En haut !

Worst Week : (hilarantes) mésaventures d'un poisseux monsieur tout le monde

[Critique de la série TV Worst Week de Matt Tarses -saison 1]

22 Juil. 2010

Carozine regarde Worst Week
Petite découverte (réjouissante) de cet été : la série télévisée Worst Week, version made in USA de sa déjantée parente British, The Worst Week Of My Life (diffusée en 2004 sur la BBC). Dans cette version aménagée et quelque peu aseptisée (oui, il faut bien que nos héros de Worst Week soient propres sur eux et aient les dents bien blanches sponsorisées par Colgate), où le couple d'amoureux est franchement plus sexy et propret que leurs homologues britanniques aussi glamour qu'un bidet, Sam Briggs (notre chat noir préféré de Worst Week) et sa future femme, Mélanie Clayton, s'apprêtent à passer une semaine dans la famille bourgeoise de Mélanie. Déjà peu enclins à inclure Sam dans leur parfait arbre généalogique, les beaux-parents voient les choses empirer après avoir remarqué que Sam est un gaffeur inégalable, un as du quiproquo et le spécialiste pour se fourrer dans des situations inextricables. Attention, planquez vos verres en cristal, le vase que belle-maman vous a offert à Noël dernier (même s'il est odieux) et rangez vos tapis persans, Worst Week débarque !

Worst Week : les (més)aventures de Sam Briggs

Worst Week [Matt Tarses]
Série TV aux vagues relents (loin d'être désagréables, cela dit) de Mon Beau-père et moi, Worst Week démarre sur les chapeaux de roue avec un Sam Briggs qui débarque en couche culotte improvisée dans un sac poubelle, urinant dans le repas du soir préparé avec amour (et pendant de longues heures) par belle-maman pour cause d'une déplorable erreur d'aiguillage due à une panne d'électricité fort malvenue, puis déclare son futur beau-père pour mort suite à un malentendu... et, malgré tout, attend impatiemment le moment propice pour annoncer son mariage et la venue d'un gremlin à ses beaux-parents. Malheureusement pour ce Gaston Lagaffe américain, nous voyons sa côte de popularité, flirtant déjà avec les pâquerettes au début de la série Worst Week, descendre en flèche au fur et à mesure des heures passées dans la maison de ses beaux-parents. Au rythme où les gaffes s'enchaînent, on en vient même à se demander si ce naïf Sam parviendra à annoncer à beau-papa son mariage avec la pupille de la famille.

Worst Week : une réjouissante trouvaille

Worst Week [saison 1]
Malgré quelques épisodes moins jouissifs que d'autres particulièrement réussis, et quelques gags parfois prévisibles mais néanmoins délectables, la série TV Worst Week réussit à tenir le rythme des situations rocambolesques et saupoudre le tout d'une bonne dose d'auto-dérision qui vient ajouter de la saveur à cette série télévisée pétillante. Braves lecteurs : Worst Week est une très bonne trouvaille à goûter seul(e) ou accompagné(e), en laissant un ou deux neurones dans un coin de votre placard. Au niveau des acteurs, Worst Week fait un sans faute : Kyle Bornheimer est épatant en chat noir gaffeur dont on a envie de secouer les joues en lui disant de calmer un peu ses ardeurs, et Kurtwood SMITH est tout aussi réjouissant que dans That 70's Show en beau-père pète-sec... caractère qui lui convient décidément à merveille ! Sans être révolutionnaire, Worst Week est une série délectable, sans prétention, et qui fait du bien aux zigomatiques. Je vous laisse découvrir la bande-annonce de Worst Week !

Bande-annonce de Worst Week [NBC] avec Kyle Bornheimer

Les détails

Petits secrets : Worst Week

Adaptée de la série UK The Worst Week Of My Life, dont le couple d'acteurs se rapproche plus de notre réalité et dont voilà les bouilles exaspérées.
Créateur : Matt TARSES
Sam Briggs : Kyle Bornheimer
Dick Clayton : Kurtwood SMITH

22 juillet 2010

I am not devoid of humour

Plus de séries avec Carozine : Mad Men : affriolantes années 60 saupoudrées de publicitaires

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives