En haut !

Des erreurs ont été commises : le retour truculent de notre linguiste préféré

[Carozine dévore le roman Des erreurs ont été commises - David CARKEET]

Carozine lit le roman Des erreurs ont été commises - David CARKEET
Amis du grand n’importe quoi maîtrisé, bonjour ! Il y a de cela quelques temps déjà (mais le temps file à la vitesse de l’éclair, ma bonne dame, de toute façon, il n’y a plus de saisons, c’est le signe que tout va mal, oh que oui, mais ne devrions-nous pas investir dans les usines de chaussettes ?), je vous avais parlé d’un livre qui m’avait emballée : Le linguiste était presque parfait, roman de David Carkeet. Depuis, un second volume a été publié. Mais je n’étais pas au courant. Oups. Donc, forcément, je ne l'ai pas lu. D'une logique imparable, n'est-il pas. Cette fois-ci fut différente : j’ai été avertie de la sortie du dernier tome signé David Carkeet et incluant son charmant personnage, Jeremy Cook… émoustillée, j’ai répondu présente. Aujourd’hui, je vous parle donc du roman Des erreurs ont été commises (et pas qu’un peu). En voiture, Simone !

—J’attache moi.
—C’est bien. Super. Bravo. Voilà ton petit déjeuner.
—Pipi.
Les épaules de Ben s’affaissèrent. Négocier avec Molly lui demandait autant d’efforts qu’avec ses fournisseurs et ses clients. Bien plus, en fait. Chez les adultes, les règles étaient faites pour durer ; avec Molly, elles changeaient toutes les semaines. Il bascula la tablette de la chaise haute, défit le harnais et prit la fillette dans les bras. Des erreurs ont été commises - David CARKEET

Des erreurs ont été commises : le linguiste et le roi de la noix

Des erreurs ont été commises - David CARKEET [ed. Monsieur Toussaint Louverture]
Depuis la dernière fois que nous l’avons croisé (souvenez-vous, c’était à bord de l’Institut Walbach, où il étudiait une bande de gremlins, tentait de savoir qui était derrière la mort de son collègue et qui avait osé dire à la charmante Paula qu’il était un parfait trou du cul), Jeremy Cook végète au chômage, après avoir épousé la charmante Paula Nouvelles. Qui était nettement plus charmante au moment du flirt et nettement moins féroce. Après un étrange rendez-vous professionnel avec le gérant de l’Institut des Erreurs, qui, malheureusement pour lui, a commis l’erreur de se tromper de Jeremy Cook (eh oui, il y en a deux, et il est tombé sur celui qui avait toujours l’intégralité de ses attributs virils et n’a donc pas besoin d’intenter un procès contre un hôpital), Jeremy Cook rencontre le roi de la noix : Ben Hudnut. Ben Hudnut a tout pour être heureux, si ce n’est qu’il est un peu trop entouré de femmes : quatre filles (du bac à sable à la terminale), une femme qui tente d’écrire des livres pour enfants, une secrétaire efficace mais qui en pince lourdement pour lui et une liaison torride reléguée dans le placard du passé. Son entreprise d’importation de noix est florissante et tout lui sourit… jusqu’au jour où sa fille aînée découvre la liaison pas si enterrée que cela. Et où sa secrétaire décide de mettre son petit grain de sel dans cette jolie machine. Et là, tout se dérègle.

Jeremy feignit la surprise, même s’il pensait avoir lui aussi accompli un exploit similaire. Que faisait-il là, à flatter ce bonhomme un peu trop propre sur lui, à faire semblant d’être ce qu’il n’était pas ? Qu’est-ce qui pousse quelqu’un à faire semblant ? Le besoin de trouver un boulot, bien entendu. Mais quel boulot au juste ? Duckwall n’en disait rien. Cook savait seulement que l’homme dirigeait un centre de recherche spécialisé dans l’étude des erreurs et qu’il était obsédé par le sujet. Des erreurs ont été commises - David CARKEET

Des erreurs ont été commises : un retour pétaradant et réjouissant

Des erreurs ont été commises - David CARKEET [ed. Monsieur Toussaint Louverture]
L’intérêt, avec David Carkeet, est que l’on ne sait jamais où tout cela va nous conduire. Il prend un malin plaisir à prendre son temps, dans la première moitié du roman, à installer décor et personnages, pour ensuite tout dynamiter avec une allégresse contagieuse. Jeremy Cook est installé dans la routine d’un médiocre mariage qui ne le rend pas vraiment heureux, et il semble soudain respirer de nouveau quand il rencontre Suzan, la blonde et vaporeuse femme de Ben Hudnut, ainsi que la jeune et espiègle Molly, petite de deux ans et des brouettes, dont il analyse le langage… ce qui l’intéresse nettement moins que la réthorique des « réacs », mais qui lui donne d’excellents prétextes pour se rendre dans la splendide demeure des Hudnut. Étrangement, avec Des erreurs ont été commises, ce n’est pas tant Jeremy Cook qui est au centre du roman que Ben Hudnut et sa vie parfaite qui implose sous le poids de ces petites erreurs du quotidien qui finissent par prendre des dimensions colossales. J’ai retrouvé avec un immense plaisir la plume fantasque et érudite de David Carkeet, sa façon de planter des monologues incongrus (dont un réjouissant sur les noix et les destins mêlés) et cette capacité déconcertante à décortiquer les relations sociales (ce passage où il rend la version de Jeremy Cook, toujours aussi misanthrope et peu doué, qui fait des efforts d’une maladresse folle et qui sont, forcément, perçus différemment par Ben Hudnut est proprement jubilatoire). Cette faculté d’analyse assez crue et perspicace des conventions sociales me rappelle d’ailleurs David Lodge, mais c'est un autre sujet. Encore une fois, David Carkeet m’a charmée avec Des erreurs ont été commises et son personnage si attachant qu’est Jeremy Cook. Des erreurs ont été commises reste dans la même veine que le premier volume : loufoque ; grinçant et hautement jouissif. (Cependant, je vous suggère de ne pas lire la quatrième de couverture, ça dénature le plaisir de trop en savoir.)

Mais en réalité, Jeremy Cook n’était vraiment lui-même que lorsqu’il était seul.
Et à force d’être seul, il se sentait seul. Cette sensation le plongeait dans un profond état d’angoisse. Longtemps, il avait vécu ainsi, seul, jour après jour, privé de contact et de parole. Le monologue intérieur était devenu son unique forme de communication. Puis, Paula était apparue et il avait réussi, non sans effort, à la convaincre de partager sa vie. Des erreurs ont été commises - David CARKEET

Les détails du livre

Des erreurs ont été commises

Auteur : David CARKEET
Traducteur : Marie CHABIN
Éditeur : Monsieur Toussaint Louverture
Prix : 19 €
Nombre de pages : 352
Parution : 20 avril 2017

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Dépoussiérez vos classiques ! Au-delà du fleuve et sous les arbres (Ernest Hemingway).

. 20 avril 2017. Caroline D.