En haut !

Le livre du roi : des manuscrits palpitants

[Carozine poursuit ses lectures avec Le livre du roi - Arnaldur INDRIDASON]

21 Oct. 2013

Par ce jour de temps radieux qui nous replonge en été, je vais vous parler d'un roman de la rentrée littéraire 2013, en provenance directe des terres nordiques : Le livre du roi de Arnaldur Indridason... dont le nom aux étranges consonances nous indique les origines islandaises (et dont je n'avais, à ce jour, rien lu... mais il est réputé pour ses polars et son inspecteur taciturne Erlendur, que j'irai peut-être dénicher une fois que j'aurais achevé ma pile de livres -à lire, bien entendu, docteur Watson... quelle question un brin stupide- d'une taille assez impressionnante). L'histoire du Livre du roi est farfelue, mystérieuse et palpitante et, pour une fois qu'un roman passionne dès les premières pages, cela méritait d'être souligné ! (et surtout cela me tient momentanément éloignée de mon nouvel eldorado vestimentaire, j'ai nommé Out of Print et ses t-shirts aux couleurs littéraires reprenant les premières illustrations signées Hugh Thomson, pour Orgueil et préjugé, ou encore Sir John Tenniel pour Alice au pays des merveilles)

Le livre du roi : un professeur fantasque et un étudiant studieux

Le livre du roi - Arnaldur INDRIDASON [Ed. Métailié]
1863. Un paysan islandais creuse dans le caveau d'un cimetière oublié sous les ordres, très directifs, d'un riche voyageur, par une abominable nuit de tempête. 1955. Un étudiant (Valdemar de son prénom), également islandais et spécialiste des manuscrits anciens de sa nation, débarque à Copenhague pour s'inscrire aux cours d'un professeur un poil caractériel, malotru et hirsute mais surtout sacrément porté sur la bibine. Mais le professeur farfelu est sur les traces d'un ancien manuscrit, syncrétisme des sagas islandaises et parent de toutes les mythologies germaniques ayant nourri les oeuvres de Wagner et inspiré les nazis : le Livre du roi. Manque de bol pour le professeur et son jeune acolyte (bien malgré lui) : ils sont loin d'être les seuls à rechercher le précieux manuscrits car, figurez-vous que la secte des wagnérianistes (oui, oui...) souhaite également mettre la main dessus... de même que des Allemands très déterminés, aux façons quelque peu virulentes. Valdemar se trouve donc propulsé sur les pas du professeur, à la recherche du manuscrit aux pages effritées, sautillant de collectionneurs (dont le riche voyageur de 1863, absolument, docteur Watson) en intermédiaires aux yeux en forme de dollars.

Lorsque je me mis à regarder plus attentivement autour de moi, j'aperçus un homme étendu par terre derrière le bureau. En voyant des chaussures marron usées, j'eus un choc. Ensuite, je vis qu'elles enveloppaient deux pieds qui disparaissaient sous le bureau. Je m'approchai. Je supposai que c'était le professeur et je crus tout d'abord qu'il avait succombé à une crise cardiaque. Lorsque je l'entendis respirer lourdement, ma crainte disparut. Je me penchai sur lui et lui touchai le front. Il était brûlant. Il tenait encore à la main une bouteille de cognac bon marché. Il était habillé en gris et son complet était fripé. Sur sa chemise blanche et sa cravate, il portait un gilet tricoté. Le livre du roi - Arnaldur INDRIDASON

Le livre du roi : mystère et manuscrits

Arnaldur INDRIDASON [auteur de Le livre du roi] (c) Andersen
Arnaldur Indridason mêle habilement la quête du manuscrit du Livre du roi aux plongeons dans le passé chaotique du professeur ; en prenant le point de vue de Valdemar, il nous présente les frasques du professeur, ses coups de folie et sa volonté farouche de remettre le Livre du roi entre les mains de la patrie islandaise, à qui il appartient. Car ce manuscrit représente finalement toute la contribution de l'Islande au patrimoine mondial. Fichtre et diantre ! Le livre du roi est un roman haletant, qui nous promène à travers les époques et les pays, nous lance à la rencontre de personnages tous plus hauts en couleur les uns que les autres et nous fait parfois penser à Indiana Jones... en follement plus intéressant. Le professeur (évidemment mon personnage préféré.. pensez-donc un rustre alcoolique qui balance par les fenêtres des lettres de recommandations et n'hésite pas à passer outre la morale pour obtenir ce qu'il souhaite.... cela ne pouvait que me plaire !) est un furieux mélange de Tryphon Tournesol et du Capitaine Haddock, un personnage plein de mystères à la personnalité fascinante, empreint de sagesse et de courage. Le livre du roi de Arnaldur Indridason est, en somme, une sacrée découverte (bon, la genèse de la littérature nordique et des sagas n'est pas des plus folichonnes à encaisser, mais il n'empêche) !

(...)C'est un patrimoine artistique d'une valeur inestimable. Inestimable, Valdemar ! Ce que nous avons de plus important. C'est notre apport à la culture mondiale. C'est notre Acropole !
Il était très sérieux. Je savais que si nous n'avions pas le Livre du roi, nous serions absents de la scène internationale. S'il n'existait pas, une grande partie de notre culture ancienne serait perdue, et tout ce que nous savons de la religion nordique ancienne serait réduit à néant. Le livre du roi - Arnaldur INDRIDASON

Les détails du livre

Le livre du roi

Auteur : Arnaldur INDRIDASON
Editeur : Métailié
Prix : 21 €
Nombre de pages : 354
Parution : septembre 2013

Acheter le livre


Le livre du roi

21 octobre 2013

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : L'invention de nos vies : gloire, apparences et amour

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives