En haut !

St. Vincent : une comédie attachante... avec un Bill Murray au top

[Carozine se délecte devant le film St. Vincent - réalisé par Theodore MELFI]

23 Fév. 2015

Carozine regarde un film : St. Vincent, avec Bill Murray
Pestant contre le manque d’offres sur les canaux français, j’étais, bien évidemment, obligée de me laisser tenter par les sirènes de Netflix, bien que nos chères autorités aient trouvé moyen de leur glisser quelques bâtons dans les roues et que l’offre en ligne soit ainsi franchement allégée... mais qu’importe. L'offre est bien présente et plutôt bien pourvue (notamment en séries télévisées, il faudra d'ailleurs que je vous parle du marathon The Killing, mais ceci est un autre sujet, il est temps de revenir au film du jour). Netflix, parmi les dernières nouveautés, a su profiter de la non programmation en salle d’un film réjouissant pour le proposer à ses abonnés français : St. Vincent... une petite réussite tragi-comique et un intense moment de cinéma, servi par des acteurs au sommet de leur forme. Si l'histoire n'est pas des plus originales, la façon de la traiter et le personnage principal, magnifique rustre décadent interprêté par Bill Murray, sortent des clichés du genre et font de St. Vincent une délicieuse comédie. Le pari de Theodore Melfi est donc réussi.

St. Vincent [film réalisé par Theodore Melfi], avec Bill Murray dans le rôle du vieux ronchon

St. Vincent : un voisin ronchon et pas franchement politiquement correct, un gamin perdu et la magie opère

St. Vincent, film avec Bill Murray, Naomi Watts et Melissa McCarthy
Vincent est un retraité alcoolique couvert de dettes, que même le patron du bar peu reluisant qu’il fréquente avec assiduité refuse de servir tellement l’homme est rond comme une queue de pelle. Le retraité, forcément ronchon, s’est également entiché d’une prostituée russe enceinte jusqu’aux dents… et dégomme sa barrière de jardin en tentant une marche arrière hasardeuse, avec quelques grammes d’alcool dans le sang. Heureusement pour lui, c’est précisément à ce moment-là (ou quelques heures plus tard, alors que notre retraité si réjouissant s’est évanoui sur le sol de la cuisine après s’être fracassé la tête contre un placard en essayant de l’ouvrir) que des déménageurs emboutissent l’arbre de son jardin pendant une manoeuvre périlleuse, provoquant la chute d’une branche sur la voiture de notre acariâtre. Réveillé en sursaut, il sort, ronchonne et découvre sa nouvelle voisine, une replète mère récemment divorcée et dotée d’un garçon plutôt futé. En quelques mots bien sentis et peu diplomates, Vincent expose son caractère et rentre furibard chez lui, laissant sa voisine quelque peu perplexe. Manque de chance pour elle, elle sera contrainte de faire appel à ses services peu conventionnels pour garder son fils, dont les clefs sont volées par l’un de ses camarades d’école, dès le premier jour.

St. Vincent, comédie pétillante avec Bill Murray et le jeune Jaeden Lieberher

St. Vincent : un film attendrissant qui sort des clichés déjà bien rebattus

St. Vincent, comédie avec Bill Murray et Jaeden Lieberher
Evidemment, d’aucuns s’évertueront à dire que l’histoire a été vue et revue, mille fois traitée… et ce n’est pas faux. L’amitié naissante entre un vieux grincheux et un gamin au neurone bien réveillé n’est pas tout à fait du jamais vu. Mais St. Vincent sait sortir des chemins battus, grâce à des acteurs brillants, une sensibilité touchante et une bonne dose d’humour flirtant avec le politiquement incorrect dont je raffole. Bill Murray est absolument impayable dans le rôle de ce vieux ronchon au coeur d’or laissant sa vie filer à la dérive et prenant un malin plaisir à transgresser les règles sociales ; Naomi Watts est incroyable en prostituée (pardon... en "femme de la nuit") à l’accent à couper au couteau et aux manières peu élégantes mais, là encore, beaucoup plus tendre qu’il n’y parait ; et, enfin, Melissa McCarthy est une véritable découverte dans ce registre sensible, tout en retenue, à mille lieues des comédies bruyantes dans lesquelles elle s’est fait connaître… sans parler du jeune Jaeden Lieberher, parfait en gamin livré à lui-même par la force des choses et trouvant en Vincent un modèle atypique mais répondant parfaitement à ses besoins. Theodore Melfi fait de St. Vincent une comédie pétillante et intelligente, à l’abri du larmoyant auquel ce genre de film échappe rarement (merci le cynisme du personnage incarné par Bill Murray !), mais non dépourvue de sensibilité… Certes, le rythme n’est pas toujours bien trouvé et St. Vincent aurait pu être encore plus irrévérencieux, mais le film n’en reste pas moins une comédie savoureuse et attachante.

Trailer du film de Theodore Melfi : St. Vincent, avec Bill Murray

Les détails

Petits secrets de St. Vincent

Réalisateur : Theodore MELFI
St. Vincent de Van Nuys : Bill MURRAY
Maggie : Melissa McCARTHY
Oliver : Jaeden LIEBERHER
Daka : Naomi WATTS

23 février 2015

I am not devoid of humour

Plus de cinéma avec Carozine : True Detective [saison 1] : une série (culte) qui crève l’écran

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives