En haut !

V : les Visiteurs nous envahissent

[Critique de la série TV V. [2009] de Scott Peters -saison 1]

5 Jan. 2011

Carozine regarde V [2009]
Imaginez-vous tranquillement assis dans votre salon, en train de siroter votre café crème quand de désagréables secousses vous sortent de votre torpeur... en bonne commère, vous vous précipitez dans la rue (oui, regarder par la fenêtre, c'est moins palpitant) pour voir le ciel s'obscurcir sous le vaisseau spatial des V. Votre mâchoire s'en décroche et votre brushing en prend un sérieux coup dans le bigoudi, vous faisant ressembler à un épouvantail : les V débarquent sur Terre avec des intentions pacifiques, comme leur leader nous rebat les oreilles avec son "we are of peace. Always". Remake de la série (du même nom) de 1984, V version 2009 n'ira pas faire un détour prolongé dans votre corbeille, qui est déjà sur le point d'exploser sous le poids des navets y étant entassés... Il est temps de sortir vos théories de complots inter-galactiques du tiroir car V [2009] éveillera votre paranoïa et vous pourrez (enfin) ne plus être pris pour un fou (bon... peut-être que si) quand vous exposerez vos théories sur les camps de concentration planqués dans les champs de maïs texans !

V : we are of peace. Always

V [2009] : saison 1
A peine son vaisseau spatial accosté à la pointe de l'Empire State Building, la jolie Anna, reine des V, expose son visage sous son vaisseau transformé en immense écran de télévision afin d'expliquer ses intentions aux Terriens apeurés : n'étant que de passage sur notre charmante planète, les V ont fermement l'intention de partager leur technologie (nettement plus avancée que notre archaïque technologie) et savoir-faire afin de nous perfectionner. Comme c'est aimable, me direz-vous. Mais n'y a-t-il pas baleine sous gravillon ? Pourquoi les V s'entêtent-ils à être inclus dans les processus diplomatiques s'ils ne sont que de passage ? Que cachent les vaccins contre la grippe que les V attribuent à tour de bras à des Américains ravis de profiter de soins médicaux avancés et gratuits ? Et leur peau parfaite ne masquerait-elle pas de vils et répugnants lézards ? L'anévrisme censé être développé six mois plus tard par un journaliste ambitieux aurait-il vraiment existé ou n'était-ce qu'un prétexte pour obtenir un reportage rassurant les foules méfiantes ?

V : brune diabolique vs blonde pugnace

V [2009] de Scott Peters
L'haletante intrigue de la série V [2009] est menée tambour battant par Erica Evans, agent du F.B.I dont le fils, en pleine crise d'adolescence, se fait allègrement lobotomiser par la blonde et ingénue Lisa ainsi par sa diabolique mère (Anna) : accompagnée d'un prêtre militaire, d'un mercenaire et d'un lézard reconverti à la bonne cause (la destruction de ces envahisseurs dont la popularité ne cesse de croître), Erica va tenter de déjouer le plan machiavélique d'Anna et surtout essayer de ne pas se faire exterminer par cette dernière, ce qui peut se révéler utile pour poursuivre ses aventures.
Soldats aux sens exacerbés pondus en quelques jours ; rébellion vaillante mais désorganisée ; journaliste jouant sur plusieurs tableaux et reine manipulatrice utilisant les catastrophes naturelles pour asseoir sa suprématie... tous les ingrédients pour créer un redoutable suspense sont présents dans la série V [2009].

V : une série bien ficelée

V [2009] avec Morena BACCARIN
N'ayant pas vu la série originale V peuplée de permanentes fort seyantes (ah ! les années 80 et son goût prononcé pour les bigoudis), je ne serai pas en mesure d'établir une comparaison entre les deux séries. Toujours est-il que, pour les néophytes comme moi, V [2009] est une série très bien conçue, avec des décors (dont les vaisseaux spatiaux) à couper le souffle et une intrigue qui tient en haleine (ce qui n'est pas toujours chose aisée) bien qu'elle ne soit pas particulièrement fine ; certes, certains personnages sont quelque peu fades (Erica, si tu m'entends...) mais pas de quoi vous déboiter les dents à force de les grincer. V [2009] est une très agréable découverte ; il ne reste plus qu'à espérer que la saison 2 nous laissera voir le vrai visage des V, car, à force de n'en apercevoir que d'infimes parcelles, on finit par fortement trépigner d'impatience !

V [2009] débarque à Paris

Les détails

Petits secrets de V

V (2009) est une reprise de la série datant de 1984, qui fut créée par Kenneth Johnson et dont je ne résiste pas à la tentation de vous montrer l'affiche.
Créateur (1984) : Kenneth JOHNSON
Créateur (2009) : Scott PETERS
Erica Evans : Elizabeth MITCHELL
Jack Landry : Joel GRETSCH
Anna : Morena BACCARIN

5 janvier 2011

I am not devoid of humour

Plus de séries avec Carozine : Que justice soit faite | Law Abiding Citizen

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives