En haut !

Raiponce : un Walt Disney pas si godiche

[Critique du film d'animation Raiponce des studios Disney]

21 Jan. 2011

Carozine regarde Raiponce
Que ceux (ou celles) qui se sont fortement moqué(e)s du titre français de ce pauvre Raiponce aient honte et soient ensevelis sous des nuées de mantes religieuses car Raiponce (Tangled dans la version anglaise signée Disney) n'est autre que l'adaptation du conte des célèbres frères Grimm : Rapunzel... et franchement c'était encore moins folichon et tout aussi vilain que Raiponce avec ce petit côté éructant des langues germaniques. Mais mettons de côté ces digressions pour nous attarder sur la magie Disney qui pond un film d'animation absolument chaque année (réglés comme du papier à musique, un peu à la Woody Allen), pour la période des fêtes, histoire de nous faire retomber en enfance (et, comme il n'est vraiment pas dans les moeurs de Caro(z)ine d'être langue de vipère, nous ne mentionnerons pas les quelques bouses ayant jalonné les oeuvres Disney). Il est donc plus que temps de vous emparer de votre pouce, de vous pelotonner dans un fauteuil (mais ne retirez pas vos chaussures, ayez pitié de vos voisins !) et de passer un excellent moment devant le film d'animation Raiponce.

Raiponce : une princesse dégourdie à la chevelure étonnante & un voleur de quatre chemins

Raiponce [Disney]
Tous les ingrédients Disney sont au rendez-vous du film d'animation Raiponce : une bonne dose d'humour ; une rasade d'aventure teintée de romance, parce que si Disney arrêtait de nous bassiner avec le Prince charmant, ce serait la fin d'une institution et l'on frôlerait la révolution ; une pincée de magie et de féérie... et le tour est joué. Une petite histoire pour vous bercer gentiment en cette fin de semaine laborieuse ? Allez, je sais que vous aimez les contes de fées, malgré les protestations véhémentes de votre pouce lassé de se faire baver dessus : il était une fois une jolie princesse à la (très) longue chevelure blonde (Raiponce, donc, pour les moins perspicaces d'entre vous) qui se fit enlever le jour de sa naissance par une mégère souhaitant exploiter les pouvoirs de la jeune princesse. Evidemment, Raiponce grandit enfermée dans une tour à l'écart du monde (un peu comme madame Shrek, oui oui) et passe son temps à rêvasser et à s'imaginer partir à la conquête du monde. Mais soudain, le jeune et fringuant Flynn, un voleur recherché dans tout le royaume, débarque dans l'univers de Raiponce qui va aussitôt passer un marché avec lui (car elle n'a pas les neurones dans le même sabot), pour enfin savourer le vent de la liberté et parcourir les chemins verdoyants, en compagnie de ses inévitables acolytes.

Raiponce : la magie opère

Raiponce des studios Disney
Le film d'animation Raiponce n'a rien à envier aux productions Pixar : fluide et bien conçu, ce petit film d'animation redore le blason Disney, bien qu'il ne soit pas particulièrement original : une princesse en détresse avec de la répartie mais tout de même un peu niaise (imaginez un peu le désastre si les héroïnes Disney se mettaient à cogiter ; il faut déjà s'estimer heureuses que Raiponce ne siffle pas à longueur de journée pour se faire aimer des rouges-gorges !) ; une effrayante, mais pas trop, méchante mégère et des animaux pour soutenir les deux héros... du grand classique, mais qui fonctionne toujours, d'autant que Raiponce est servi par des scènes mémorables à la poésie fulgurante, comme l'envol des lanternes dans l'obscurité. On ressort donc tout léger et souriant après avoir vu Raiponce et n'est-ce pas exactement ce que l'on demande à un Disney ?!

Bande-annonce du film Raiponce [Disney]

Les détails

Petits secrets : Raiponce

Réalisateurs : Byron HOWARD & Nathan GRENO
Titre original : Tangled
Inspiré des frères GRIMM & de Rapunzel
Raiponce : Mandy MOORE
Flynn Rider : Zachary LEVI

Acheter


Raiponce

21 janvier 2011

I am not devoid of humour

Autres séries de Carozine : The Social Network : l'avènement de facebook

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives