En haut !

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune : une suite qui emporte et tourbillonne

[Carozine se passionne pour le roman jeunesse La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS]

26 Nov. 2015

Carozine est absorbée par La Passe-Miroir tome 2, Les disparus du Clairedelune
Avec les événements qui chamboulent un poil le quotidien, des projets qui engloutissent les week-ends et une pleine lune qui annihile le neurone, cela faisait un peu trop longtemps que je n’avais pas pondu de critique… et pour cause, je n’avais pas lu. Pas lu ???!? Fichtre, diantre, et mortecouilles… ce n’est pas tout à fait vrai. J’ai entamé Beloved et, entre temps, j’ai mis la main sur le tome 2 de la Passe-miroir, Les disparus du Clairedelune, de Christelle Dabos. Cela faisait des lustres que je l’attendais, que je piaffais et ruais dans les brancards… mais, sage, j’ai tenté de résister à la tentation, de terminer Beloved. Autant vous dire que ça n’a pas marché. Je me suis donc jetée sur La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune, avec une légère appréhension car le tome 1 de cette série réjouissante qu'est La Passe-miroir (Les fiancés de l’hiver) avait été un formidable coup de coeur. Eh bien, le tome 2, Les disparus du Clairedelune a su me transporter et effacer les heures. Plutôt bon signe !

Ophélie était aveuglée. Dès qu'elle risquait un regard par-dessous son ombrelle, le soleil l'assaillait de toutes parts : il tombait en trombe du ciel, rebondissait sur la promenade en bois verni, faisait pétiller la mer entière et illuminait les bijoux de chaque courtisan. Elle y voyait assez, toutefois, pour constater qu'il n'y avait plus ni Berenilde ni la tante Rosaline à ses côtés.
Ophélie devait se rendre à l'évidence : elle s'était perdue.
Pour quelqu'un qui était venu à la cour avec la ferme intention de trouver sa place, ça se présentait plutôt mal. La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune : Ophélie, Thorn… et l’esprit de famille du Pôle

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS [Ed. Gallimard Jeunesse]
Bon. Je vais être sympa et vous faire un résumé succinct du roman initial : Ophélie, petite brune aux lunettes qui tombent toujours et à l’écharpe plutôt caractérielle, est une liseuse (en gros, elle pose ses mains sur un objet et est capable d’en retracer le passé, les humeurs de son propriétaire et autres cachoteries), en plus d’une passe-miroir (don qui se révèle plutôt pratique pour gagner du temps : on se réveille trop tard ? pas grave ! hop, on passe la tête dans le miroir près de notre lit et zou ! on se retrouve dans notre bureau, devant notre écran au moment où notre boss passe… du moins, s’il y a un miroir dans le bureau). Bref ! Ophélie se retrouve fiancée d’office au réfrigérant Thorn, bâtard issu du puissant clan des Dragons et en provenance directe de l’arche du Pôle, assailli de vents glacés. Elle y découvre les armes des Dragons, la Citacielle et ses courtisans perfides… et l’esprit de famille, Farouk. Persuadée que Thorn ne l’épouse que pour ses pouvoirs de liseuse, Ophélie décide de se faire sa place au Pôle, par elle-même, et, surtout, de se défier de tous, et particulièrement de son fiancé.
Nous la retrouvons donc à un mois de son mariage arrangé : Ophélie doit être présentée à l’esprit de famille du Pôle, Farouk, afin d’en obtenir la protection. Déjouant les intentions de Thorn, elle propose à Farouk d’ouvrir un musée, histoire d’offrir à l’esprit de famille quelque chose en échange de sa protection… mais Farouk a d’autres projets en tête pour elle : il la nomme vice-conteuse… Alors que les invités de l’ambassade du Clairedelune disparaissent dans d’étranges conditions, le jour du mariage approche, de même que la famille d’Ophélie, lassée d’attendre sur l’arche d’Anima des nouvelles mensongères de leur fille. Quant à la future mariée, elle évite toujours son fiancé, reçoit des menaces incluant Dieu, se consume de curiosité pour le Livre de Farouk qu’elle aimerait bien lire (tâche que Thorn lui a subtilisé d’office) et s’affuble de Renard, qu’elle a sorti de la cellule où il croupissait. Mais le danger rôde derrière chaque illusion.

(...) pareil à un adulte qui se mettrait à la hauteur d'un enfant. Elle ne s'était pas préparée à un tel face-à-face.
Farouk souleva la voilette de dentelle pour examiner son visage avec un parfait sans-gêne. Tandis qu'il la dévisageait longuement, attentivement, Ophélie lutta de toutes ses forces pour ne pas prendre ses jambes à son cou. La puissance mentale de Farouk lui brouillait la vue, lui déchirait la tête, la submergeait corps et âme.
— Elle est abîmée, constata-t-il d'une voix déçue, comme s'il y avait escroquerie sur la marchandise.
Le greffier tapa consciencieusement ces mots sur sa machine à écrire. La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune : une trame plus complexe pour un roman qui envoûte toujours

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS (c) La tête à Juliette
Je vous l’ai dit, j’étais dévorée d’appréhension en ouvrant le tome 2 de la Passe-miroir, Les disparus du Clairdelune, car, mince, que ce serait-il passé si Christelle Dabos s’était cogné le front dans la porte des toilettes et nous avait pondu une suite maigrichonne et fade ? Fort heureusement, ce n’est pas le cas. Loin de là. Après les quelques pages nécessaires pour se remettre dans le bain, et dans l’univers foisonnant de Christelle Dabos, La Passe-miroir (tome 2, Les disparus du Clairedelune) nous emporte dans un tourbillon. La trame s’intensifie et se resserre sur la Déchirure (que brièvement évoquée dans le précédent livre), la mémoire collective et individuelle qui se manipule un peu trop sur les différentes arches, le Livre de Farouk et, en filigrane, le passé de Thorn. Car, oui, ce tome 2 de la Passe-miroir, Les disparus du Clairedelune, met en lumière ce personnage plein d’ombre et de lumière. Thorn gagne en épaisseur : on le supposait de feu sous son apparence de glace, dans le précédent roman, déjà, mais, avec Les disparus du Clairedelune, il trouve une réelle consistance, une personnalité trouble et taillée par le sens du devoir… et, oui, il est émouvant avec cette conscience aigüe de ses défauts et de l’impression désagréable qu’il laisse sur les autres. Par une pirouette plutôt réjouissante, Christelle Dabos force également son Ophélie à cesser de plonger ses lunettes dans le sable, laissant présager un tome 3 peut-être plus intime, plus centré sur les émotions (et que j’attends avec impatience !). Pour résumer : ce fut un immense plaisir de retrouver la tante Rosaline (qui est l’un de mes personnages chouchou) oscillant sans cesse entre dignité désuète et cocasserie de ses réparties franchement décalées, de voir Berenilde gagner (elle aussi) en consistance et d’observer l’évolution d’Ophélie avec son assurance tranquille, sa maladresse et sa franchise. Ce tome 2 de la Passe-miroir, Les disparus de Clairedelune, apporte certaines réponses aux questions effleurées dans le précédent roman, en éveille d’autres, évidemment… le tout dans un écrin imaginaire formidable d’inventivité, une écriture fluide, une intrigue parfaitement menée. Christelle Dabos, face au succès du livre 1 de la Passe-miroir, semble avoir gagné en assurance et cela se ressent dans ce nouveau tome. La Passe-miroir est, décidément, une saga littéraire fantastique, dans tous les sens du terme. On a toujours autant de mal à refermer le livre, il se dévore sans modération et trotte dans la tête pendant quelques jours après la dernière page : un signe qui ne trompe pas ! La Passe-miroir, dans sa totalité (et Les disparus du Clairedelune le confirme) est un bijou à conseiller, et à offrir. Il reste un formidable coup de coeur.

MÀJ [Juin 2017] : pour les porte-monnaie anorexiques, le tome 1 de la Passe-miroir, Les fiancés de l'hiver, est sorti en format poche ! Mais, surtout, pour les impatients : le livre 3 de la Passe-miroir, La mémoire de Babel est sorti en librairie.

Elle se contracta de la tête aux pieds. De toutes les découvertes qu'elle avait faites au Pôle, celle-ci était de loin la plus répugnante. La cérémonie du Don était un rituel nuptial au cours duquel les deux époux se communiquaient leurs pouvoirs familiaux respectifs. Thorn s'était bien gardé de dire à Ophélie qu'il avait organisé leur mariage dans la seule intention d'hériter de son animisme et de faire ses propres preuves en tant que liseur. Il tenait de sa mère une mémoire prodigieuse et semblait penser que l'accouplement de leurs pouvoirs familiaux lui permettrait de remonter assez loin dans le temps pour déchiffrer le Livre de Farouk. La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune - Christelle DABOS

Les détails du livre

La Passe-miroir, tome 2, Les disparus du Clairedelune

Auteur : Christelle DABOS
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 19 €
Nombre de pages : 560
Parution : 29 octobre 2015

26 novembre 2015

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : La boutique Vif-Argent, tome 2, La boussole des rêves : une suite qui met en joie (dès 8 /9 ans)

. . Caroline D.