En haut !

La conjuration des imbéciles : jubilatoire et salvateur

[Critique du roman La conjuration des imbéciles - John Kennedy TOOLE]

16 Mars 2012

Il est certains jours où le monde tend à nous faire croire que nous sommes entourés d'imbéciles heureux et quand notre entourage semble en être rempli (ceci n'est absolument pas un message subliminal destiné à certains collègues de travail, que nenni, cette introduction relève de la pure fiction, bien entendu), il est parfois tentant de se demander si ce n'est pas nous qui les attirons. Fort heureusement, John Kennedy Toole est là pour nous rappeler que non : le monde est peuplé d'imbéciles persuadés de leur indéniable intelligence et de leur bon droit. Alors non seulement La conjuration des imbéciles est bien écrit, avec une histoire délectable à souhait, mais surtout, ce livre est salvateur ! John Kennedy Toole, je vous remercie bien bas et vous acclame à coup de chapeau (dont je suis très fière, mais cela est une autre question que nous aborderons peut-être dans un prochain article) car votre Conjuration des imbéciles est un pur bonheur.
Petit PS. : Mademoiselle K., si tu passes par là, ce livre est fait pour toi et tes questions existentielles !

La conjuration des imbéciles : un ventripotent imbécile... ou un monde d'imbéciles entourant la seule personne sensée ?

John Kennedy TOOLE, auteur de La conjuration des imbéciles
Mais avant de vous bercer de la délicieuse histoire d'Ignatius J. Reilly, notre héros en titre, laissez-moi vous présenter son génial inventeur : John Kennedy Toole, qui, refoulé par les éditeurs de son vivant, s'est donné la mort à 32 ans (en 1969), convaincu de n'être qu'un écrivain raté. Mais, pour le plus grand bonheur de ma bibliothèque, sa mère s'est battue avec acharnement et est ainsi parvenue à faire publier La Conjuration des imbéciles, en 1980. Un an plus tard, le roman de John Kennedy Toole se voyait octroyer le prix Pulitzer... rien que ça. La conjuration des imbéciles s'ouvre sur une citation truculente :
"Quand un vrai génie apparait en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que tous les imbéciles sont tous ligués contre lui." Jonathan Smith [cité dans La Conjuration des imbéciles - John Kennedy Toole]
Ignatius J. Reilly est un adipeux "Tanguy" bien déterminé à pourrir la vie de sa chère maman. Vêtu d'une éternelle chemise en flanelle, taille XXXL, Ignatius J. Reilly passe son temps à tartiner des dizaines de cahiers d'invectives contre le monde entier car Ignatius est un ronchon hors catégorie. Sa mère, en ayant probablement ras la casquette d'héberger un monstre d'égoïsme et de flemmardise, le force à travailler... Ignatius J. Reilly obtempère en enchaînant les petits boulots, pour l'excellente raison qu'il est absolument incapable d'en garder un plus de quelques jours. Chaque nouveau travail est une aventure loufoque, dont le sommet est atteint par le classement des documents importants d'une pauvre PME ayant eu l'extrême mauvaise idée de faire appel à ses services : Ignatius J. Reilly, convaincu de la suprématie de sa technique révolutionnaire, rangera les documents... dans la poubelle.

Ignatius, quant à lui, était confortablement et intelligemment vêtu. La casquette de chasseur le protégeait des rhumes de cerveau. Son volumineux pantalon de tweed était durable et permettait une liberté de mouvements peu ordinaire. [...] Mais il concentra son attention sur le malaise qu'il commençait à éprouver. Il semblait que son être entier était sur le point d'exploser, l'arrachant à ses semi-botillons de daim gonflés. [...] La pendule de Holmes indiquait cinq heures. Déjà, il peaufinait quelques accusations bien senties dont les termes choisis avec soin étaient destinés à réduire sa mère au repentir et, à tout le moins, à la confusion. Il lui fallait souvent la remettre à sa place.La conjuration des imbéciles - John Kennedy TOOLE

La conjuration des imbéciles : un chef d'oeuvre jubilatoire

La conjuration des imbéciles - John Kennedy TOOLE [Ed. 10/18]
Il serait pourtant trop simple de classer notre Ignatius J. Reilly dans la catégorie des imbéciles. Cultivé, intelligent, en lutte contre tous et contre tout, qu'il s'agisse de Freud ou des saucisses chaudes, Ignatius est un inadapté social convaincu du bienfondé de sa pensée... et contre lequel les imbéciles se liguent. Ignatius J. Reilly est un éternel et génial inadapté qui fournit à son inventeur la matière pour une farce défiant les années et les préjugés, une fable moderne ne parvenant jamais à se séparer d'une certaine tristesse. Et pourtant, La conjuration des imbéciles est souvent hilarant, entre ce personnage incongru, persuadé de tout savoir et si égocentrique qu'il en devient risible, et les théories absurdes et paradoxales développées par Ignatius pour mieux critiquer la société dans laquelle il est incapable de s'intégrer. De l'emploi sous payé aux bobos envahissant notre société, John Kennedy Toole est toujours d'une effroyable actualité, malgré les années envolées. La conjuration des imbéciles est à placer entre les mains de tous ceux qui n'entrent dans aucune des cases pré-définies par notre société bien-pensante, des ronchonneurs fous et des génies incapables de remplir une feuille d'impôt ou de vendre des hot-dogs.

Je doute très sérieusement que quiconque veuille m'embaucher. Les employeurs perçoivent en moi la négation de leurs valeurs. Ils me craignent. Je les soupçonne d'être capables de se rendre compte que je vis dans un siécle que j'exécre.La conjuration des imbéciles - John Kennedy TOOLE

Les détails du livre

La conjuration des imbéciles

Auteur : John Kennedy TOOLE
Editeur : 10/18
Prix : 9.12 €
Nombre de pages : 448
Parution : 1 août 2002.

16 mars 2012

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Ferme les yeux : un drame et deux adolescentes

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives