (roman young adult - dès 14 ans).

. 29 mai 2017. Caroline D.