En haut !

Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb… un premier roman étrangement mieux réussi que les suivants

[Carozine dévore le roman Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS]

7 Juin 2015

Carozine lit le roman Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS
Je dois avouer que quand j’ai reçu ce que je pensais être le nouvel opus de José Rodrigues dos Santos, je n’étais pas des plus emballée et même franchement dubitative. Et pour cause : les précédents opus que furent la Formule de Dieu et la Clé de Salomon ne m’avaient pas enthousiasmée au plus haut point. Certes, j’y avais trouvé des éléments jouant en leur faveur, mais ce n’était pas non plus l’euphorie. J’ai donc eu l’énorme surprise de me rendre compte que 1) le livre Codex 632, Le secret de Christophe Colomb n’est pas du tout le dernier opus en date mais bien le premier roman de la série dont Tomás Noronha est le héros (le roman La formule de Dieu et le livre La Clé de Salomon, si vous me suivez bien, ont donc été pondus plus tard) mais surtout 2) ce premier essai est nettement mieux réussi que les suivants : mieux équilibré, plus sensible, aussi. En gros, j’ai bien aimé, contre toute attente.

Quatre
Le viel historien ne pouvait pas savoir qu’il ne lui restait que quatre minutes à vivre.
Les portes grandes ouvertes de l’ascenseur de l’hôtel semblaient attendre de le piéger, prêtes à se refermer sur lui. Il entra, appuya sur le bouton du douzième étage et profita de son ascension pour s’examiner dans le miroir de la cabine. Il se dit qu’il avait tout du vieil historien hagard. Le haut de son crâne était dégarni et ses rares cheveux étaient devenus aussi blancs que la barbe éparse qui cachait les rides profondes de ses joues creuses. Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS

Codex 632, Le secret de Christophe Colomb : un historien mort ; une fondation étrange et un mystère

Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS [ed. HC éditions]
Par une journée de folles découvertes (du moins, le prétend-il), le professeur Toscano trouve la mort (mais, étrangement, le pourquoi du comment ne sera absolument pas le coeur de cet ouvrage, on se tamponne royalement de qui a fait le coup). Quelques jours plus tard, Tomás Noronha donne un cours sur le décryptage des hiéroglyphes et la clé de rosette quand surgit une ravissante étudiante suédoise qui ne met pas bien longtemps avant de lui mettre le grappin dessus, prétendant avoir besoin de ses lumières savantes afin de rattraper son retard. Louche, vous en conviendrez, mais, là-encore, nous sommes les seuls à nous poser des questions. Alors que sa fille, Margarida, atteinte de trisomie 21 doit subir de nouveaux examens, Tomás Noronha se fait également harponner par une étrange fondation : la Fondation pour l’histoire des Amériques. Nelson Moliarti lui propose alors une fortune pour reprendre les recherches sur la découverte du Brésil (figurez-vous que la Fondation a oublié l’anniversaire de la découverte du pays et cherche donc un moyen de faire bonne figure) entamées par le professeur Toscano. Aussitôt, Tomás Noronha devra remettre en cause ses croyances historiques.

- Comme je suis sûr que vous le savez, poursuivi Moliarti, de nombreuses découvertes portugaises ont d’abord été considérées comme des secrets d’Etat. Il semble d’ailleurs logique que le Portugal ait choisi de taire certaines informations. Un petit pays aux ressources limitées n’aurait pas été capable de rivaliser avec les grandes puissances européennes si tout le monde avait accès aux mêmes données. Les Portugais savaient que le pouvoir réside dans la connaissance, et ils ont donc décidé de garder ces connaissances pour eux et de s’assurer ainsi le monopole de ces informations stratégiques pour le futur. Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS

Codex 632, Le secret de Christophe Colomb : un premier roman bien ficelé et équilibré

Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS
Dans ce premier volet de la saga imaginée par J.R dos Santos, nous découvrons donc un Tomás Noronha avec une femme, Constance (passionnée de fleurs et épuisée de devoir faire face aux obstacles liés à la maladie de sa fille), et une fille, Margarida… ce qui m’avait bien évidemment échappé dans les autres tomes. Et cela apporte une autre dimension à ce premier roman qu’est Codex 632, Le secret de Christophe Colomb : plus de sensibilité, plus de profondeur, aussi. La psychologie de Tomás Noronha, tiraillé entre bonne conscience, amour pour sa famille et désir d’évasion, est plus intéressante que dans les tomes qui suivront. Enfin, le texte lui-même est nettement mieux équilibré. Ce que je reprochais aux tomes suivants était généralement cette impression d’ouvrir un Que sais-je ? aux allures de polar : les envolées sur l’Histoire ou les sciences étaient mal agencées, mal intégrées et souvent trop lourdes. Ce problème est moins flagrant dans le roman Codex 632, Le secret de Christophe Colomb. Certes, J.R dos Santos continue de jouer les professeurs et de nous abreuver de connaissances, tant sur la philosophie que sur l’Histoire (le concept de vérité lié au pouvoir et la connaissance liée au contrôle social est des plus passionnant ; s’y ajoutent un soupçon d’histoire liée au Templiers, le code 515 de la Divine Comédie qui me suit partout en ce moment, la symbolique du neuf ou encore la kabbale)… Cependant, le tout est mieux amené (malgré quelques impressions d’être un étudiant en cours magistral) et surtout mieux intégré à l’intrigue principale. L’ensemble parait plus fluide et donc, forcément, plus digeste ! Les personnages gagnent en épaisseur (LE personnage, pour être plus précise, qui est donc Tomás Noronha) bien que l’intrigue semble, parfois, être le cadet des soucis de J.R dos Santos : pourquoi (et surtout comment) le professeur Toscano est-il mort ? quel est le véritable intérêt de la Fondation ? Toujours est-il que les révélations du roman Codex 632, Le secret de Christophe Colomb sont fascinantes, éveillent un paquet de questions et que ces recherches sur la véritable identité de Christophe Colomb nous laisse percevoir le véritable souci historique : le manque de fiabilité des sources. Codex 632, Le secret de Christophe Colomb est donc un roman intéressant, mieux construit que les autres volets de la saga Tomás Noronha et les thèmes abordés sont littéralement envoûtants.

(…) de nombreuses entreprises maritimes portugaises, même les plus importantes, se déroulèrent dans le plus grand secret. Par exemple, les documents officiels portugais de l’époque ne mentionnent pas le fait que Bartolomeu Dias a contourné le cap de Bonne-Espérance et découvert le passage reliant l’océan Atlantique à l’océan Indien. C’est Christophe Colomb, qui se trouvait être à Lisbonne lorsque Dias est rentré, qui révéla cet exploit au monde. Si Colomb ne s’était pas trouvé par hasard au Portugal, Dias serait peut-être resté dans l’ombre… Codex 632 : Le secret de Christophe Colomb - José Rodrigues DOS SANTOS

Les détails du livre

Codex 632 : le secret de Christophe Colomb

Auteur : J.R dos Santos
Editeur : HC éditions
Prix : 22,00 €
Nombre de pages : 376
Parution : 7 mai 2015

7 juin 2015

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Ma vie de pingouin : un roman croisière qui fait du bien

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives