En haut !

Lie to Me... quand un expert en micro-expressions analyse nos mensonges

[Critique de la série TV Lie to Me de Sam Baum -saison 1]

2 Août 2010

Carozine regarde Lie to Me
Comme souvent en rupture de stock de séries TV à me mettre sous la dent, je sondai le Web afin de décider sur quelle série jeter mon dévolu quand je tombai sur une présentation de la série Lie to Me... et décrétai ainsi qu'elle devait impérativement échouer sur mon écran. Diffusée depuis avril 2010 sur M6, Lie to Me tente de révolutionner le genre de la série policière en faisant résoudre les enquêtes par le docteur Cal Lightman, psychologue expert en analyse des micro-expressions de notre corps lorsque nous mentons... M6 mise donc sur la série TV Lie to Me pour redorer son blason avec une série originale menée tambour battant par un Tim Roth (le docteur Cal Lightman, si vous suivez bien) dont l'interprétation tourne au génie... Ou pas. Car la série Lie to Me est plutôt navrante et si le docteur Cal Lightman avait été en face de moi en ce moment, il l'aurait certainement deviné en voyant mes sourcils froncés et en entendant mes doigts s'écraser avec fracas et mécontentement sur mon pauvre clavier.

Lie to me : le mensonge décortiqué

Lie to Me [Sam Baum] avec Tim Roth
Malheureusement pour elle, la chaine M6 a, de nouveau, misé sur le mauvais cheval. La série Lie to Me enchaîne les clichés du genre et le personnage du docteur Cal Lightman est franchement soporifique : sûr de lui et de ses analyses de micro-expressions dues au mensonge, il assène des « vérités » à tour de bras, avec effet de loupe en prime sur les expressions corporelles concernées (Lie to Me a manifestement retenu la détestable leçon de toujours prendre ses téléspectateurs pour des abrutis finis) : rictus ; clignement de l'œil ; position des mains... un peu plus et on s'attendrait presque à voir débarquer un professeur Trouve-Tout, cheveux ébouriffés et barbe de cinq jours, une baguette à la main pour tapoter à l'endroit précis où le docteur Cal Lightman a détecté un mensonge (au cas où l'effet de loupe ne suffirait pas à éveiller notre intérêt) et à crayonner en rouge tout autour du nez froncé pour bien marquer son argument. Malheureusement, Lie to Me ne pousse pas l'humour jusque là... parce que, figurez-vous, les micro-expressions sont une affaire sérieuse, très très sérieuse, même. Tellement sérieuse que le docteur Cal Lightman s'occupe en personne du recrutement d'un nouvel élément pour compléter son équipe et se dirige pour cela vers un aéroport, afin de regarder au microscope le travail des agents de sécurité et de définir si oui, ou crotte, ils utilisent les expressions corporelles pour faire le tri entre le méchant dealer et la gentille mamie qui attend de partir se dorer les os à Miami. Oh mais nous apprendrons également que côté vie privée, le docteur Cal Lightman patauge un peu (mais oui ! non mais franchement, on a pas idée aussi de vouloir appliquer les préceptes du travail sur sa femme et son adolescente de fille !). Fascinant, monsieur Spock, non ?!

Lie to me : une série policière franchement rabat-joie

Lie to Me [saison 1]
Rien de bien nouveau, en somme, au royaume des séries policières : Lie to Me n'aura pas réussi à me convaincre de regarder le reste de la saison 1 et ira donc rejoindre le placard bien rempli des navets à éviter. Car, ceux qui apprécient les héros malaimables (comme moi) pourront toujours se rabattre sur l'amusant docteur House qui a le mérite d'avoir une once d'humour et de ne pas y aller de main morte quand il s'adresse à un humain. Mais revenons à notre nez froncé et à nos yeux qui divergent vers le haut en signe de profond agacement et, donc, à notre série Lie to Me où les personnages secondaires ne parviennent pas, non plus, à sauver la chose. Même Eli Hocker, employé du docteur Cal Lightman passant son temps à dire crûment ce qu'il pense, n'arrive ni à sortir des clichés ni à pimenter Lie to Me. A choisir, mieux vaut largement regarder la petite comédie plutôt bien tournée qu'est The Invention of Lying, récemment sortie au cinéma.
Etonnament, la sérié télévisée Lie to Me fait un carton aux Etats-Unis et renfloue les caisses de la Fox, qui n'avait plus rien d'intéressant dans ses bobines depuis les trop nombreuses saisons de Prison Break, qui somnolait déjà avec conviction sur les lauriers amassés lors de la première saison. Allez comprendre... Les Américains sont peut-être fans de sérié télévisées aux personnages rébarbatifs et pontifiants qui sortent théâtralement d'une salle d'interrogatoire, tel Jules César drapé dans sa toge : « Vous êtes coupables ; vous venez de l'avouer avec votre visage ».

Les détails

Petits secrets : Lie to Me

Le créateur de la série policère Lie to Me s'est inspiré des travaux du psychologue, Paul Ekman, ayant relié les émotions aux expressions faciales.
Créateur : Samuel BAUM
Dr Cal Lightman : Tim ROTH
Dr Gillian Foster : Kelli WILLIAMS
Ria Torres : Monica RAYMUND
Eli Loker : Brendan HINES

2 août 2010

What's the gist, physicist?

Plus de séries avec Carozine : Life : série policière zen

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives