En haut !

La Passe-miroir, vol. 1, Les fiancés de l'hiver : envoûtant

[Carozine se passionne pour le roman jeunesse La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS]

22 Jan. 2014

Carozine est absorbée par La Passe-Miroir vol.1
Attention. Voici un énorme coup de cœur, en jeunesse, pour changer un peu, et, quand l'histoire du livre en question est émouvante, cela n'en est que mieux (oui, peut-être l'histoire de ce roman me touche-t-elle parce que j'aurais adoré que cela soit moi, mais, Docteur Watson, ce n'est ni le lieu ni le moment pour nous lancer dans de la psychologie) : La Passe-miroir, vol.1, Les fiancés de l'hiver est une petite merveille signée Christelle Dabos... une jeune femme qui ne restera pas longtemps une illustre inconnue. Il y a quelques mois de cela, les éditions Gallimard Jeunesse, Télérama et RTL ont lancé le concours du premier roman jeunesse et, parmi la flopée de manuscrits reçus, figurait celui de Christelle Dabos, la grande lauréate. Et c’est là que l’histoire me touche : Christelle Dabos a mon âge, se destinait aux métiers de la bibliothèque (oui, oui, comme moi, j’en ai bien conscience, Docteur Watson) et griffonnait des textes depuis un paquet d’années sans jamais aller plus loin (oui, cela me rappelle quelqu’un, Docteur Watson, n’insistez pas). Mais voilà : Christelle Dabos a du talent, une imagination folle et une capacité à créer un univers bien particulier… comme madame Rowling qui a créé un autre de mes héros favoris. Mais trêves de présentation, passons à l’essentiel !

On dit souvent des vieilles demeures qu’elles ont une âme. Sur Anima, l’arche où les objets prennent vie, les vieilles demeures ont surtout tendance à développer un épouvantable caractère. Le bâtiment des Archives familiales, par exemple, était continuellement de mauvaise humeur. Il passait ses journées à craqueler, à grincer, à fuir et à souffler pour exprimer son mécontentement. Il n’aimait pas les courants d’air qui faisaient claquer les portes mal fermées en été. Il n’aimait pas les pluies qui encrassaient ses gouttières en automne. La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS

La Passe-miroir, tome 1, Les fiancés de l’hiver : de la glace, des tiroirs à n’en plus finir et une héroïne

La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS [Ed. Gallimard Jeunesse]
Il était une fois, une jeune femme gauche et réservée (Ophélie de son prénom) qui habitait sur une arche nommée Anima (où les objets s’animent et ne manquent pas de caractère), et qui était dotée du pouvoir de traverser les miroirs et de lire la mémoire des objets. Entourée de son écharpe qui n’apprécie rien de plus que d’entourer de chaleur sa jeune maîtresse, Ophélie fait la honte de sa famille par sa maladresse, son incapacité chronique à s’habiller décemment et son refus, par deux fois, d’épouser des cousins. Les Doyennes de l’arche ainsi que la mère gironde décideront donc du sort d’Ophélie : elle devra épouser, lors d’un mariage hautement diplomatique, un homme glacial venu du Pôle, le gigantesque Thorn. Peu disert, l’homme sera loin de faire bonne impression sur la famille et encore moins sur sa promise, qui traîne des pieds quand il s’agit de le suivre dans le froid polaire de cette arche dépeinte comme hostile. Plongée dans un monde où la réalité se trouve bien loin des apparences dont on l’éblouit, Ophélie devra lutter pour sa survie, découvrir un futur mari qui ne l’emballe vraiment pas, faire ses premiers à la cour sans avoir l’air d’une potiche et apprendre à qui savoir faire confiance... le tout accompagnée de son chaperon qui dépote : sa tante Roseline.

Deux cousins qui tu as déjà rejetés ! Ils étaient moches comme des moulins à poivre et grossiers comme des pots de chambre, je te le concède, mais c’est toute la famille que tu as insultée à chaque refus. Et le pis, c’est que je me suis fait ton complice pour saboter ces accordailles. (ll soupira dans ses moustaches) Je te connais comme si je t’avais faite. Tu es un plus arrangeante qu’une commode, à jamais sortir un mot plus haut que l’autre, à jamais faire de caprices, mais dès qu’on te parle de mari, tu es pire qu’une enclume ! Et pourtant, c’est de ton âge, que le bonhomme te plaise ou non. La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS

La Passe-miroir (tome 1), Les fiancés de l’hiver : roman tiroir et sentiments

La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS
D’une trame principale relativement classique, et qui rappelle grandement Jane Austen avec son Orgueil et Préjugé tant dans l’intrigue sentimentale (et le personnage de Thorn) que dans la position des femmes que l’on marie sans vraiment se soucier de leur opinion ou le rôle de la mère ayant hâte de caser sa fille jugée ingrate, Christelle Dabos tire un roman pétillant, émouvant et sublime… car les intrigues secondaires, elles, ne manquent pas de ressort et de surprise. La Passe-miroir (livre 1, Les fiancés de l'hiver) est un roman tiroir, par excellence, dont Christelle Dabos ne cesse d’extirper des personnages tous plus machiavéliques ou surprenants les uns que les autres ; La Passe-miroir fourmille d’inventions, de personnages hauts en couleur à la psychologie bien définie, le tout enrobé d’un décor original qui dénote une imagination bien fournie : la capitale du Pôle n’est autre que citadelle flottante, composée d’un enchevêtrement de tours, où rien n’est ce à quoi cela ressemble ; au coeur d’un hiver qui glace les poumons, on se retrouve sous de légères brises estivales ou sous des cieux étoilés d’une incomparable beauté. Avec Les fiancés de l’hiver, Christelle Dabos nous offre une écriture enlevée, ponctuée d’expressions réjouissantes, mais elle nous dévoile surtout un imaginaire somptueux… et on en redemande ! La Passe-miroir (livre 1, Les fiancés de l'hiver) voit la naissance d’une héroïne, depuis un petit bout de personnage planqué derrière des lunettes cassées et des gants élimés : car Les fiancés de l’hiver est avant tout l’histoire d’une initiation, d’une Ophélie ayant peu à peu conscience de ce qu’elle est, des illusions dont on cherche à la bercer. Les fiancés de l’hiver est un roman envoûtant, bien construit et hautement addictif ; c’est un premier roman terriblement bien abouti que nous a fourni Christelle Dabos, avec des personnages imparfaits et attachants (qu’il s’agisse de Thorn, loin d’être aussi réfrigérant que ne le laisse présager son physique, ou de la tante Roseline et des domestiques rencontrés à Clairedelune)… pour faire simple : j’ai hâte de lire la suite.

Elle n’osait pas le dévisager avec insistance, de peur qu’il ne sentît cette attention et ne se retournât brusquement vers elle. En deux coups d’oeil brefs, toutefois, elle se fit une idée de sa figure, et ce qu’elle en entrevit lui donna la chair de poule. La prunelle pâle, le nez tranchant, le crin clair, une balafre en travers de la tempe, ce profil tout entier était imprégné de mépris. Un mépris qui s’adressait à elle et à toute sa famille. La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver - Christelle DABOS

MAJ : Ô joie suprême et intense, le tome 2 de La Passe-miroir, Les disparus du Clairedelune, est enfin sorti en librairie. Et c'est encore un coup de coeur à découvrir d'urgence !

MÀJ [Juin 2017] : pour les porte-monnaie anorexiques, le tome 1 de la Passe-miroir, Les fiancés de l'hiver, est sorti en format poche ! Mais, surtout, pour les impatients : le livre 3 de la Passe-miroir, La mémoire de Babel est sorti en librairie.

Les détails du livre

La Passe-miroir, livre 1, Les fiancés de l'hiver

Auteur : Christelle DABOS
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 18 €
Nombre de pages : 528
Parution : juin 2013

Le 22 janvier 2014

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Le cas Eduard Einstein : subtil et envoûtant

. . Caroline D.