En haut !

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] : le rideau tombe sur nos héros

[Critique du roman 1Q84 -Livre 3. Octobre - Décembre : Haruki MURAKAMI]

22 Avr. 2012

Attention, lecteurs férus et fidèles, nous en arrivons au tome ultime de la saga 1Q84, déployée par notre cher et désormais plus si inconnu (ah... je me rappelle encore des yeux écarquillés d'une collègue quand je prononçai son nom pour la première fois et qui l'avait aussitôt catalogué dans les auteurs soporifiques) : Haruki Murakami. Voici donc, sous vos yeux ébahis, la fin des pérégrinations d'Aomamé et de Tengo Kawana. 1Q84 Livre 3 voit enfin la réunion de nos deux jeunes tourtereaux... Mais que nous dévoile d'autre ce dernier volet de 1Q84 ? (Si, ça, ce n'est pas du teasing, je veux bien être damnée ! Nom d'un petit bonhomme en mousse, je n'ai pas travaillé en régie publicitaire pour des prunes, moi !).
Petit P.S. pour les éternels fauchés (dont je fais indéniablement partie, mais cela fait partie des petits plaisirs de mon banquier, j'en suis certaine... cela lui permet d'occuper ses journées, pensez donc !) : le début de la trilogie vient de passer en format poche ; il ne s'agit plus que de (quelques) mois avant de voir paraître 1Q84 Livre 3 en 10/18 ! Qui dit mieux ?! Personne ? Je m'en doutais.

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] : dans les épisodes précédents...

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] - Haruki MURAKAMI [Ed. Belfond]
Mais reprenons les choses dans le bon sens. Dans 1Q84 Livre 1, nous découvrions Aomamé, notre sportive serial killeuse, l'étrange et énigmatique "vielle dame", Eriko Fukaéri, notre jeune prodige littéraire ayant une façon fort laconique de s'exprimer, et enfin Tengo Kawana, le ghost writer aux oreilles en forme de chou-fleur. Bien, bien. Nous y apprenions également qu'en descendant des escaliers placés de manière plutôt étrange le long de la voie express, Aomamé avait glissé dans un monde surveillé par deux lunes (et où les uniformes des policiers ne ressemblaient en rien à ceux qu'elle connaissait depuis toujours, mais c'est un détail technique), qu'elle avait aussitôt baptisé 1Q84, histoire de ne pas le confondre avec l'année 1984 (petit coucou à Georges Orwell ?), cela semble absolument logique, ma bonne dame. 1Q84 Livre 2 tissait la toile un peu plus fermement et nous laissait fugacement approcher l'existence des Little People et de leur étrange chrysalide de l'air. Il posait également sur le chemin de Tengo un obstacle de taille : un homme à tête disproportionnée et à l'allure dégingandée, Ushikawa, légèrement pot de colle et surtout un peu trop débrouillard, proposant une bourse et un marché pour le moins étranges.

L'automne s'installait tranquillement. Avec le changement des jours, Aomamé avait la sensation que son corps devenait peu à peu transparent. Elle s'efforçait de ne pas penser. Ce qui bien sûr était impossible. Dès que se crée du vide, il attire à lui ce qui doit le combler.1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] - Haruki MURAKAMI

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] : les âmes soeurs se retrouvent (enfin)

Haruki MURAKAMI, auteur de 1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre]
Dérogeant à sa traditionnelle règle de débuter l'histoire par la version d'Aomamé (la courtoisie sévit également entre les pages d'un livre, oui oui ! "Les femmes d'abord !", sauf dans les escaliers, au restaurant ou en voiture... merci Madame de Rothschild nous avons bien retenu la leçon), Haruki Murakami entame le dernier volet de 1Q84 par... [suspens insoutenable] ... [roulement de tambour] ... Ushikawa. Oui, oui. Figurez-vous que le petit bonhomme bizarre à la tête improbable a été embauché par Les Précurseurs pour suivre la trace d'Aomamé (qui a tout de même mis un terme à la palpitante vie du Leader, ce que les Précurseurs ne sauraient laisser impuni). Toujours aussi mystérieux et avançant dans l'ombre, Ushikawa évolue en mettant le doigt, avec un instinct ravageur, sur les éléments louches et tisse peu à peu les fils de soie liant nos deux protagonistes. Pendant ce temps, Aomamé guette le jardin où elle a aperçu Tengo en restant concentrée sur son ventre et Tengo se perd dans la Ville aux Chats en tentant de renouer avec son père. Tous les chemins mystiques sont largement ouverts, il ne reste plus, à Haruki Murakami, qu'à les tricoter pour retrouver un fil solide.

Il demeura longtemps au fond de cet espace, appuyé contre le mur, fumant des cigarettes qui n'avaient aucun goût. Quand cette jeune fille est partie, songeait Ushikawa, elle a laissé ce vide derrière elle. Ou plutôt non. Le vide était en moi depuis toujours, elle n'a fait que m'en révéler l'existence. Il comprit qu'Eriko Fukada l'avait complètement ébranlé. Simplement avec son regard hérétique et pénétrant, elle l'avait secoué de fond en comble, pas seulement dans son être physique, mais dans sa vie même, comme s'il était tombé passionnément amoureux.1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] - Haruki MURAKAMI

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] : les âmes soeurs se retrouvent (enfin)

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] - Haruki MURAKAMI
Evidemment, après nous avoir tenus en haleine pendant deux tomes, Haruki Murakami se devait de nous offrir un bouquet final triomphal avec 1Q84 Livre 3. Pas de bol pour les plus mordus d'entre nous : il passe à côté d'une fin digne de ce nom. 1Q84 Livre 3 se lit rapidement, forcément, car nous sommes pressés d'avoir enfin le fin mot de tout ce joyeux bordel. Impatients, nous trépignons jusqu'au point final... qui est plutôt décevant. Il ne manque qu'un poil de chat pour supposer que sieur Murakami s'est un peu fichu de nous avec sa fin branlante. Parce que finalement, cela soulève un tas de questions : Fukaéri est-elle une mother ou une daughter inachevée ? Dans le monde de 1984, que sont devenus Tengo et Aomamé ?... ce qui pose une autre question : le retour potentiel de nos deux protagonistes dans un monde ne possédant qu'une seule lune ne risquerait-il pas de voir deux Aomamé ? Que deviennent les Little People ? Le Leader existe-t-il dans 1984 ? Et qu'en est-il des relations entre Aomamé et la "vieille dame" ? Monsieur Haruki Murakami : laissez-moi vous dire que votre fin est un tantinet bâclée. Je veux bien croire que vous étiez en manque d'inspiration après deux tomes rondement menés, mais tout de même ! C'est bien mignon de réunir les amoureux transis sur un toboggan, mais encore faut-il trouver mieux qu'un escalier pour clore l'histoire. Fort heureusement, le style Murakami opère toujours entre phrases énigmatiques, poésie et subversion de la réalité : cela sauve ce dernier volet !

- Vous avez dit que vous iriez loin, reprit Tamaru. De quelle distance parlez-vous ?
- Une distance qui ne se mesure pas.
- Comme celle qui sépare le coeur des hommes.1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre] - Haruki MURAKAMI

Les détails du livre

1Q84 [Livre 3. Octobre - Décembre]

Auteur : Haruki MURAKAMI
Editeur : Belfond
Prix : 22.32 €
Nombre de pages : 530
Parution : 1 mars 2012.

22 avril 2012

Longtemps, je me suis couché(e) de bonne heure... pour lire. So what?!

Autres lectures de Carozine : Neige de Orhan Pamuk... un chef d'oeuvre (?) soporifique.

. . Caroline D.

Suivre & Partager

Précédents chapitres

Mes livres ♥

Mon ♥ bat + fort : jeunesse

Mes séries du moment

Les archives