En haut !

[Rentrée littéraire 2017] Une histoire des loups : conte doux-amer

[Carozine dévore le roman Une histoire des loups - Emily FRIDLUND]

Carozine lit le roman Une histoire des loups - Emily FRIDLUND
Pour m’accompagner lors de mes vacances en Crète (sur la côte Est, à Sitia, cette fois… histoire de changer un peu et de voir autre chose ! Mais bon, cela se confirme, je préfère le Sud de cette île merveilleuse), j’avais décidé d’emporter dans ma valise la lecture commune de l’été du Picabo River Book Club* : le roman Une histoire des loups, d’Emily Fridlund. Entre autres. Étant une flippée du manque de lecture, j’avais aussi pris, l’air de rien, le roman de Magda Szabó. Mais là n’est pas la question. Bref. Nous entrons donc sur les terres américaines, celles que j’apprécie tant, avec ces paysages à couper le souffle et son climat souvent réfrigérant. Une histoire des loups fut une très chouette découverte, d’autant plus intéressante qu’il s’agit là d’un premier roman. Et quel premier roman. Sans sombrer dans l’excès et imiter Sheldon Cooper avec sa collection de « restraining orders », il va falloir que je suive Emily Fridlund de très près. En attendant, Une histoire des loups signe les débuts de cette rentrée littéraire 2017, chez les éditions Gallmeister que j’affectionne tant !

Ce n’est pas que je ne pense jamais à Paul. Il vient à moi de temps à autre avant que je sois complètement réveillée, mais je ne me souviens presque jamais de ce qu’il a dit, de ce que je lui ai fait ou pas. Dans mon esprit, le gamin s’affale simplement sur mes genoux. Boum. C’est comme ça que je sais que c’est lui : il n’a aucun égard pour moi, aucune hésitation. On est assis dans la salle du centre d’information du service des forêts, une fin d’après-midi semblable à toutes les autres, et son corps glisse instinctivement vers le mien (…) Une histoire des loups - Emily FRIDLUND

Une histoire des loups : une jeune fille face aux loups

Une histoire des loups - Emily FRIDLUND [ed. Gallmeister]
Dans un Minnesota dont on imagine les hivers aussi blancs et violents que ceux des paysages de Fargo, Madeline vient d’avoir quinze ans et vit au fin fond des bois, dans la cabane familiale nichée au bord d’un lac. Nous sommes à Loose River et cette année s’annonce décisive pour la jeune femme : de l’autre côté du lac, un jeune couple s’installe pour quelques mois avec leur enfant, Paul, tout juste âgé de quatre ans. Rapidement, le mari disparaît vers les contrées plus chaudes d’Hawaï, où il approfondit ses théories astrales, laissant sa femme, Patra, aux commandes du chalet… que Madeline adore espionner de nuit, tapie dans le grenier qui lui sert de chambre. Elle y capte les moindres gestes attentionnés de Patra pour Paul, les attitudes de la jeune femme pendant qu’elle cuisine… jusqu’à ce que Patra lui propose de devenir la baby-sitter attitrée de Paul, permettant ainsi à Madeline d’entrer dans leur monde feutré.

En l’espace de deux semaines, les congères au sud s’étaient érodées au point de n’être plus que des piliers de stalagmites. Un vernis luisant recouvrait la surface de la glace et, en fin d’après-midi, on pouvait entendre le lac siffler et craquer. Des lézardes apparurent. Il faisait suffisamment bon pour saisir le bois sur la pile sans moufles, pour dégeler les cadenas sur les chaînes des chiens à la chaleur de ses doigts. De l’autre côté du lac, la famille installa un télescope sur la terrasse —long, pareil à une lance, braqué sur les cieux. Une histoire des loups - Emily FRIDLUND

Une histoire des loups : un roman mélodieux et glacial

Une histoire des loups - Emily FRIDLUND [ed. Gallmeister]
Rapidement, j’ai succombé au charme de l’écriture fluide et intelligente d’Emily Fridlund. En quelques pages seulement, elle m’a transportée à Loose River, dans le corps de cette adolescente qui ne connait pas les codes de la société, car ayant été élevée dans une secte avant qu’elle ne se disloque et que les parents de Madeline ne prennent le relai, tout en étant étrangement déconnectés de la réalité d’une vie de famille et des impératifs du quotidien. Madeline est une enfant livrée à elle-même, qui analyse les gens et les événements à travers le prisme de ses sensations et de ses passions. On se laisse bercer par la narration d’Emily Fridlund, jusqu’à ce que des éléments incongrus nous rappellent que l’on navigue à vue au milieu des pièces éparses d’un puzzle dont on ne perçoit pas toujours le fil conducteur… On saute d’un fragment de la vie éclatée de Madeline à l’autre sans bien voir se dessiner le schéma, et quand, enfin, Emily Fridlund le dévoile, l’ensemble prend sens, sans pour autant être aussi renversant qu’espéré. Cependant, même sans ce fil rouge discret, Une histoire des loups envoûte par cette adolescente sauvage et fascinante, par le drame distillé au travers des pages et qui arrive un peu tel un soulagement, par son écriture fluide et, surtout, par ses paysages d’une beauté glaciale et féroce. L’ambiance d’Une histoire des loups est ténébreuse et évoque un tantinet les romans gothiques qui ont abreuvé mon adolescence ; avec le roman Une histoire des loups, ce ne sera pas un manoir sinistre qui imprègnera ma mémoire pendant des années, mais bien les bois du Minnesota. Et les loups. Qui ne sont pas forcément ceux auxquels on pense. Une histoire des loups est une magnifique danse entre proie et prédateur, un conte doux-amer sur la perte de l’innocence, l’impact des choix parentaux sur leur progéniture et, oui, la cruauté qui coule en chacun de nous. Ajoutez à cela des réflexions pertinentes sur la foi, la responsabilité et la famille, et vous aurez un cocktail glacé qui enivre, tout en laissant un arrière-goût qui désoriente, ainsi qu’une légère impression d’inachevé. Pas un franc coup de coeur, donc, comme avait pu l’être le roman Dans la forêt de Jean Hegland. Mais une très agréable surprise de cette rentrée littéraire 2017.

Les hivers étaient particulièrement emprisonnants. On était tous attachés —comme par une corde— à ce vieux poêle maculé de suie. Ce qui, j’en suis consciente, ne manque pas de romantisme quand le décor est bien campé, avec cette austérité propre aux vieilles histoires de fantômes dont les gens raffolent, et j’ai souvent décrit les choses de cette manière pour le plus grand plaisir des garçons amateurs de pendentifs en dent de requin que je retrouvais dans les cafés. Aujourd’hui encore, il y a tant de gens qui admirent le manque. Une histoire des loups - Emily FRIDLUND

Les détails du livre

Une histoire des loups

Auteur : Emily FRIDLUND
Traducteur : Juliane NIVELT (History of Wolves)
Éditeur : Gallmeister
Prix : 22,40 €
Nombre de pages : 296
Parution : 17 août 2017

Acheter le livre


Une Histoire des loups

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : La porte (de Magda Szabo) : pépite hongroise.

. 17 août 2017. Caroline D.