En haut !

Outsourced : un call center made in USA... en Inde

[Critique de la série TV Outsourced de Robert Borden -saison 1]

23 Nov. 2010

Carozine regarde Outsourced
Mais comment diable rendre un fait social plutôt déprimant, à savoir la délocalisation de nos call centers (et autres postes de production) à l'étranger pour cause de capitalisme dévergondé et de recherche des profits à tout va, franchement hilarant ? Voilà qui a de quoi provoquer une migraine dans le cerveau fumeux d'un paquet de scénaristes. Toutefois, la chaine américaine NBC a trouvé la solution avec sa nouvelle série TV Outsourced : les aventures d'un jeune Américain, blond et propre sur lui, bien évidemment, catapulté en Inde pour y gérer le call center d'une entreprise américaine vendant de ridicules gadgets et ainsi confronté à la différence culturelle. La série TV Outsourced est une comédie plutôt bien trouvée qui a le mérite de se rire des clichés, contrairement à ce que d'aucuns prétendent. Petit bond dans les rues bondées d'Inde, place aux saris et à la musique Bollywood (oui, forcément) : la série TV Outsourced débarque sur Caro(z)ine avec une saison 1 retentissante (malheureusement, il semblerait que la chaîne ait pris la décision de ne pas poursuivre l'aventure Outsourced avec une saison 2) !

Outsourced : la série TV du choc des cultures

Outsourced [Robert Borden]
Et les clichés, la série TV Outsourced les assume absolument tous, qu'ils soient du côté américain ou chez nos amis indiens : Outsourced s'ouvre donc sur un générique bollywood et kitsch à souhait, puis, enchaîne les petites piques et pointes d'humour sur ces deux pays (notez que, pour une fois, les Américains s'en prennent plein les dents en assumant leur côté beauf à souhait). Le premier épisode, évidemment, ne manquera pas d'amuser le fringuant Todd Dempsy, tout droit débarqué de son Kansas natal, quant aux prénoms et nombreux jeux de mots qu'il est possible de faire lorsque l'un de ses jeunes assistants s'appelle Manmeet (et que l'on est un Américain moyen n'ayant jamais voyagé de sa vie hors des Etats-Unis), notamment, ou encore face au désarroi de ses employés ne saisissant pas bien l'usage de chapeau en forme de gruyère ou de mains géantes en plastique pour que l'Américain, se goinfrant de frites et de hot-dogs, puisse supporter son équipe de base-ball préférée.

Outsourced : une série TV se défiant des clichés

Outsourced [saison 1]
Mais reprenons depuis le début, car je vous sens quelque peu perdu : de retour de son stage de management d'un call center, le jeune Todd Dempsy arrive dans des locaux vidés de leurs employés pour trouver son patron en train de lui expliquer qu'il a le choix entre s'exiler en Inde pour gérer le call center de Mid America Novelties ou de postuler pour un emploi de facteur. Todd Dempsy débarque donc à Bombay où l'attend de pied ferme son manager adjoint, à l'ambition dévorante (car il souhaite épouser la fille d'un riche négociant), Rajiv Gidwani, qui s'apprête à lui présenter sa fine équipe de commerciaux : une jeune Indienne incapable d'élever la voix ; un pimpant jeune homme tout droit sorti d'un boys band (ou presque) et flirtant outrageusement avec ses clientes américaines ; un grassouillet bavard dont le pantalon remonte jusqu'aux aisselles et une Indienne dégourdie et jolie... mais promise à un mariage arrangé. L'objectif de Todd sera donc de transformer son équipe de losers en commerciaux de génie, sachant proposer un pack de préservatifs brillant dans le noir si quelqu'un commande le poisson chanteur. Todd Dempsy rencontrera également, dans cet immeuble regroupant un ensemble de centres téléphoniques, un Américain gaffeur et une Australienne sexy qui viendront pimenter un peu la vie de notre expatrié et lui apprendre, entre autres, qu'il vaut mieux éviter certains plats ou que certaines fêtes indiennes ont été inventées par Rajiv afin de se débarrasser de son patron et faire bonne impression sur son futur beau-père en usurpant la place de Todd.

Outsourced : de l'humour à la sauce indienne

Outsourced [Robert Borden]
Outsourced est une petite série pleine d'humour, jouant au maximum la carte du décalage culturel et des clichés (ou de certaines réalités ayant la vie dure), ce qui n'a rien de désagréable quand on ne s'attend pas à regarder une série télévisée révolutionnant le genre et que l'on évite de prendre cet humour au premier degré, car Outsourced se moque allègrement des convenances et se moque aussi bien de l'Inde que des Etats-Unis délocalisant à tout va mais trouvant toujours de l'argent pour aller jouer au golf à Hawaï lors de séminaires d'entreprise réservés aux grands patrons. Et surtout, les séries TV américaines (dont Outsourced fait indéniablement partie) ont le mérite de s'octroyer de plus grandes libertés de langage que dans notre démocratie bien pensante, ce qui poussa, par exemple, Raj, dans l'un des derniers épisodes de The Big Bang Theory, à supplier un agent fédéral de ne pas le renvoyer en Inde sous prétexte qu'il parle avec un accent à couper au couteau et qu'il est bronzé. Toujours est-il qu'Outsourced est une série à regarder sans modération avec des petits samossas aux légumes (si si, ce n'en est que meilleur) !

Mon personnage préféré de la série TV Outsourced : Madhuri [Anisha NAGARAJAN]

Les détails

Petits secrets : Outsourced

La série TV Outsourced s'inspire allègrement d'un film de John Jeffcoat (portant le même nom), avec Josh Hamilton, datant de 2006.
Créateur : Robert BORDEN
Todd Dempsy : Ben RAPPAPORT
Rajiv Gidwani : Rizwan MANJI
Manmeet : SACHA DHAWAN
Madhuri : Anisha NAGARAJAN

23 novembre 2010

I am not devoid of humour

Plus de cinéma avec Carozine : Buried : le suspense dans un cercueil

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives