En haut !

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1] : une ménagère qui dépote à mort

[Carozine dévore la série TV The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1] - Amy SHERMAN-PALLADINO]

18 Août 2018

Carozine regarde la série TV The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1]
Dans la série des « j’me décide à », je vais (enfin !) vous parler d’une série TV que j’ai dévorée il y a quelques mois, à cette époque où mon étoile passait plus de temps à téter qu’à dormir (la nuit, donc… et dire que c’était il y a seulement deux mois ! —Le temps passe trop vite, ma bonne dame. —Mais à qui le dites-vous, on ne les voit pas grandir… bla-di-li-bla), et, depuis, eh bien… disons que je suis tombée dans une faille spatio-temporelle, qui m’a empêchée de vous en parler avant. Depuis quelques temps, déjà, nous avons lâché notre abonnement Netflix, contrariés qu’il n’y ait pas plus de nouveautés et nous avions franchement fait le tour de ce que l’on voulait voir, nous sommes donc passés à la concurrence : Amazon Prime (et mince, merci Amazon d’exister, de me permettre de commander biberons, couches, lingettes, casque anti-bruit et autres merveilles à 3h du matin quand j’ai un sursaut de lucidité et que je m’aperçois que j’arrive à court de matériel ou qu’un mariage arrive à pas de géants). Et parmi les séries proposées, j’ai découvert cette pépite made in USA : The Marvelous Mrs. Maisel. Une petite merveille. Une série qui m’a enthousiasmée au point que j’enchaînais les épisodes alors que la puce pionçait tranquillement (et que je loupais donc le coche du dodo). Bref, je vous dis tout.

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1], série TV créée par Amy SHERMAN-PALLADINO

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1] : le réveil de la femme au foyer

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1], série TV
Nous sommes dans les années 1950, à New York, et Midge Maisel vit la vie parfaite de la parfaite épouse : tirée à quatre épingles dans des tenues exquises de féminité, elle va aux séances de sport réservées aux ménagères pour entretenir sa ligne sublime et laisse ses parents, habitant deux étages en-dessous dans leur immeuble cossu de l’Upper West Side, s’occuper de ses deux bambins. Toujours pimpante, elle ne vit que pour son mari, Joel Maisel, homme d’affaires arrivé à son poste grâce au paternel et qui rêve de se voir en roi du stand-up dans le bouillonnant Greenwich. Sauf que Joel pique des sketchs aux plus grands, sans pour autant dérider une salle. Un soir qu’il se vautre bien comme il faut sur scène, il décide que Midge en est la responsable, après tout, c’est elle qui a changé, et il se fait la malle avec sa secrétaire cruche au point de ne pas savoir se servir d’un taille-crayon. Mais voilà. Midge n’est pas franchement le genre de femme à se laisser faire et, surtout, elle sait capter une audience, contrairement à son mari…

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1], avec Rachel BROSNAHAN

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1] : une série fabuleuse

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1]
La saison 1 de The Marvelous Mrs. Maisel se consacre aux débuts ravageurs de Midge en tant que comique : déboulant, ivre, dans la petite salle (le Gaslight Café) laissant les comiques en herbe tenter leur chance et où elle réservait les meilleures heures de passage pour son mari grâce à des petits plats en sauce, Midge s’installe sur scène et fait un ravage, donnant dans l’auto-dérision et la provocation. Un tonnerre d’applaudissements souligne son passage, tandis qu’elle se fait arrêter pour indécence. Alors voilà, The Marvelous Mrs. Maisel, saison 1, s’intéresse à son apprentissage du stand-up et de ses codes, aux jugements de la société américaine notamment quant à la place d’une femme en ce bas monde. À travers les déboires de Midge, on découvre également le milieu du stand-up, dont le Gaslight Café est un fer de lance. Ce qui plait dans The Marvelous Mrs. Maisel ce sont les dialogues pétillants (merci Amy Sherman-Palladino, qui a signé, notamment, l’excellente série The Gilmore Girls), les pointes d’humour parfois cynique qui dézingue dans tous les sens, le décalage formidable entre l’apparence lisse et souriante de Midge et son esprit acéré, la critique gentille de la communauté juive new-yorkaise (les parents de Midge sont juste formidables entre le père, universitaire anxieux, et la mère, forcément envahissante et étouffante)… et, bien sûr, à ses actrices, dont la merveilleuse Rachel Brosnahan (qui était déjà parfaite dans le rôle de femme un poil arriviste dans la série Manhattan), qui apporte candeur et malice à son héroïne, et Alex Borstein, excellente en manageuse ronchon. Voilà. The Marvelous Mrs. Maisel est une série pleine de couleurs (eh oui ! Osons le dire ! Elle n'est pas sans rappeler Mad Men, avouez que c'est un argument choc pour ceux qui hésiteraient encore !), qui pétille et dépote sous la chaumière, une série pleine de frénésie qui fait du bien et que je recommande chaudement.

The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1]

Bande-annonce

Trailer de la série TV The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1]

Les détails

Petits secrets de The Marvelous Mrs. Maisel [saison 1]

Créateur : Amy SHERMAN-PALLADINO (connue pour les Gilmore Girls)
Midge Maisel : Rachel BROSNAHAN (aperçue dans Manhattan, série dont je ne vous ai absolument pas parlé (honte à moi) mais qui est excellente)
Susie Myerson : Alex BORSTEIN
Joel Maisel : Michael ZEGEN
Rose Weissman : Marin HINKLE (croisée dans Mon oncle Charlie /Two and a Half Men)

What's the gist, physicist?!

Plus de séries TV avec Carozine : Docteur Foster [mini-série] : série made in UK « surprisingly amazing »

. 18 août 2018. Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives