En haut !

Boardwalk Empire : ô prohibition de nos rêves

[Critique de la série TV Boardwalk Empire de Terence Winter -saison 1]

22 Oct. 2010

Carozine regarde Boardwalk Empire
Ayant eu vent que son acteur fétiche se lançait dans la série télévisée, Caro(z)ine ne pouvait pas manquer ce rendez-vous avec Steve Buscemi, surtout quand le rendez-vous en question est signé Martin Scorsese. HBO a sorti l'artillerie lourde pour Boardwalk Empire, cette série événement traitant des années 1920, à Atlantic City. Fêtée en fanfare et voulue par une horde de femmes aussi joyeuses que des bonnets de nuit lassées que leur mari dépense l'argent de leur salaire en whisky, la prohibition vient d'entrer en vigueur et Atlantic City, sur laquelle règne Enock « Nucky » Thompson, le trésorier, prend ses dispositions pour ne pas manquer d'alcool et continuer d'abreuver casinos et pochtrons en tout genre de whisky.... car la ville Atlantik City de Boardwalk Empire ne doit pas faillir à sa réputation ! Faites place au french cancan, aux femmes délurées et robes cintrées à la taille, aux chapeaux cloches et autres coupes brushées, Boardwalk Empire débarque sur des airs de charleston !

Boardwalk Empire, quand les bandits deviennent les rois

Boardwalk Empire [Terence Winter]
HBO semble décidément avoir un sérieux faible pour les mauvais garçons : après Deadwood, l'excellente série sur la ruée vers l'or menée tambour battant pour le truculent Al Swearengen (joué par Ian McShane) ou encore Les Soprano, la chaîne HBO décide donc de se replonger dans l'univers de la mafia américaine et de nous montrer l'émergence de ces bandits, favorisée par une Prohibition frappant l'industrie de l'alcool avec circonspection face à des magnats aux bras longs (et des force de police souvent corromppues... mis à part quelques inflexibles). Le décor est planté et la série Boardwalk Empire vous entrainera dans la frénésie des années 1920, les casinos peuplés de jolies femmes en robe charleston, les hommes aux borsalinos et longs manteaux négociant dans des caves ou sur les quais les pourcentages respectifs de la juteuse industrie de l'alcool de contrebande... le tout porté par un Steve Buscemi (Enoch "Nucky" Thompson) charismatique et dont la tête de croque-mort façon Lucky Luke cadre merveilleusement bien avec le décor de Boardwalk Empire.

Boardwalk Empire : le charme des années 1920

Boardwalk Empire & Steve Buscemi
Boardwalk Empire [saison 1]
Filles dénudées, alcool coulant à flot et armes à feu... les ingrédients d'une délicieuse série mafieuse sont réunis, certes. Mais le charme de Boardwalk Empire tient également dans son ambition : les grands amateurs de cinéma mafieux croiseront également Alphonse « Al » Capone, qui n'est qu'une petite main de l'un des maîtres de Chicago au début de la série, ainsi que Charles « Lucky » Luciano, bras droit du roi new-yorkais Arnold Rothstein. Tous les plus grands mafieux et gangsters réunis dans une même série, avouez que cela possède un charme indéniable ! Boardwalk Empire n'en néglige pas pour autant les petites histoires subsidiaires et s'attache à la vie de famille de Nucky Thompson et de son jeune et ambitieux bras droit, Jimmy Darmody, ou encore à la prude Margaret Schroeder, devenue la protégée de Nucky et dont le mari fut assassiné pour avoir osé lever la main sur elle et, accessoirement, pour maquiller une joyeuse fusillade forestière.

When alcohol was outlawed, outlaws became kings.

Evidemment, qui dit alcool dit argent plein les poches... et donc FBI, pour traquer ces bandits vivant comme des rois dans de magnifiques palaces. Nucky Thompson se fait donc suivre à la trace par un agent de la prohibition patibulaire et joyeux comme un croque-mort, Nelson Van Alden, n'hésitant pas à plonger ses mains dans les plaies sanguinolentes de l'un des rescapés de la fusillade pour obtenir un nom, après l'avoir volé à la surveillance du chef de la police d'Atlantic City, j'ai nommé le frère même de Nucky Thompson, ne reculant devant rien pour asseoir la suprématie de son frère aîné : Elias « Eli » Thompson.

Boardwalk Empire : une série à ne pas manquer

Boardwalk Empire : Enoch Nucky Thompson
Boardwalk Empire est une série incroyablement bien conçue (et qui s'inspire d'ailleurs du livre éponyme signé par Nelson Johnson, qui avait pris pour modèle historique Enoch Lewis « Nucky » Johnson pour son personnage de Nucky Thompson), avec des décors somptueux et des acteurs réjouissants ; la saison 1 promet d'être captivante et la saison 2 est déjà programmée, face aux records enregistrés par la diffusion de l'épisode pilote le 19 septembre 2010. Boardwalk Empire est une série dense aux nombreux personnages, mais qui aborde chacun d'entre eux de façon méticuleuse, nous laissant le temps de nous en imprégner avant d'aborder un autre point de l'histoire de la ville d'Atlantic City. Véritables petits films (le format de chaque épisode est d'environ une heure), les épisodes de Boardwalk Empire prennent leur temps, étirent l'histoire, nous plongent dans le quotidien des années 1920 quitte à perdre en vitalité... Boardwalk Empire est une série qui se savoure !

Bande-annonce de Boardwalk Empire - saison 1 [HBO]

Les détails

Petits secrets : Boardwalk Empire

Adaptée du livre "Boardwalk Empire: The Birth, High Times, and Corruption of Atlantic City" [Nelson Johnson].
Scénariste : Terence WINTER
Producteurs : Martin SCORSESE (réalisateur du pilote) & Mark WAHLBERG
Enock "Nucky" Thompson : Steve BUSCEMI
James "Jimmy" Darmody : Michael PITT

22 octobre 2010

What's the gist, physicist?

Plus de cinéma avec Carozine : Sex & the City : le 2e volet était-il nécessaire ?!

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives