En haut !

Home, les années 50 made by Morrison

[Critique du roman Home de Toni Morrison]

21 Sept. 2012

Il est certaines choses auxquelles on ne peut échapper et la traditionnelle rentrée littéraire en fait partie ; chaque année, c'est la même ritournelle. Quand l'un de mes collègues m'a murmuré "tu verras, il y a un nouveau Toni Morrison : Home", je me suis contentée d'agiter positivement du bonnet, me gardant bien de mentionner que je n'avais jamais, ô horreur suprême, daigné mettre mon nez dans les oeuvres de Toni Morrison, dotée du vénérable titre de Prix Nobel de la littérature (logique, docteur Watson, n'est-il pas ? Si cette auguste institution lui avait attribué le prix de la physique, l'humanité aurait probablement été dans de mauvais draps, sans vouloir aucunement remettre en question les potentiels talents de physicienne de m'ame Toni Morrison) depuis 1993. Mais en fouinant dans une librairie avec ma chère maman, j'ai décrété qu'il fallait m'y mettre. Me voici donc partie à la découverte de Toni Morrison avec son petit dernier : Home. Qui m'a donné envie de lire le précédent : Beloved. Du moins une fois que le buzz de la rentrée et tout le foin fait autour de Home sera passé... on ne se refait pas !

Home : une fuite ou une guérison ?

Home - Toni Morrison [Ed. Christian Bourgois]
Il était une fois un grand homme costaud, noir de peau (ce qui semble être une donnée récurrente chez Toni Morrison et donc un pléonasme, ou presque, de le mentionner), qui était enfermé dans un asile psychiatrique. Souffrant d'un très opportun trou de mémoire, Frank Money (puisque tel est le nom du héros de Home) ne parvient pas à se souvenir du pourquoi du comment il se retrouve désormais entravé d'une chemise blanche et matraqué de médicaments, mais est conscient d'une chose : il doit à tout prix s'échapper et retrouver sa soeur, Ycidra (surnommée Cee). Après avoir reçu une missive plutôt laconique "Venez vite. Elle mourra si vous tardez", Frank Money prend ses clics et ses clacs et fuit dans la neige glacée. D'abord accueilli par un pasteur (ou quelque chose qui y ressemble), Frank Money (également surnommé Smart Money par des amis ayant le sens de l'humour) poursuivra son périple à travers les Etats-Unis afin de retrouver sa soeur, devenue cobaye bien malgré elle d'un médecin digne du docteur Moreau... et la ramener dans leur petite ville natale qui, finalement, n'a pas que du mauvais. Il s'agira, pour tous deux, de faire face aux démons du passé.

Le métal glacé de l'escalier de secours lui causa une telle douleur qu'il sauta par dessus la rampe et planta ses pieds dans la neige, plus tiède, par terre. Un clair de lune dément, assorti à sa frénésie désespérée, faisait le travail d'étoiles absentes en éclairant ses épaules voutées et les empreintes de ses pas dans la neige.Home de Toni Morrison

Home : une jolie découverte

Home - Toni MORRISON
Profitant de la fuite de Frank Money, Toni Morrison utilise Home pour déployer, petit à petit, une histoire familiale tourmentée mais surtout la vie des années 1950, aux Etats-Unis. Entre des esquisses urbaines et campagnardes, Toni Morrison dresse un portrait acéré de l'Amérique des années de la ségrégation (oui, pour ceux qui roupillaient profondément pendant les cours d'Histoire ou qui se trouvent dotés d'une mémoire de poisson rouge, la ségrégation raciale battait son plein à cette époque, aux Etats-Unis... ce qui est probablement pourquoi Toni Morrison a décidé de camper Home sur cette période). Si le début, échevelé et parsemé de bribes éparses, laisse craindre un roman sur la ségrégation, les pancartes et autres rideaux dans les bus, la suite de Home rattrape tout : l'Histoire (oui oui, le grand H) ne sert que de décor à la petite histoire et n'a pas vocation à se transformer en pamphlet. L'histoire familiale prend le dessus et Toni Morrison s'attache à nous dévoiler la personnalité trouble de Frank Money, revenu abîmé de la guerre de Corée, la vie dans les campagnes paisibles où l'esprit pratique vaut largement l'éducation scolaire et la petite Cee, malmenée par une grand-mère acariâtre et qui retrouve, enfin, son chemin vers la maison (d'où le titre, Home... c'est fou !). En somme, Toni Morrison nous expose avec Home sa photographie jaunie des années 1950 sur les routes poussiéreuses des Etats-Unis.

Les détails du livre

Home

Auteur : Toni MORRISON
Editeur : Christian Bourgois
Prix : 16.15 €
Nombre de pages : 151
Parution : 23 août 2012.

Acheter le livre


Home

21 septembre 2012

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Le jeu de l'ange... ou du diable

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives