En haut !

Un homme effacé... ou le terrible engrenage de la justice et de la société bien pensante

[Carozine lit le roman Un homme effacé - Alexandre Postel]

2 Avr. 2013

Carozine lit Un homme effacé [A. Postel]
Parmi les nouveautés de cette année 2013, un premier roman avait éveillé ma curiosité : Un homme effacé de Alexandre Postel, jeune professeur d'une trentaine d'années enseignant à Paris et s'adonnant à l'écriture à ses heures (pas franchement) perdues... et fraichement auréolé du prix Goncourt du premier roman (ainsi que du prix Landerneau, destiné à faire découvrir de nouveaux talents car, oui, Monsieur Leclerc s'intéresse à la culture). Mais venons-en à l'essentiel, à savoir le pourquoi du comment du parce que j'ai choisi ce livre plutôt qu'un autre : Un homme effacé retrace les pérégrinations d'un homme ordinaire, d'un monsieur tout le monde ayant le malheur d'être un peu trop réservé (oui, comme moi... tout à fait), pris dans les méandres de la justice et des préjugés. Il était donc diablement tentant de se plonger dans la lecture d'Un homme effacé de Alexandre Postel, et je ne fus certes pas déçue !

North ne parvenait pas à identifier la personne qui l'attendait. Une femme, à en croire la silhouette. Une étudiante, d'après le maintien. Une peste, à en juger par le mouvement qu'elle esquissa à son approche : elle feignit de consulter sa montre, ce qui, selon toute vraisemblance, avait moins pour but de connaître l'heure exacte que de lui faire sentir son retard. North fut assez peu surpris de reconnaître Sophie Li, une étudiante de première année que ses condisciples qualifiaient de "brute" -en d'autres termes une travailleuse exigeante, acharnée, terrorisée par l'échec, un de ces êtres immatures et avides auxquels rien n'échappe, si ce n'est la félicité. Un homme effacé - Alexandre POSTEL

Un homme effacé : (in)justice ; société moralisatrice et préjugés

Un homme effacé - Alexandre POSTEL [Ed. Gallimard]
Dans une petite ville dont on ne connait pas le nom, Damien North, qui a l'extrême honneur d'être le petit-fils d'une glorieuse figure politique et historique, le reconnu et adulé Alex North, vit paisiblement. Professeur et chercheur en philosophie, cette matière moribonde que les étudiants boudent, Damien North évolue tristement et sans faire de vague dans ce monde cloisonné qu'est le campus universitaire ; veuf depuis douze ans, il vit seul dans une maison que l'on imagine relativement dénudée et que ne semblent parer que trois cadres photographiques : sa femme, sa nièce souriant en maillot de bain et son grand-père. Tout commence par un détail insignifiant : Damien North, handicapé des nouvelles technologies se voit contraint de contacter le service technique de l'université pour cause d'accès refusé au serveur. L'enfer s'ouvre alors sous ses pieds et prend l'apparence de deux policiers procédant à son arrestation pour détention d'images à caractère pédopornographique. L'étau se referme sur notre professeur quelque peu inadapté à notre société et les rouages se mettent en place : entre un commissaire convaincu de sa culpabilité, une journaliste prompte à le jeter dans la fosse aux lions en sortant une réponse (fort mal placée, il faut bien l'admettre) de Damien North de son contexte et un système judiciaire prévisible, Damien North n'a pas d'autre choix que d'endosser le costume du coupable et de contempler sa chute vertigineuse, l'abandon de ses proches et cette mécanique bien huilée dont il ne peut s'échapper.

North écoutait, fasciné, ce destin qui aurait pu être le sien - et qui, à mesure que s'étoffait la plaidoirie, devenait dans le monde parallèle et néanmoins familier créé de toutes pièces par le verbe de l'avocat, son unique et véritable destinée. Il écoutait, et sa fascination se teintait peu à peu d'effarement : à supposer que la plaidoirie de Biasini atteigne l'équivalent, dans le domaine de la vraisemblance, de ce que les physiciens appellent la masse critique, son individualité subirait-elle un phénomène analogue à la fission de l'atome ? Existerait-il encore un seul Damien North ? Un homme effacé - Alexandre POSTEL

Un homme effacé : édifiant

Un homme effacé - Alexandre POSTEL
En plaçant son roman Un homme effacé dans une ville inconnue et dans une époque indéterminée, Alexandre Postel augmente l'universalité de ses propos. Un homme effacé est un roman terrifiant, comme toute injustice peut l'être et nous rappelle à quel point la société exècre ceux qui n'entrent pas tout à fait dans les petits moules prévus et affectionne un peu trop les apparences souvent trompeuses. L'homme idolâtré est loin d'être blanc comme neige, tandis que l'homme effacé, celui qui est peut-être trop intelligent pour savoir s'adapter aux commérages de son voisinage et tailler la bavette à son voisin est forcément coupable. Entre des psychiatres qui décèlent chez lui ce qu'ils pensent en connaître et surtout ce qui viendra étayer la thèse de sa culpabilité (en ce point, Un homme effacé fait fortement penser à L'échange, film avec Angelina Jolie dans lequel elle se trouvait placée de force dans une institution après avoir répété avec un peu trop de véhémence que l'enfant rendu à ses soins par la police n'était pas tout à fait l'enfant qui lui avait été enlevé), une étudiante trop ambitieuse qui exploite les moindres faiblesses qu'elle détecte chez lui, la photographie de sa nièce dont on détourne l'utilisation, des média prompts à juger puis à retourner leur veste, une société qui a besoin que l'on coïncide à l'étiquette attribuée et des voisins hypocrites, Damien North ne semble n'avoir aucune échappatoire. Un homme effacé nous relate donc les sombres aventures de ce professeur de philosophie dont personne ne croit en l'innocence, son procès, son emprisonnement et, enfin, sa tentative pour se réapproprier une identité qu'on lui a volée et qu'il ne reconnait plus. Un homme effacé se lit d'une traite, on tourne les pages fébrilement et, malgré la froideur et la distance du personnage, on se prend d'amitié pour cet homme engoncé dans sa timidité et ses recherches sur le modèle optique dans la philosophie classique. Un homme effacé est un roman touchant, intelligent, émouvant et édifiant, emporté par une écriture ciselée et limpide ; un roman comme on aimerait en lire plus souvent !

Elle ne dure pas quelques fragments de secondes la persistance [rétinienne] dont je parle, cette loi morale que je tente de m'expliquer ; elle dure des années, elle dure des siècles. Et c'est une illusion d'autant plus difficile à détruire que l'époque est troublée, car le goût de ce qui est net et continu ne se fait jamais tant sentir que parmi des êtres confus et en des temps chaotiques. Un homme effacé - Alexandre POSTEL

Les détails du livre

Livre : Un homme effacé

Auteur : Alexandre POSTEL
Editeur : Gallimard
Prix : 17.01 €
Nombre de pages : 256
Parution : 10 janvier 2013

Acheter le livre


Un homme effacé

2 avril 2013

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : La petite Fêlée aux allumettes de Nadine Monfils

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives