En haut !

Salt : Angelina Jolie se prend pour Mister Willis

[Critique du film Salt de Phillip Noyce]

31 Jan. 2011

Carozine regarde Salt
Peut-être est-ce dû aux années passées à jouer avec de charmantes poupées aux formes inimitables, toujours est-il que les filles à grosses lèvres et taille de guêpe me déplaisent prodigieusement surtout quand elles sont aussi bonnes actrices qu'un mollusque. J'ai cependant un très sérieux faible pour le cinéma d'action, et particulièrement quand je peux me vautrer tel un éléphant de mer sur un canapé confortable et je décidai donc de forcer mon Prince charmant à regarder Salt de Phillip Noyce, avec le mollusque Angelina Jolie... qui est aussitôt venu remplir ma poubelle car, jarnicoton, ce film est un sombre navet qui pollue jusqu'à la pellicule qui le supporte ; et je ne parle même pas du temps perdu à regarder Salt et que vous auriez pu passer à vous faire des oeufs au plat ou à regarder la petite vieille en train de lire à son balcon de l'immeuble d'en face, par exemple ! Cela aurait certainement été mille fois plus divertissant que de regarder Salt et les changements de couleur de cheveux d'Angelina jolie.

Salt : des cascades à gogo... et un scénario ?

Salt [Phillip Noyce]
L'histoire de Salt est simple à en pleurer et tient, malheureusement pour le spectateur dont le calvaire ne se limitera pas à quelques minutes, dans la bande-annonce du film : Evelyn Salt est un agent de la CIA, évidemment ultra performante puisqu'elle peut créer une bombe à partir d'une table et d'un extincteur, un vrai McGyver en jupe moulante et talons aiguilles ; elle est mariée à un arachnologue de renom (oui, cela existe) et surtout se retrouve piégée par un bien vilain Russe, parce que les Russes sont toujours les méchants dans les films américains, qui, avec un accent abominable, prétend que Salt est une espionne russe infiltrée. Sapristi. J'aurais bien aimé vous dire que la question « mais qui donc est Salt » vous taraudera pendant tout le film comme le laisse entendre la bande-annonce, mais vous l'avez deviné, la question retombe comme un pitoyable soufflé au fromage raté et ne vous passionnera pas plus que cela... ou du moins votre attention sera nettement plus concentrée sur les incohérences du film et Salt n'en manque pas.

Salt... passez votre chemin

Salt avec Angelina Jolie
Le film Salt se résume donc à de longues séquences de poursuites, à regarder miss Angelina Jolie se prendre pour Bruce Willis dans Die Hard et ne jamais avoir une seule égratignure, à admirer ses déguisements tellement bien conçus que vraiment vous vous demanderez si c'est bien elle sous cette frange brune et non plus blonde (voire même à vouloir postuler auprès de la CIA car, manifestement, leurs agents ne sont pas vraiment physionomistes) ou sous une lamentable perruque... à vous ennuyer, en somme. Le scénario de Salt est digne d'un casse-tête chinois cassé ou d'une grille de sudoko niveau « Forrest Gump » et vous connaîtrez la fin bien avant qu'ils se décident enfin à vous la montrer ; vous ne pourrez même pas vous repaître de paysages pour compenser l'intrigue, car, en dehors de l'effondrement d'une église (impressionnant, il faut bien que le film Salt ait quelque chose pour lui !), tout a déjà été vu de multiples fois.

Les détails

Petits secrets : Salt

Réalisateur : Phillip NOYCE
Scénariste : Kurt WIMMER
Evelyn Salt : Angelina JOLIE
Peabody : Chiwetel EJIOFOR
Ted Winter : Liev SCHREIBER

31 janvier 2011

I am not devoid of humour

Autres séries de Carozine : Raiponce : un Walt Disney pas si godiche

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives