En haut !

L'île des Perroquets : plongée chez les pirates

[Critique du roman L'île des Perroquets - Robert MARGERIT]

Les lectures de votre enfance peuplée de pirates dont l'œil poché était camouflé derrière un bandeau, de femmes aux robes lacées et aux nombreux volants jurant comme des charretiers et de perroquets répétant « à l'abordaaaaaaage » vous manquent ? Pas de panique, il ne sera nullement nécessaire de regarder un mauvais film de pirates, de partir dans le grenier de votre grand-mère à la recherche de votre exemplaire de Peter Pan ou de vous plonger dans le rayon enfant de votre librairie préférée, car Robert Margerit est là pour sauver votre âme de (presque) pirate avec L'île des Perroquets : partez à la suite d'Antoine dans de trépidantes aventures sur les mers lointaines grâce à l'Ile des Perroquets, un immense roman d'aventure. Vous n'avez plus qu'à vous imaginer sur un trois mats, le visage éclaboussé d'embruns, un sabre dans la ceinture et une jambe de bois au bout de la cuisse. L'île des Perroquets vous emportera dans un tourbillon rafraîchissant d'aventures (et vous m'en remercierez de vous avoir fait découvrir une telle pépite du roman d'aventure, oui mes braves lecteurs).

L'île des Perroquets : des aventures de pirates

L'île des Perroquets - Robert MARGERIT [Ed. Phébus Libretto]
Des les premières pages de L'île des Perroquets, vous serez happé par les aventures d'Antoine, échappant d'un cheveu à la potence pour un crime qu'il n'a pas commis mais tout de même avoué sous l'effet de la torture : ensanglanté et boiteux, Antoine s'échappe dans les bois, porté par les ombres de la nuit pour atterrir quelques jours plus tard sur une plage, en plein marchandage pirate. N'écoutant que son envie d'échapper aux policiers partis à sa recherche, Antoine négocie son arrivée à bord du navire du capitaine Flint, le Walrus, pour lequel il deviendra écrivain de bord. Et c'est ainsi que Robert Margerit nous plonge dans cette grande époque de la flibuste, voguant sur les mers des Caraïbes pour détrousser les navires de commerce, échapper toutes voiles sorties aux flottes gouvernementales et partir à la conquête de la tumultueuse et sensuelle Manuela retenue prisonnière par des moines n'ayant de moine que le nom (parce que, figurez-vous, que ces moines-là, poursuivis par la justice, se sont dit que mieux valait se tondre les cheveux et se promener en bure marron plutôt que de se faire broyer le cou sur la place publique par des gouverneurs n'appréciant fort peu les bandits qu'ils étaient). Crime, rébellion, trahison et marque noire, amours et trésors planqués dans des îles désertes théâtres de cérémonies primitives... tous les ingrédients sont rassemblés dans L'île des Perroquets pour en faire un très grand roman d'aventure, largement à la hauteur des œuvres de Robert Louis Stevenson. Compliment qui n'est pas des moindres.
Il émanait de cet être solidement charpenté, assis là les cuisses ouvertes, un bras pendant par-dessus le dossier du fauteuil, l'oeil sans lueurs, une singulière impression de force maléfique et souveraine. Un malaise me prit lorsque son regard glacé se posa sur moi. Il me fit peur ; non, qu'il eût rien à vrai dire de particulièrement menaçant. Il paraissait infiniment plus débonnaire, avec ses grosses joues, sa lippe, que le magistrat dont j'avais subi l'interrogatoire dans ma prison. Mais il me semblait sentir en lui à travers sa chair et sa graisse une âme desséchée, une capacité d'être inhumain avec délectation.L'île des Perroquets - Robert MARGERIT

L'île des Perroquets : des pirates comme on les aime

Robert MARGERIT [auteur de L'île des Perroquets]
L'avantage d'un équipage entier de pirates, c'est qu'il y en a pour tous les goûts : le gras et sanguin capitaine Flint qui n'hésitera pas à trahir ses hommes pour sauver sa peau ; Brice au cœur tendre qui ne cessera de se faire entourlipiner par une danseuse langoureuse ; Michel, qui préfère son potager et son Indienne amadouée aux appels lancinants de la vie mondaine… Certes, me direz-vous : il manque le perroquet, et il est vrai que nos pirates en sont singulièrement dépourvus. Pas de strident « à l'abordage » ou « bougre de tête de manchot » venant peupler l'Ile des Perroquets, mais les nombreux flibustiers que l'on y croise compensent largement ce manque par leurs virées vengeresses et leurs soirées d'ivrognerie.
L'Ile des Perroquets est un très grand roman marin, à l'écriture fluide vous emportant au gré des turbulences… Un immense classique à ne pas laisser traîner sous les pieds de votre commode pour la caler, en somme.
Tout cela s'exécuta sans bruit. Jusqu'au moment où un piétinement et des clameurs étouffées éclatèrent derrière nous, nous ne savions pas si Brice avait réussi. Nous ne fûmes pas longs alors à courir sus à nos comagnons de veille. Mais tout était déjà fait : proprement bâillonnés, ficelés, la tête entortillée de leur capuchon, les moines qui s'étaient laissé surprendre au pied du cercueil vide, se trouvaient au pouvoir de Brice.L'île des Perroquets - Robert MARGERIT

L'île des Perroquets

Auteur : Robert MARGERIT
Editeur : Phébus Libretto
Prix : 9.21 €
Parution : 24 avril 2012.


L'Ile des
Perroquets

8 novembre 2010
>> Autres lectures de Carozine : Le bruit et la fureur : une histoire de famille

Lecture & Bouquins . . Caroline DEBLAIS.