En haut !

Il y a un robot dans le jardin : drôle et déjanté, un cocktail plaisant

[Carozine dévore le roman Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL]

12 Jan. 2017

Carozine lit le roman Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL
Alors que j'attendais aux urgences pour ce qui fut, je l'espère, la pire nuit du 31 de ma vie, j'ai eu l'occasion de terminer un roman que j'avais entamé la veille au soir et que j'avais déjà eu bien du mal à lâcher : Il y a un robot dans le jardin, de Deborah Install. Il a eu le mérite de parvenir à me dérider alors que la tension était à son comble et, si l'on remonte de quelques heures dans le temps, Il y a un robot dans le jardin m'a même fait rire. Si. Je vous jure. Il faut dire que le cocktail préparé par Deborah Install est plutôt corsé et bien maîtrisé, de quoi se délecter sans modération, en somme ! Pour faire sobre, les éditions Super 8 sont, une nouvelle fois, parvenues à taper dans le mille (le dernier roman de cette maison d'édition que j'avais eu entre les mains était Images fantômes, et oui, j'avais beaucoup aimé). Oh, et comble de l'apothéose : Il y a un robot dans le jardin sort aujourd'hui même en librairie. Oh yeah.

"Il y a un robot dans le jardin", m'annonça ma femme. Quelques secondes plus tard, j'entendis le bruit de ses pas, puis sa tête vint se placer dans l'encadrement de la porte de la chambre. Je levai les yeux du journal que j'étais en train de lire au lit et vis qu'elle me toisait de son air habituel, celui qui disait : "Tu n'es qu'une infinie source de frustration."
Je ne réagis pas.
"J'ai dit qu'il y avait un robot dans le jardin."
Je repoussai la couverture en soupirant et me dirigeai vers la fenêtre qui donnait sur le jardin en friche derrière la maison. Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL

Il y a un robot dans le jardin : un (faux) loser et un tas de ferraille

Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL [ed. Super 8]
Ben Chambers a 34 ans, une robe de chambre usée jusqu'aux fibres et vit nonchalamment sur l'héritage confortable de ses parents... ce qui inclut la maison qu'il squatte. Il est également doté d'une femme ravissante et ambitieuse, Amy, qui est avocate et qui commence sérieusement à se lasser de son mari fainéant qui n'en fiche pas une. Nous sommes dans la banlieue de Londres, à une époque où les androïdes font la cuisine et conduisent des voitures... mais Ben les snobe, au plus grand dam de sa femme. Alors quand, un beau matin, elle voit un tas de ferraille plein de boue planté sous un arbre, elle annonce d'un ton dédaigneux "Il y a un robot dans le jardin". Une semaine plus tard, Ben n'ayant rien fait et le robot étant toujours là, elle somme son mari de le laver avant de claquer définitivement la porte. Et ce sera le "wake up call" de Ben. Il nettoie le robot qu'il a renommé Tang et découvre une plaque qui pourrait servir à retrouver le propriétaire de ce petit robot pas ordinaire et malicieux. Quand il découvre que le robot risque d'arrêter de "vivre" s'il reste dans cet état, Ben décide de partir en Californie pour le faire réparer...

Le robot était assis sous le saule, les jambes étendues devant lui et le dos tourné à notre fenêtre. Des gouttelettes causées par la rosée d'automne parsemaient son corps métallique, ce qui donnait un curieux mélange, entre estampe japonaise et tas de ferraille. Il n'avait pas l'air de bouger, mais au fur et à mesure que je me rapprochais de lui, je remarquais qu'il avait le regard tourné vers un troupeau de chevaux au-delà de notre jardin. Aux imperceptibles rotations de sa tête, je compris qu'il les observait avec attention. Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL

Il y a un robot dans le jardin : un roman détonnant et émouvant

Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL [ed. Super 8]
... et cela sonnera le début de folles aventures. Il y a un robot dans le jardin nous emporte sur les traces de cette quête pour réparer ce petit robot si spécial et qui, au fur et à mesure que les jours passent en compagnie de Ben, démontre une forte personnalité... et devient particulièrement attachant. Car Il y a un robot dans le jardin est avant tout un roman sur la surprenante amitié qui lie Ben et Tang. Évidemment, Il y a un robot dans le jardin ne se limite pas à cela. Malgré l'âge de Ben, on peut le rapprocher d'un roman d'apprentissage, façon road-trip : l'éternel adolescent qui vivotait va enfin prendre sa vie en main, grâce à un petit robot plein de charme et d'espièglerie. De rebondissement en aventure, on parcourt le globe, tenu en haleine par cette question : Ben trouvera-t-il le créateur de Tang à temps pour éviter le pire ? À travers Il y a un robot dans le jardin, Deborah Install nous interroge sur la question de l'humanité même (eh oui, un robot peut finalement se révéler bien plus humain qu'un homme !), de la paternité (et de la place que l'on laisse aux hommes, j'insiste sur le petit H, dans notre société) et, forcément, de ces choix qui tracent une vie. La plume de Deborah Install est vive, fluide et truffée d'humour, maniant également l'ironie mordante. Bien sûr, le charme de Il y a un robot dans le jardin tient quasiment uniquement sur la personnalité du petit robot (émouvant au possible avec ses tocs et ses fuites d'huile quand il est nerveux) et cette belle amitié qui se noue avec Ben. C'est la force du roman, mais cela n'enlève rien au fait qu'Il y a un robot dans le jardin est bien mené, plein d’humour et d’humanité, bien construit et, oui, qu’il a conquis mon cœur !

Quand j'eus enfin franchi le portique, je me précipitai pour rejoindre Tang. Il était assis sur un banc, les yeux rivés sur le sol, les relevant furtivement à chaque fois qu'un individu passait devant lui, dans l'espoir qu'il s'agissait de moi. Son visage s'éclaira lorsqu'il m'aperçut. Il sauta sur ses pieds et enroula ses bras autour de mes jambes, les enserrant avec force.
—Excuse-moi, j'ai mis plus longtemps que prévu à te retrouver.
—Pas faute de Ben. Il y a un robot dans le jardin - Deborah INSTALL

Les détails du livre

Il y a un robot dans le jardin

Auteur : Deborah INSTALL
Traducteur : Clara GOURGON
Éditeur : Super 8
Prix : 18 €
Nombre de pages : 352
Parution : 12 janvier 2017

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Dans la forêt : du nature writing beau et puissant.

. 12 janvier 2017. Caroline D.