En haut !

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or : de l’aventure jusqu’au point final

[Carozine dévore le roman Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE - dès 13 ans]

Carozine lit le roman Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE
Il fait gris et le froid s’installe… moi, je dis qu’il est temps de préparer le plan Orsec pour sauver le week-end et il est bien connu qu’il n’y a rien de mieux qu’un livre pour illuminer le quotidien. Bon. Évidemment, le livre en question s’adresse principalement aux adolescents. Mais ce n’est pas grave ! Un peu d’aventure et d’imaginaire fait du bien à tout le monde, alors il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement dans votre canapé parce que de l’aventure, là, vous allez en avoir une bonne dose. On reprend donc la route avec Sophia Tims et Theodore Constantin Thackary, grâce au tome 2 de la série Les Cartographes : Le passage d’or. Je suis une fille relativement sympathique, je vais donc vous préparer un résumé du premier tome Les cartographes, La sentence de verre… non parce qu’il est un peu difficile de raccrocher tous les wagons du TGV sinon. Il était donc une première fois une jeune fille sans horloge interne, Sophia Tims, qui vivait chez son oncle, Shadrack Elli, cartographe de renom. Elle habitait à Boston, en 1891, et devait, comme tous les habitants de notre vaste monde, faire face à un Grand Bouleversement qui avait singulièrement modifié notre planète, faisant s’entrechoquer les Âges au sein d’un même continent, re-dessinant les frontières et les époques passées, présentes et futures. Sophia n’avait qu’une idée en tête : apprendre le secret des cartes et retrouver ses parents, disparus dans un autre Âge. Dans cette quête, elle se faisait aider par un jeune homme débrouillard : Theo.

Boston n’avait pas quitté 1799, mais partout ailleurs, les Âges s’étaient dispersés. Au nord se trouvaient les Neiges préhistoriques ; de l’autre côté de l’océan, les ports médiévaux, et au sud, d’innombrables futurs et passés, mélangés au point de ne plus pouvoir être distingués les uns des autres. Et au-delà de ces contrées, nul n’en avait la moindre idée. Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or : quand le cours des événements se précipite

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE [ed. Nathan]
Nous retrouvons Sophia et Theo à Boston, en 1892. Tous deux se sont remis de leurs terribles aventures. Et pendant que Theo parcourait les Âges accompagné de Miles, fidèle ami de Shadrack Elli, sur les différentes pistes pouvant conduire aux parents de Sophia, que ledit Shadrack Elli s’est vu accordé un poste au gouvernement et se retrouvait noyé sous la masse de travail, la jeune fille poursuivait son enquête de son côté, afin d’en savoir plus sur l’étrange ville d’Ausentinia, dernier endroit où ont été vus ses parents. Et, justement, son enquête la mène jusqu’aux archives nihilismiennes, où elle fait la rencontre de la mystérieuse Remords. Elle découvre ainsi que sa mère tenait un journal de bord et qu’elle pourrait remettre la main dessus en navigant vers les États papaux et la ville de Grenade. Sur les conseils de Theo, Sophia décide d’embarquer… mais une fois à bord, elle s’aperçoit que ni Theo ni Remords ne la rejoignent. En revanche, la Nihilismienne a laissé une étrange boîte remplie de plantes vertes à la jeune fille, chargée de la remettre à un contact sur place, en échange du journal de sa mère. Mais pourquoi Theo ne s’est-il donc pas embarqué avec Sophia à bord du Vérité ? Parce que le matin même, Shadrack Elli a été victime d’un coup monté, accusé du meurtre du Premier Ministre du Nouvel Occident, et que Theo est bien déterminé à le sortir de prison en mettant à jour l’effroyable machination.

Ce matin du 31 mai, Sophia Tims se tenait sur Beacon Street à fixer, à travers un trou dans un grillage, le monument gigantesque qui se trouvait de l’autre côté. De hauts genévriers longeaient l’allée tortueuse menant jusqu’à l’entrée du manoir. Aucun souffle de vent n’aimait leurs branches. De loin, les murs de pierre et les fenêtres aux rideaux tirés du bâtiment lui conféraient un air rébarbatif et menaçant. Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or : une suite débordante de vitalité et d’imagination

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE [ed. Nathan]
Je vous préviens tout de suite, les quelques mois écoulés depuis la lecture du Livre 1 des Cartographes ont fait des ravages. À la lecture des premières pages de Les Cartographes, livre 2, Le passage d’or, j’ai été franchement déboussolée et j’ai eu un mal de chien à recoller les morceaux, à retrouver l’aiguille dans le champ de blé et les gravillons masqués sous la baleine. Ce fut un calvaire. Néanmoins, l’écriture alerte et fluide de S.E Grove m’a emportée et j’ai fini par lâcher prise. Car, oui, Les Cartographes, livre 2, Le passage d’or commence à fond les ballons et réussit à ne pas mollir jusqu’à la dernière page. L’univers de S.E Grove est toujours aussi passionnant, foisonnant et fourmillant d’imagination ; c’en est franchement délectable. Ce fut donc un immense plaisir que de découvrir ce nouveau volume. D’autant que S.E Grove y incorpore une nouveauté qui fait mouche, titille et permet de dévoiler un autre pan de l’énigme : le journal de Minna Tims, la mère de Sophia. Cela permet de lever le voile sur le naufrage des parents de la jeune fille, d’avoir un aperçu des raisons de leur disparition. Au gré des pages, S.E Grove apporte des clefs pour comprendre l’ensemble de l’intrigue (dense) de sa série Les Cartographes : les Âges ; les différents peuples (dont les étonnants Éeries) ; les lachrimas… D’un style toujours aussi mélodieux (et malgré quelques rebondissements qui tomberont sûrement à plat pour un lecteur averti), Les Cartographes, livre 2, Le passage d’or nous transporte dans un autre monde, sur les traces de Sophia, personnage toujours aussi sympathique bien qu’étrangement effacé face aux autres héros de ce Livre 2 que sont Theo, Genêt d’Or ou même Nettie et Winston. Malgré ce manque de charisme de son héroïne et un rythme parfois plombé par de longues présentations (nécessaires), Les Cartographes, livre 2, Le passage d’or se dévore rapidement, et je ne doute pas qu’un gremlin se laissera aisément absorber par les filets de la narration parfaitement maîtrisée de S.E Grove. De quoi attendre la suite, prévue pour septembre 2017, avec fébrilité.

Theo lui avait opposé l’argument spécieux qu’aucun d’eux n’avait menti. Shadrack était rentré très tard la veille au soir, le visage chiffonné par tous les soucis qu’il gardait pour lui. Durant le dîner, aucun mot n’avait été échangé, et Sophia avait fini par admettre que son oncle avait oublié le journal ou que les problèmes du ministère l’absorbaient au point de faire perdre toute importance à sa découverte. Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or - S.E GROVE

Les détails du livre

Les Cartographes, Livre 2, Le passage d'or

Auteur : S.E GROVE
Illustrateur : Aurélien POLICE
Traducteur : Sophie DABAT
Éditeur : Nathan
Prix : 17,95 €
Nombre de pages : 564
Parution : octobre 2016

Acheter le livre


Les cartographes - Livre 2

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Moi, Boy et plus encore : un aperçu vivace de Roald Dahl.

. 5 novembre 2016. Caroline D.