En haut !

La belle lisse poire du Prince de Motordu... inégalable

[Critique du roman La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF]

La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF
S'il y a bien une période de l'année propice à l'enfance et aux souvenirs qui ont bercé la notre, c'est bien Noël et son grassouillet monsieur vêtu de rouge descendant par les cheminées au risque de se faire griller les fesses pour venir déposer des cadeaux et grignoter nos gâteaux (et éventuellement boire du lait s'il est chanceux). Et l'enfance de Caro(z)ine fut marquée par le débarquement intempestif et mémorable du prince de Motordu raconté et dessiné par Pef dans La belle lisse poire du prince de Motordu. Voyant que mes collègues ne connaissaient pas cette histoire magnifique et saugrenue d'un pauvre prince amoureux de sa maîtresse, persuadée qu'il souffre de graves maux de tête, j'ai donc décidé de faire publiquement part de mon amour pour La belle lisse poire du prince de Motordu. Car qu'existe-t-il de mieux qu'une histoire hilarante servie par de somptueux dessins ?! (en dehors d'un prince charmant doté de Loblan, bien évidemment) Et si cela peut permettre d'apprendre le français à une collègue espagnole, alors que demande le peuple ? D'autant que si elle sort de sa lecture en mélangeant les mots, cela peut causer joie et bonne humeur dans les bureaux pour la journée.

La belle lisse poire du prince de Motordu : une fable réjouissante

La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF
Figurez-vous que le prince de Motordu vivait la belle vie, dans son petit chapeau que venaient décorer des crapauds flottant au gré du vent (uniquement le dimanche, qu'il faut célébrer dignement), à garder paisiblement son troupeau de boutons (pas vraiment sauvages), jusqu'au jour où sa mère fit pénétrer dans l'esprit de son rejeton adoré une idée saugrenue, celle de se marier ; car qu'adviendrait-il s'il tombait salade ? Qui donc repasserait son singe ou lui raconterait de belles lisses poires avant de s'endormir ? Autant de graves questions qui poussèrent le jeune prince de Motordu à enfourcher sa toiture de course pour partir à la recherche d'une femme, parce que tout de même, c'est toujours mieux de partager son boulet rôti à deux. Et puis qui sait ? Peut-être pourrait-il ensuite jouer avec des petits glaçons et des petites billes qui viendraient s'affaler sur ses genoux en s'esclaffant ou aller romantiquement se promener dans le petit pois (avouez que cela ferait se pâmer d'admiration n'importe quelle femme digne de ce nom) ? Oui, décidément, il fallait une femme à notre prince de Motordu et pas seulement pour s'occuper de lui quand il est salade, cloué au lit par une forte fièvre.
Le prince se montra sensible à ces arguments et prit la ferme résolution de se marier bientôt. Il ferma son chapeau à clé, rentra son troupeau de boutons dans les tables, puis monta dans sa toiture de course pour se mettre en quête d'une fiancée.La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF

La belle lisse poire du Prince de Motordu : de l'humour à revendre

La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF
Mais, heureusement, comme son nom l'indique, La belle lisse poire du prince de Motordu est une belle histoire et le destin fit bien les choses pour le prince de Motordu en plaçant sur son chemin la princesse Dézécolle, qui, effarée par l'élocution de notre petit prince lorsque ce dernier lui proposa d'aller se promener dans un petit pois, l'entraîna illico dans une école laïque, gratuite et obligatoire (petite publicité pour notre ami Jules Ferry) pour refaire son éducation.
Mais la tâche se révéla plus coriace que prévu, surtout que le prince de Motordu déclenchait l'hilarité de ses compagnons de classe dès qu'il répondait à une question ; ainsi, pour lui, quatre et quatre font bel et bien huître, de même que cinq et quatre font boeuf. Quant à Napoléon, il est bien connu qu'il a déclaré la guerre aux puces qui se révoltèrent et l'empereur fut chassé par les vers bien froids qu'il faisait cette année-là. Mais la princesse Dézécolle ne baissa pas les bras et, après une année passée en classe, le prince de Motordu reprit la direction de son château en parlant correctement... et en ayant oublié de se marier.
Hélas, en cours de route, un pneu de sa toiture creva.
- Quelle tuile ! ronchonna le prince, heureusement que j'ai pensé à emporter ma boue de secours. Au même moment, il aperçut une jeune flamme qui avait l'air de cueillir des braises des bois.La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF

La belle lisse poire du prince de Motordu : un livre dont on ne peut pas se passer

Le prince de Motordu - PEF
Mais heureusement pour lui, dans la belle lisse poire du prince de Motordu, les princesses n'ont pas les pieds dans le même sabot et quelques jours après être rentré chez lui, notre petit prince reçut une lettre de la princesse Dézécolle qui lui proposait, maintenant qu'il n'avait plus de mots de tête, de se marier avec elle. Notre prince de Motordu accepta avec joie et la princesse pu ainsi se lancer dans la confection de josettes et de bulles pour l'hiver.
La belle lisse poire du prince de Motordu est un petit livre d'un humour inégalable, plein de poésie et de dessins magnifiques ; bon, évidemment, il reste l'éventualité que vos enfants puissent ensuite placer inopinément des mots tordus dans leurs rédactions, mais vraiment, il serait dommage de se priver d'une telle lisse poire !
Le prince de Motordu ne s'ennuyait jamais. Lorsque venait l'hiver, il faisait d'extraordinaires batailles de poules de neige. Et le soir, il restait bien au chaud à jouer aux tartes avec ses coussins...La belle lisse poire du prince de Motordu - PEF

La belle lisse poire du prince de Motordu

Auteur : Pef
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 4.65 €
Pages : 40
Parution : 16 avril 2010.


La belle lisse
poire...

25 novembre 2010
>> Autres lectures de Carozine : Maudit soit le fleuve du temps

Lecture & Bouquins . . Caroline DEBLAIS.