En haut !

Imogène, vous êtes impossible ! [Charles Exbrayat]

[Critique du roman Imogène, vous êtes impossible ! de Charles Exbrayat]

Ayant, il y a peu, trouvé fort réjouissant le film Imogène McCarthery adapté de l'oeuvre éponyme de monsieur Charles Exbrayat, je me suis décidée à plonger dans les livres relatant les folles et déjantées aventures d'Imogène McCarthery, cette sanguine Ecossaise à la chevelure de feu qui ne mâche pas ses mots (ou ses coups de fusil à pompe). Bien m'en a pris : "Imogène, vous êtes impossible !" est un régal de lecture pleine d'humour et d'autodérision ; Caro(z)ine a ainsi trouvé en Charles Exbrayat un auteur français digne de P.G. Wodehouse et des situations rocambolesques de Jeeves... un auteur français à l'humour follement british ; Charles Exbrayat, vous êtes divinement jubilatoire et je vous tire bien bas mon chapeau.

Imogène McCarthery : une vieille fille de choc

Imogène, vous êtes impossible ! - Charles EXBRAYAT [Ed. Le Masque]
Perdu au fin fond de l'Ecosse verdoyante et de ses Highlands se trouve le petit et non paisible village de Callender, patrie de l'incroyable Imogène McCarthery, terreur pour les criminels et la police locale. Le tempérament de feu de cette rouquine impayable divise Callender en deux clans se mettant régulièrement des pains en plein pub : les amateurs inconditionnels d'Imogène McCarthery (essentiellement des hommes excédés par leurs épouses, véritables mégères) et ceux qui la verraient bien sur le bûcher (les mégères en question ainsi que le pasteur, croyant voir en Imogène McCarthery la réincarnation de l'antéchrist). Imaginez ainsi une charmante bourgade, forcément nimbée de pluie puisque l'action se passe en Ecosse, dont la tranquillité est régulièrement rompue par des maris corrigeant correctement leur femme ou des vengeances nappées de tarte à la crème, et placez-y l'action d'"Imogène, vous êtes impossible !", à savoir le meurtre de Mona Ardley, femme infirme ayant lancé la carrière de son peintre de mari. Faites maintenant débarquer à Callender un policier tout droit venu de Perth pour aider le commissaire local, un débonnaire et peu diplomate amateur de whisky, à se dépatouiller de son enquête ainsi que d'une envahissante Imogène McCarthery et vous aurez les ingrédients de votre intrigue. Saupoudrez le tout de la susceptibilité patriote d'Imogène McCarthery, de bonnes rasades de whisky, de bastonnades dans les pubs et d'humour dévastateur et "Imogène, vous êtes impossible !" devient une lecture incontournable.

En soupirant, William McGrew, l'épicier, se glissait dans son lit, sentant fixé sur lui l'œil hargneux de son épouse Elizabeth. Afin de se débarrasser de cet espionnage qui l'exaspérait, il éteignit très vite la lumière et, tout aussitôt, monta dans l'obscurité la voix aigre de sa femme :
- William McGrew, pourquoi éteignez-vous sans m'en demander la permission ?
- Pour ne plus vous voir, ma femme.
- William McGrew, vous oubliez que Dieu nous a unis pour l'éternité ?
- N'exagérez quand même pas, Elizabeth, sur la terre, cela me suffira. Je pense même que là-haut, on inscrira les années que j'ai dû passer à vos côtés à mon crédit-purgatoire. Imogène, vous êtes impossible ! - Charles EXBRAYAT

Imogène McCarthery : de l'humour à revendre

Imogène [oeuvres complètes] - Charles EXBRAYAT [Ed. Le Masque]
Le plus amusant dans "Imogène, vous êtes impossible !" est que finalement, ce n'est pas tant l'intrigue, quelque peu cousue de fil blanc, qui nous tient en haleine mais l'ambiance du livre de Charles Exbrayat et ses personnages hauts en couleur : des veuves et épouses délaissées voulant se venger de la préférence de leur mari pour Imogène McCarthery en lui infligeant une fessée déculottée, au commissaire Archibald McClostaugh manquant par quatre fois se faire assassiner lors de ses interrogatoires... sans oublier l'inénarrable Imogène McCarthery, Ecossaise patriote, bagarreuse n'ayant pas son pareil pour descendre une bouteille de pur malt et se mêler invariablement des affaires de la police locale, persuadée de sa grande valeur et de l'incompétence profonde d'Archibald (dont la principale tare est de ne pas être originaire des Highlands mais des Borders, non loin d'Edimbourg).
Toujours est-il qu'Imogène McCarthery, aveuglée par sa haine des Anglais, mettra son nez dans l'enquête sur le meurtre de Mona Ardley, après avoir été témoin des roucoulades clandestines entre Brian Ardley et Alison Inchbare, ancienne danseuse peu vêtue (et anglaise) ayant épousé un vieux major écossais, et n'aura de cesse de mettre derrière les barreaux une Alison que tout accable.
"Imogène, vous êtes impossible !" est drôle et plutôt bien écrit et je ne doute pas que le reste de la série des Imogène McCarthery est dans la même veine (oui, car Caro(z)ine fait rarement les choses dans les règles de l'art éditées par la société et a donc commencé les Imogène McCarthery par l'un des derniers publiés, plus précisément le quatrième de la série).

- Je vous demande pardon, Miss, avez-vous déjà été en Europe ?
Et très simplement, Imogène répondit :
- Je n'ai jamais été attirée par les pays exotiques.Imogène, vous êtes impossible ! - Charles EXBRAYAT

Imogène, vous êtes impossible !

Auteur : Charles EXBRAYAT
Editeur : Le Masque
Prix : 5.80 €
Nombre de pages : 250
Parution : 19 août 2009.


Imogène,
vous êtes
impossible !

11 novembre 2010
>> Autres lectures de Carozine : Mon vieux et moi, un retraité adopte un vieux croulant

Lecture & Bouquins . . Caroline DEBLAIS.