En haut !

Mad Men : affriolantes années 60

[Critique de la série TV Mad Men de Matthew Heimer -saison 1]

21 Juil. 2010

Carozine regarde Mad Men
Je ne suis tombée que récemment sur cette petite pépite qu'est la série Mad Men, grâce à un détour entre deux rayons amazoniens. La série pivote autour de son personnage central, Donal Draper, directeur artistique au passé trouble de l'agence publicitaire Sterling Cooper, et dont le charisme et la maîtrise des mots lui valent de faire tomber femmes et clients à ses genoux (bien que "cendres de cigarette" serait probablement plus adapté que "genoux" car les années 60 fumaient outrageusement). Esthétisme travaillé, intrigue fourmillant de personnages secondaires captivants, allant du jeune requin à l'ambition dévorante à la non moins ambitieuse secrétaire désirant se faire une place au soleil de la rédaction publicitaire, Mad Men est l'une de ces séries au cynisme latent comme on en voit que trop peu en ces temps de télévision formatée. Les épisodes de Mad Men s'ouvrent sur la chute du héros du haut d'un immeuble sur lequel viennent s'étendre des affiches publicitaires aux pin-ups souriantes, probable référence à l'affiche de Vertigo (Sueurs froides, en français dans le texte) d'Alfred Hitchcock, pour ceux qui veulent paraître cultivés lors de leur prochain dîner mondain.

Mad Men : les années 60 dans toute leur splendeur

Mad Men [Matthew Heimer]
Là où le côté jouissif s'accentue, c'est que Mad Men prend ouvertement le risque de déplaire aux masses en optant pour le réalisme historique des années 60 : tabagisme effréné ; alcoolisme forcené ; sexisme et ségrégation raciale sont au rendez-vous de chaque épisode. Et là, on pourrait presque s'en rouler par terre de bonheur, en voyant ces publicitaires désoeuvrés carburer au scotch dès 10h du matin, entre deux verres de lait bien frais (histoire de prévenir les accidents cardio-vasculaires et surtout parce que leur femme le leur rappelle par téléphone).
Mad Men explore cette période aux femmes parfaitement manucurées dans les moindres recoins et en expose tous les travers, de la dynamique sexuelle au travail où les secrétaires sont priées de montrer leurs jambes et d'apporter les glaçons (du fameux scotch matinal) pour être appréciées, à l'analyse du processus créatif publicitaire que Matthew Weimer (également connu pour la série Les Soprano) rend à la perfection en nous montrant des publicitaires répondant au désir des grandes marques : modifier les attitudes sociales des consommateurs.
La série télévisée Mad Men profite également de son exploration des années 60 pour en refléter les évolutions à travers ses personnages : les angoisses de Betty Draper, à l'étroit dans son rôle de parfaite femme au foyer ; l'apparition de couples mixtes présageant des mouvements sociaux et de l'arrivée de Martin Luther King ; l'émergence de la psychanalyse (qui reste sous contrôle des époux)... Parmi les personnages de la série TV Mad Men, j'ai un sérieux faible pour Betty Draper, épouse délaissée de notre infidèle héros. Betty Draper regroupe un ensemble d'angoisses particulièrement contemporaines : comment être une bonne mère ; comment combler un mari volage et faire face à l'évanouissement de la beauté et de la jeunesse... que nos chers laboratoires cosmétiques ont parfaitement cerné pour nous bombarder de crèmes antirides dès la trentaine !

Mad Men : un petit joyau de série télévisée

Mad Men [saison 1]
Je vous sens déjà en train de stresser, de suer à grosses gouttes sur votre chaise à la lecture de cette critique et de vous dire "bon sang, il va falloir connecter mes neurones devant cette série TV". Mais que nenni ! Mad Men n'est pas une série intello, mais simplement une série qui, pour une fois, n'exige pas que l'on mette son cerveau au placard pour l'apprécier (bien le bonjour aux amateurs de Plus belle la vie) et dont le regard cynique est franchement rafraichissant. Une petite merveille à déguster sans modération avec un petit apéritif, histoire de rester dans le ton de la série Mad Men !

Enjoy the best America has to offer...

Le petit extra qui m'a follement amusée ? La possibilité de vous Mad Men-iser sur le site de la chaine AMC. Notez que l'option fusil de chasse est également disponible au rayon des accessoires, mais il m'a semblé nettement plus politiquement correct, en m'immisçant dans la peau d'une femme au foyer des années 60, d'opter pour l'alcoolisme et le coktail bien dosé. Voici donc votre chère et tendre rédactrice, version Mad Men, juste !

MAJ : Mad Men en est désormais à la saison 5 et la série est toujours aussi intéressante et rondement menée : entre l'Histoire des USA et les petites histoires des personnages de la série, Mad Men continue de nous tenir en haleine et à prodiguer des épisodes d'une rare qualité.

Bande-annonce de Mad Men [AMC] avec Jon Hamm

Les détails

Petits secrets : Mad Men

Le titre de la série Mad Men repose sur un jeu de mot avec "Ad Men" (les hommes de la pub) et le fait que lesdits Ad Men travaillaient au sein d'agences publicitaires regroupées sur la célèbre MADison Avenue.
Scénariste : Matthew HEIMER
Don Draper : Jon HAMM
Peggy Olsen : Elisabeth MOSS
Betty Draper : January JONES

21 juillet 2010

What's the gist, physicist?

Plus de séries avec Carozine : Homeland : suspense et djihadistes

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives