En haut !

Extrêmement fort et incroyablement près : un attentat et un petit garçon plein de ressources

[Critique du roman Extrêmement fort et incroyablement près - Jonathan S. FOER]

6 Mars 2012

Carozine lit : Extrêmement fort et incroyablement près
En me promenant le nez au vent dans les rues bordelaises, je suis tombée sur une affiche d'un film, sorti fin février et dont le titre fit tintinnabuler un souvenir dans ma petite tête : Extrêmement fort et incroyablement près... le livre. Un roman ovni signé Jonathan Safran Foer, qui m'avait déjà scotchée et amusée avec Tout est illuminé (notez que ce livre-là a également été adapté au cinéma et, si je ne me trompe pas, le héros était interprété par Môssieur Frodon lui-même, aka Elijah Wood). Votre culture et votre illumination cérébrale étant mon sacerdoce, il était indéniablement de mon devoir de partager avec vous cette lecture de Extrêmement fort et incroyablement près, bien qu'elle remontât à quelques années maintenant (ce qui est bénéfique pour vous et votre portefeuille, car Extrêmement fort et incroyablement près est désormais en poche).

Extrêmement fort et incroyablement près : petit garçon perdu cherche papa désespérement

Extrêmement fort et incroyablement près - Jonathan SAFRAN FOER [Ed. de l'Olivier]
Oskar Schell a neuf ans. Jusque là, rien de bien extraordinaire, me direz-vous. Certes. Oskar est végétalien, épistolier, francophile, organiste, collectionneur de papillons uniquement morts de mort naturelle ou de souvenirs des Beatles. Oskar est donc un tantinet farfelu, vous en conviendrez. Mais, le plus important, Oskar a perdu son père au cours des attentats du 11 septembre. Voilà qui aurait pu rebuter, parce que, très franchement, les romans qui tombent dans le pathos facile et tirent les larmes comme d'autres achètent des barbe à papa dans une fête foraine, ça ne m'attire pas plus que ça. Oui, mais l'auteur n'est pas n'importe qui. Il a un style particulier, des idées déjantées et a décrété que, pour ce roman Extrêmement fort et incroyablement près, il allait adopter une typographie singulière et parsemer le livre de traits de crayon rouge, un peu comme un professeur mécontent et aigri farcirait votre copie sur "l'art est-il une contrefaçon" de traits rageurs et fébriles. Mais revenons à Oskar qui, entre deux conversations par walkie-talkie avec sa grand-mère, a trouvé une clef (d'où la photo de la serrure sur laquelle s'ouvre le roman, me direz-vous, ce à quoi je répondrai : "Elémentaire mon cher Watson") et va écumer les rues New-York pour trouver ce à quoi elle correspond.

Des tas de fois, je pense aux quatre minutes et demie entre le moment où je suis rentré et le moment où papa a appelé. Stan m'avait caressé la figure, ce qu'il ne faisait jamais. J'avais pris l'ascenseur pour la dernière fois. J'avais ouvert la porte de l'appartement, posé mon sac et enlevé mes chaussures comme si tout allait merveilleusement bien parce que je ne savais pas qu'en réalité tout était horrible, en fait, comment l'aurais-je su ? J'avais caressé Buckminster pour lui montrer que je l'aime. J'étais allé voir s'il y avait des messages, et je les avais écoutés l'un après l'autre.
Message un : 8h52
Message deux : 9h12
Message trois : 9h31
Message quatre : 10h04
J'avais pensé téléphoner à maman. J'avais pensé me jeter sur mon walkie-talkie pour appeler grand-mère. J'étais retourné au premier message et les avais tous écoutés de nouveau. J'avais regardé ma montre. Il était 10h22mn21s. [...] J'avais pensé me précipiter vers le bas de Manhattan pour voir si je trouverais un moyen de le secourir à moi tout seul.Extrêmement fort et incroyablement près - Jonathan S. FOER

Extrêmement fort et incroyablement près : touchant

Extrêmement fort et incroyablement près - Jonathan S. FOER [Ed. 10/18]
Jonathan Safran Foer nous livre avec Extrêmement fort et incroyable près une histoire émouvante, perçue depuis un enfant de neuf ans donc, comme le montre l'extrait, le style est adapté à l'âge du héros et parfois simpliste. Extrêmement fort et incroyablement près se lit comme une fable enfantine ; il possède un humour sensible et ne tombe jamais dans l'excès de mélodrame, ce qui est tout à son honneur. Toutefois, pour ceux qui auraient envie de découvrir Jonathan Safran Foer, mieux vaudrait commencer par Tout est illuminé qui, à mon avis, était franchement mieux écrit (la traduction est assez formidable), plus profond et plus déjanté que ExtrêmementfFort et incroyablement près.

Les détails du livre

Extrêmement fort et incroyablement près

Auteur : Jonathan SAFRAN FOER
Editeur : Points
Prix : 7.69 €
Nombre de pages : 460
Parution : 23 août 2007.

6 mars 2012

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : La conjuration des imbéciles : jubilatoire

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives