En haut !

Le tour d'écrou : comment devenir paranoïaque au contact de têtes blondes

[Critique du roman Le tour d'écrou - Henry JAMES]

29 Avr. 2012

Henry James fait partie de ces auteurs qui traversent les époques et dont le nom évoque la grandeur de la littérature britannique, notamment par une petite pépite : Portrait de femme. Toutefois, aujourd'hui, c'est un autre chef d'oeuvre de monsieur Henry James que j'aimerais vous faire découvrir dans mon extrême générosité : Le tour d'écrou. Mister James s'y essaie au fantastique... et délivre une merveille qu'il est bien difficile de lâcher avant la fin ! Le tour d'écrou vous fera regarder les bambins sautillant dans la rue d'une autre façon car il est particulièrement plaisant de se laisser happer dans les filets de la paranoïa distillée au fil des pages par Henry James (qui nous prouve, une nouvelle fois, son immense talent).

Le tour d'écrou : une gouvernante, d'angéliques bambins et des rôdeurs

Le tour d'écrou - Henry JAMES [Ed. Le Livre de Poche]
N'appréciant rien de tel qu'une charmante soirée au coin du feu, nos amis Britanniques ont également besoin de divertissement. Les flammes, c'est bien sympathique, mais cela finit toujours pas lasser la compagnie. L'un des hôtes participant à une charmante ribouldingue dans une maison surannée, à la veille de Noël, décide d'entretenir les autres convives d'une intrigante histoire. L'une de ses amies, tombée éperdument amoureuse d'un gentleman londonien, accepte, pour ses beaux yeux, de devenir la gouvernante des deux pupilles du monsieur... qu'il a pris soin d'exiler dans la campagne anglaise profonde. Arrivée sur place, la gouvernante découvre une ravissante petite fille aux manières aussi exquises que son sourire. Seule ombre au tableau : une lettre signifiant le renvoi du garçon, que la maisonnée attend d'un jour à l'autre. Quel forfait a bien pu commettre ce petit être innocent et beau comme un ange ? Mais surtout... pour quels motifs les défunts domestiques refont-ils surface dans ce cadre idyllique ? Car voilà bien le clou du spectacle et de la lente dérive de notre gouvernante : un domestique ayant usurpé les vêtements de son maître et au regard mauvais, ainsi que l'ancienne gouvernante des bambins reviennent hanter la demeure.

Le début, je me le rappelle comme une succession d'envols et de retombées, comme un petit jeu de bascule entre battements de coeur réguliers et irréguliers. Après l'élan qui, en ville, m'avait fait répondre à son appel, je passai au moins deux très mauvais jours : je me retrouvais hérissée de doutes, sûre et certaine d'avoir commis une erreur.Le tour d'écrou - Henry JAMES

Le tour d'écrou : même dans le surnaturel, Henry James est brillant

Le tour d'écrou - Henry JAMES
Tout l'art de Henry James, dans Le Tour d'écrou, est de suggérer le mal, de laisser deviner la perplexité de la gouvernante face à de petits anges divinement blonds, précoces et diablement manipulateurs. Dans cette société étriquée où le moindre faux pas peut être fatal, la gouvernante se débat entre sa volonté d'exaucer les souhaits de son employeur (fort séduisant, par ailleurs), son désir de sauver l'âme des deux gremlins et la bienséance que lui impose son code de conduite. Le Tour d'écrou nous pousse à voir au-delà des apparences charmeuses des deux enfants, de déceler la perversité derrière leur sourire placide et de sombrer, avec la gouvernante, dans la paranoïa : les deux enfants sont-ils réellement mauvais ? ne serait-ce pas un vilain tour de l'imagination de notre gouvernante ? Le Tour d'écrou est un petit chef d'oeuvre de complexité, qui oscille sans cesse entre réel et surnaturel... magistralement emporté par le style toujours aussi fluide et indéniablement brillant de Henry James.

Ce que j'avais dit à Mrs Grose était vrai : il y avait, dans ce que j'avais étalé devant elle, des profondeurs et des éventualités que je n'avais pas le courage de sonder, si bien que, partageant encore une fois la même stupeur, nous décidâmes d'un commun accord que nous avions le devoir de résister aux extravagances de notre imagination.Le tour d'écrou - Henry JAMES

Les détails du livre

Le tour d'écrou

Auteur : Henry JAMES
Editeur : Le Livre de Poche
Prix : 4.85 €
Nombre de pages : 157
Parution : 1 octobre 1987.

Acheter le livre


Le Tour
d'écrou

29 avril 2012

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Un anthropologue en déroute : incisif et délectable

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives