En haut !

Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - hors série Lire & Gallimard Jeunesse

[Carozine dévore le hors série Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse]

3 Oct. 2016

Carozine lit : Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse
Amis pèlerins ayant chaussé vos bottes de sept lieues pour parcourir avec moi le monde foisonnant de la littérature jeunesse, bonjour ! (Ou bonsoir, au choix, c’est vous qui voyez.) Oui ! Je le clame haut et fort, aujourd’hui, nous poursuivons nos pérégrinations en terre farfelue de la jeunesse. Mais pas que. Voire pas du tout, en fait. « Ah mais faudrait savoir ! ». Certes. Cependant, voyez-vous, nous pourrions tourner autour du pot un bon moment en débattant de la question philosophique du jour : un livre évoquant l’un des plus grands auteurs jeunesse, et n’étant finalement pas vraiment un livre mais plus un condensé de ramassis de morceaux éparpillés, est-il à classer dans la littérature adulte ou jeunesse ? Mon choix est fait : je le flanque dans le melting-pot des indéfinissables. Et pif. Sans Hercule. Donc aujourd’hui, nous feuilletons les pages de Roald Dahl, le géant de la littérature jeunesse, hors série lancé par le magazine Lire (cet été) et les éditions Gallimard Jeunesse (début septembre, en version cartonnée et pérenne). Un inclassable, vous dis-je.

Le hors série-livre Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE

Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse : Roald Dahl dans tous ses états

Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE
Avant de balancer mon ordinateur par la fenêtre car cette andouille de correcteur orthographique s’obstine à vouloir retirer le « L » de Roald, je vais être très honnête avec vous (en un mot comme en cent, je vais vous le dire tout de suite, bref) : je n’avais pas franchement l’intention de me fendre d’une chronique sur ce hors série. Je n’en voyais pas forcément l’intérêt. Cela, c’était avant de l’ouvrir. Et, après avoir plongé mon nez dedans, il m’est apparu comme une évidence d’en parler. Une nécessité. Vous le savez depuis ma dernière chronique jeunesse sur Le BGG, Le bon Gros Géant, nous fêtons cette année le centenaire de la naissance de Roald Dahl. Alors, pourquoi se pencher sur la question de cet hors série aux allures de livre ? Tout simplement parce qu’il apporte un autre regard sur Roald Dahl et sur son oeuvre. Un peu à la façon d’un journal (papier), on sautille d’articles (notamment sur l’analyse du gobblefunk) en questionnaires (destiné à définir quel personnage de l’oeuvre prolifique de Roald Dahl vous seriez... sans surprise, je balance du côté de Matilda pour la passion des livres, avec un soupçon de Willy Wonka. Mélange assez détonnant, non ?!), et autres interviews ou anecdotes sur la vie trépidante de l’auteur.

Le hors série-livre Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE

Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE
Et trépidante n’est pas un adjectif usurpé ! L’homme a tout de même été pilote de chasse (façon Saint-Exépury), auteur pour Hollywood… et agent-double. Oui ! Monsieur Roald Dahl utilisait son visage au charme norvégien pour siroter les confidences des femmes des hauts fonctionnaires américains. Enfer et putréfaction ! On apprend également que son premier amour (et mère de ses enfants) a sérieusement battu de l’aile après les drames qui ont frappé la famille de Roald Dahl… et qu’il a retrouvé son élan vital auprès de son second amour, Felicity. Dont une interview nous apprend, non seulement qu’elle a vécu dans la même rue que Roald Dahl (mais à vingt-deux ans d’écart) mais, surtout, quel genre d’homme était l’auteur. Vision complétée par l’auteur (Donald Sturrock) d’une biographie complète sur Roald Dahl et qui nous livre la perception d’un homme pessimiste et misanthrope, qui n’avait pas beaucoup d’amour pour l’humanité ni foi en son devenir.

Enfin, entre les pages de ce hors série-livre Roald Dahl, le géant de la littérature jeunesse, on retrouve une interview de l’illustrateur fétiche de l’auteur : Quentin Blake, qui éclaire sa collaboration avec Roald Dahl, notamment sur le BGG, en indiquant à quel point ses dessins ont influencé l’évolution physique (et vestimentaire !) du gros géant doux comme un agneau.

Pour faire simple et tenter de résumé l’impossible, Roald Dahl, le géant de la littérature jeunesse fourmille d’anecdotes et de détails souvent méconnus du grand public (voire totalement inconnus) sur la vie et l’oeuvre de Roald Dahl. Une vision rafraichissante et enthousiasmante sur cet auteur qui nous a fait aimer la lecture.

Le hors série-livre Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE
Le hors série-livre Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE
Le hors série-livre Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse - (collectif) Lire: Gallimard Jeunesse - illustrations de Quentin BLAKE

Les détails du livre

Roald Dahl, Le géant de la littérature jeunesse

Auteur : (collectif)
Illustrateur : Quentin BLAKE
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 16,50 €
Nombre de pages : 112
Parution : 1 septembre 2016

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure.... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Guy de Maupassant à 20 ans (les débuts de Bel-Ami) : une plongée dans la jeunesse turbulente de l’écrivain (pour les biographies). Et, en rayon adolescent : Cet été-là : de la question de l’amour adolescent et du deuil.

. 3 octobre 2016. Caroline D.