En haut !

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou : un retour du duo plutôt féroce

[Carozine se plonge dans le roman Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN]

Carozine lit le roman de Rohan GAVIN : Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou
Entre deux sautes d’humeur et coups de stress (auxquels on peut ajouter des éternuements à répétition...!), je prends le temps de me poser devant mon adorable clavier blanc et de vous parler du second volume d’une série jeunesse plutôt sympathique qui flirte avec l’excellent Sherlock Holmes et donne envie de sortir sa pipe (mais sans l'opium qui va avec, il faudrait voir à ne pas pousser le bouchon des limites de grand-mamie) : Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou, de Rohan Gavin. Si j’avais apprécié l’ambiance un poil désuète et décalée du premier volume de la série Détectives de père en fils, je dois dire que le tome 2, Le mystère loup-garou, est encore mieux campé et devrait, encore une fois, enthousiasmer les amateurs en herbe d’enquêtes et de déductions Conan Doyliennes (et pourquoi pas ?!). Nous retournons donc dans les rues de Londres nimbées de brouillard... et risquons fort de devoir prendre nos jambes à notre cou car d'étranges chiens y rôdent les soirs de pleine lune.
C’était juste un problème de paquets de biscuits. De deux paquets et peut-être même de trois. Et ce soir, évidemment, il n’avait emporté qu’un seul biscuit, un Club, qu’il avait englouti un quart d’heure auparavant. Ce nouveau régime n’avait pas été très efficace sur son tour de taille et encore moins sur ses facultés de concentration.
Oncle Bill (…) fouilla dans les poches de son manteau dans l’espoir de trouver quelque petit morceau qui lui aurait échappé. Il n’y trouva qu’un gant en laine couvert de miettes de pain et auquel il manquait l’autre pour faire la paire. Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou : un duo de détectives privés farfelus et d’étranges chiens loups

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN [Ed. Gallimard Jeunesse]
Par une belle nuit de pleine lune, le ventripotent et truculent Oncle Bill (Montague Billoch) furète sur les bords de la Tamise en grignotant un carré de chocolat quand il est soudainement surpris et attaqué par ce qui pourrait fort bien être un loup-garou : un large chien puissant et redoutable, semblant n’en vouloir qu’à Oncle Bill. Le lendemain, Darkus Kingsley, 13 ans, est en train de courir sur le stade du lycée quand un flash crépite : la blonde Alexis cherche le scoop qui la rendra célèbre et est bien déterminée à ne pas lâcher d’une semelle Darkus Kingsley, qu’elle est persuadée d’avoir vu dans le métro lors d’un étrange phénomène qui n’était autre que la bataille finale contre la Combinaison et son redoutable patron, Valdarcy (dans le premier tome de Détectives de père en fils, donc). Mais, surtout, le chien un poil miteux de Kingsley junior, Wilbur, adopte un comportement étrange quand il aperçoit deux énormes chiens peu avenants rôder autour de la maison de Darkus, puis du bureau de son père (Alan Kingsley), scruter les alentours et avoir un comportement pour le moins saugrenu pour des canidés. Il n’en faut pas moins pour le catastrophiseur de Darkus Kingsley ne se mette en marche et que le rejeton ne fasse un détour par le bureau de son père, où il découvre un livre sur les loups-garous. Quel est le lien entre les disparitions de gentils chiens domestiques et les menaçants canidés qui agressent les troupes de Scotland Yard ?
A en juger par la description et l’ancienneté de l’avis, Darkus estima que les chances de survie de Trixy étaient extrêmement minces.
Soucieux, il tomba sur un autre avis à quelques mètres du précédent, accroché à la même clôture. C’était une photo plastifiée d’un jack-russel. D’après sa taille, au-dessus de la moyenne, Darkus en déduisit qu’il n’était pas de race pure, mais croisé avec un corgi. C’était un chien très doux, à l’air même assez comique. Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou : un second tome plus intense et une intrigue qui montre les crocs

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN [Ed. Gallimard Jeunesse] (c) Bloomsbury Publishing
Ce fut avec plaisir que j’ai retrouvé le duo de détectives peu commun formé par Alan Kingsley (le père qui a de lourdes tendances à sombrer dans le coma, qui est également un poil déconnecté de la réalité et franchement fantasque) et son fils, Darkus. Certes, les déductions de Darkus, particulièrement celles destinées à remettre son beau-père à sa place, sont parfois agaçantes et souvent condescendantes, mais il n’empêche que le personnage est attachant. Et que l’esprit de Conan Doyle, qui flotte entre les pages du tome 2 de Détectives de père en fils, Le mystère loup-garou, est franchement plaisant. Par ailleurs, les bambins pourront y apprendre un tas de choses intéressantes sur les chiens de guerre, à travers Wilbur (et son hilarante relation avec Bogna)… Mais Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou vaut surtout pour son intrigue, que j’ai trouvée plus intense, plus sombre également (certains passages n’y vont pas de main morte pour camper un décor angoissant et morbide). L’action m’a paru plus présente que dans le premier volume, probablement parce que les personnages sont déjà campés et fidèles à eux-mêmes : l’intrigue est menée tambour battant, sans pour autant négliger la psychologie, notamment l’évolution de Darkus et son attachement à Wilbur, ou ses relations avec son père, Alan, et sa pétillante demi-soeur, Tilly (dont le personnage est plus présent dans ce second volume, pour l’excellente raison qu’elle participe à l’enquête du loup-garou). Si l’on ajoute que le tome 2 de Détectives de père en fils, Le mystère loup-garou, incorpore un nouveau méchant plutôt diabolique, Barbaras King, tous les ingrédients sont au rendez-vous pour tenir en haleine les adolescents en mal d’enquêtes, de détectives et de rebondissements bien maîtrisés. Les seuls défauts que je trouve à ce tome 2 de Détectives de père en fils, Le mystère loup-garou, est petit a) (et non, je ne vous ferai pas la blague de Bruno Salomone) que la personnalité de Tilly est légèrement sous-développée et petit b) que La Combinaison est un peu trop mise en retrait dans ce second volume de la série : on aurait aimé en savoir plus sur cette tentaculaire organisation, son fonctionnement et, surtout, ses ambitions. Il n’en reste pas moins que Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou tient bien la route et ravira les détectives en herbe grâce à son enquête haletante.

Darkus comprit alors qu’il se retrouvait une fois de plus engagé dans la même vieille polémique avec son père : à savoir, est-ce que les cinq sens étaient à même d’expliquer tous les événements mystérieux du monde ; ou bien, dans certains cas, le surnaturel était-il capable d’y apporter la seule réponse, aussi improbable paraisse-t-elle ? Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou - Rohan GAVIN

Détectives de père en fils, tome 2, Le mystère loup-garou

Auteur : Rohan GAVIN
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 17,50 €
Nombre de pages : 368
Parution : 10 septembre 2015


Détectives de père en fils (Tome 2-Le mystère loup-garou)

>> Autres lectures de Carozine : pour les adultes qui ne savent pas quoi découvrir de la rentrée littéraire, un petit coup de coeur pour le roman Le secret de l’empereur : l’Histoire à travers des horloges [rentrée littéraire 2015] et, pour les enfants, le ravissant album illustré La boîte à bisous, d'après une nouvelle de Pascal Bruckner.

. 21 septembre 2015. Caroline D.