En haut !

No Ordinary Family : les Powell et leurs pouvoirs

[Critique de la série TV No Ordinary Family de Greg Berlanti -saison 1]

Carozine regarde No Ordinary Family
Poursuivons notre petit tour de la rentrée des séries TV américaines, débuté avec l'hilarant Outsourced, et passons à No Ordinary Family, le blockbuster de la rentrée US. Vous êtes en quête d'une nouvelle petite série à regarder après une journée de travail rendue morose par un patron grincheux et des collègues éternuant sous votre nez ? En ce cas, évitez d'investir dans No Ordinary Family, cette super-production signée ABC, vous seriez déçu car cette série TV est d'une mièvrerie affligeante... ce qui m'a poussée à arrêter de regarder No Ordinary Family en cours de saison. La sauce de la série TV No Ordinary Family ne prend pas, probablement à cause d'ingrédient périmés et sans saveur. Mais, comme je suis fort aimable, je vais tout de même vous exposer clairement les inconvénients de la série No Ordinary Family !

No Ordinary Family : les Powell se renouvèlent

No Ordinary Family [Greg Berlanti]
La famille Powell décide de renouer les liens distendus par la routine et l'adolescence de ses deux enfants, dont l'aînée préfèrerait largement s'épargner la contrainte de supporter ses parents pendant le voyage des retrouvailles familiales et s'ajouter grâce à Photoshop sur les photos souvenir (ah... les joies d'avoir un ado boutonneux chez soi !), en partant pour un petit séjour au Brésil (avouez qu'il y a plus pourri comme destination). N'en déplaise à leur grincheuse d'adolescente, la famille Powell se retrouve donc à survoler la forêt amazonienne dans un coucou peu solide puis en train d'hoqueter dans une rivière phosphorescente suite à un amerrissage forcé. Et c'est le début, pour nous, pauvres spectateurs, d'une longue agonie face à cette famille qui se découvre de super-pouvoirs suite à cette baignade peu hygiénique (une sombre histoire d'algues aux vertus multiples et inexploitées comme l'argumentera la maman, tête d'ampoule de la famille).

No Ordinary Family : des super-pouvoirs pour une famille

No Ordinary Family [saison 1]
Vous croupissez dans un job de portraitiste pour la police et sommeillez tranquillement dans l'ombre écrasante de votre femme ? Pas de panique, la chaine ABC vous rend invincible et fera de vous la star de No Ordinary Family en vous permettant d'attraper des balles de revolver du bout des doigts ou d'écraser les toits de pauvres immeubles n'ayant rien demandé par vos sauts improbables. Mais No Ordinary Family ne s'arrête pas là. Oh que non, c'eût été trop beau ! C'est au tour de Stéphanie Powell (soit Julie Benz, la fade femme de Dexter), mère débordée et scientifique renommée, qui passe son temps à manquer ses rendez-vous familiaux pour cause de travail harassant, de découvrir son pouvoir surnaturel en se retrouvant en train de courir sur une autoroute à la vitesse d'un TGV, pendant que son mari s'amuse à jouer les (grassouillets) justiciers.

No Ordinary Family : des clichés à la pelle

No Ordinary Family [saison 1]
Peut-être espérez-vous en avoir fini avec les clichés de No Ordinary Family maintenant que le couple a découvert ses pouvoirs ? Mais notre « oh que non » est de retour car vous oubliez les deux adolescents. Vous êtes une adolescente ronchon et complexée tentant désespérément de garder votre petit ami ? Hop, vous aurez la possibilité de lire dans les pensées de votre sournois amoureux et serez ainsi protégée de perdre votre virginité avec un goujat volage. Ouf, la morale puritaine est sauve, nous avions eu peur que No Ordinary Family passe à côté ! Enfin, le dernier rejeton, qualifié de stupide par ses amis et sa chère frangine, verra apparaître en jaune fluo sur le tableau noir les solutions de son problème de mathématiques sur lequel toute la classe planche. Miracle.

No Ordinary Family : une série navrante

No Ordinary Family [Greg Berlanti]
Hourra donc, car la découverte du dernier pouvoir familial signe la fin de l'épisode pilote de No Ordinary Family et donc la fin de votre calvaire ; un peu plus et Carozine était prête à endosser les sandales d'un certain "fils de", se laisser pousser les cheveux et porter une croix pour ne plus subir une série aussi profondément barbante, clichée et sans une once d'humour. No Ordinary Family ne viendra donc pas peupler les étagères déjà encombrées de mon placard à balais et, si je les rencontre un jour, je conseillerai vivement aux acteurs de cette série TV de changer d'agent.

Petits secrets : No Ordinary Family

Créateur : Greg BERLANTI
Jim Powell : Michael CHIKLIS
Stephanie Powell : Julie BENZ
Daphne Powell : Kay PANABAKER
J.J Powell : Jimmy BENNETT

24 novembre 2010
>> Plus de séries avec Carozine : The Descendants : un film qui vaut le détour

Cinéma & Télévision . . Caroline DEBLAIS.